Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Policiers/cocktails Molotov : Le dilemme : « Faire le boucher, .. où être le veau », en toile de fond une nouvelle révolte des banlieues ! Explications !

Policiers/cocktails Molotov : Le dilemme : « Faire le boucher, .. où être le veau », en toile de fond une nouvelle révolte des banlieues ! Explications !

Policiers/cocktails Molotov : Le dilemme : « Faire le boucher, .. où être le veau », en toile de fond une nouvelle révolte des banlieues ! Explications !

 

  Policiers/cocktails Molotov :  Le  dilemme : « Faire le boucher, .. où être le veau »,   en toile de fond   une nouvelle révolte des banlieues ! Explications ! dans Non classé 6187323_1-0-672037559_1000x625-ae09e

 

 

Édité sur Agoravox le:20 octobre 2016.

 

Petit rappel à propos des sauvageons !

 

Sur cette attaque l’attaque aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon ou des policier ont été gravement brûlés, le Ministre de l’intérieur a employé le mot de…. SAUVAGEONS ! ( A noter que son prédécesseur Jean Pierre Chevénement avait lui déjà en 1999 employé ce terme :sources. )

Monsieur le Ministre de l’Intérieur, le citoyens ( et moi même ) en avons ras le bol de votre vocabulaire de bis-nounours, concernant ces racailles criminels de la Grande Borne, ayez le courage d’appelé un chat un chat !

Un sauvageons si on l’applique à l’homme serait une petit sauvage comme le chatons est le petit du chat, ou l’ânon le petit de l’âne.le dictionnaire Larousse donne cette définition : enfant farouche, qui a grandi dans l’abandon et sans éducation comme un sauvage.Ainsi des « jeunes » qui dans un transport en commun ne cèdent pas sa place à une personne âgée ou à une femme enceinte sont des sauvageons.Par contre des jeunes qui  lancent des cocktails Molotov à l’intérieur d’un véhicule occupé et empêchent les occupants de sortir du dit véhicule sont des CRIMINELS ! Car ces actes sont qualifiés de tentative d’homicide volontaire aggravée Art :121-4 du Code Pénal. Est auteur de l’infraction la personne qui :

1° Commet les faits incriminés ;

2° Tente de commettre un crime ou, dans les cas prévus par la loi, un délit.

La tentative en droit pénal:.

L’’acte de violence a occasionné une mutilation ou une infirmité permanente. Les conséquences étant graves pour les victimes, les peines seront plus lourdes, 10 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende. S’il s’agit de violences aggravées, la peine sera portée à 15 ans de réclusion criminelle et si ces violences sont exercées sur un mineur de quinze ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute personne ayant autorité sur l’enfant, la peine encourue sera portée à 20 ans de réclusion criminelle assortie d’une période de sûreté. A ces peines peuvent être cumulées des peines complémentaires. Source. Voir également l’échelle de peine en droit français:.

 

Les agressions au cocktail Molotov en France contre les policiers !

 

En moins de 6 mois, en France, les forces de police ont été attaquées violemment avec des cocktails molotov, de ce fait cela entraîne une situation qui devient très très inquiétante, ( c’est le moins que l’on puisse dire!)

Le dernier grave faits divers, c’est bien cette attaque au cocktail Molotov de deux véhicules de police à Viry- Chatilon dans le département de l’Essonne.

Les médias ont largement diffusés les images du résultat de cette attaque, à savoir l’incendie des deux véhicules de police : vidéo. le scénario de l’attaque est bien résumé dans cet article du Parisien:source. Ici et .

la vidéo(LCI) qui montre le scénario du guet-apens:.

4 février 2016 Match Reims-Bastia : un supporter corse perd un œil, un commissariat visé au cocktail Molotov à Bastia:, dans la vidéo plus base, diffusée sur les réseaux sociaux et montrant elle aussi l’incendie du fourgon sous un autre angle, on peut entendre un manifestant hurlant « Tuez-les ! Grillez-les! ». 

Toujours en Corse ( date non précisée) des cocktails Molotov sur les gendarmes mobiles:.

La surprise de l’attaque !

 

Je pense que les policiers en faction de surveillance à bord de leur véhicule, comme ceux qui sont arrivés en renfort quelques minutes plus tard, n’avaient pas imaginés ( même si le lieu de leur mission ce carrefour situé en zone sensible ,à proximité de la citée de la Grande Borne, , citée ou règne l’omerta et trafics en tous genres : ),… qu’ils risquaient d’être agressés avec des cocktails Molotov.

 

Légalement cette attaque entre dans le cas de légitime défense par armes à feux !

 

C’est bien la question qui a été soulevé après cette agression et évoqué dans divers débats ou émission télé, à savoir : Pourquoi que les policiers n’ont-ils pas fait usage de leurs armes ?

 

En premier lieu, il y a ceci : Moins de 24 heures après l’attaque aux cocktails Molotov à Viry-Châtillon, les syndicats de police montent au créneau et dénoncent la réduction des effectifs depuis 2012. Selon eux, les policiers en faction samedi 8 octobre sur la zone n’étaient pas suffisamment formés. « Il nous manque 300 effectifs sur le département. Nos collègues n’avaient pas le matériel adéquat », estime Claude Carillo, secrétaire départemental du syndicat Alliance. Aussi, certains évoquent la réticence des policiers à faire usage de leurs armes en légitime défense. .

Ensuite, Je pense qu’il y a eu la surprise , les fonctionnaires en faction comme je pense la plupart des policiers qui exercent sur le terrain n’imaginaient pas être attaqués un jour avec des cocktails Molotov, et surtout que les agresseurs les caillassent pour le empêcher de s’extraire de leurs voiture en flammes. Ce jour là était un jour « normal » en effet ce jour là, ce n’était pas une journée de manif ou se mêlent ces manifestants ultras violents comme les Black Bloc.

Dans l’émission 24 heures en question Yves Calvi sur LCI le 10/10/16 Jean-Marc Bailleul syndicat des cadres de la sécurité intérieure ( SCSI ): à bien affirmé que cette attaque entrée dans le cas de légitime défense par armes à feux, voir le Replay vers 1h00.

Les policiers ne veulent pas être pris pour des pigeons d’argile,…je pense que l’immense colère des policiers n’est pas près de s’éteindre, .

entre l’éventuel possibilité d’être décoré à titre posthume,ou être handicapé à vie, l’unique solution qu’ils seront obligés de choisir,sera bien évidemment celle de la légitime avec le risque qu’elle comporte pour les assaillants.

 

« On se servira plus d’appât » !

 

C’est la phrase qu’a prononcé un policier âgé de 46 à Toulouse:, je pense que cette terrible phrase est maintenant dans la tête de l’ensemble des policiers,… cela veut tout simplement dire que maintenant qu’ils s’attendent à ce type d’attaque … alors même si le terme semble vulgaire et petit, et bien , ils devront choisir « faire le boucher plutôt que le veau » car pour eux il y aura bien que cette seule alternative, car tous en ce moment savent que le jeune adjoint de sécurité âgé de 28 ans et qui est actuellement en soins intensif sous coma artificiel et brûlé au visage, sera hélas défiguré à vie.sources.

( Pour info, sur cette terrible alternative, en Juin 2012 suite au drame de Collobrières dans le Var, ou deux femmes gendarmes avaient été assassinées au cours d’une intervention:là.,j’avais sur Agoravox fais cet article qui avait pour titre :Drame de Collobrières : Policiers-Gendarmes : Être le boucher… ou être le veau ? )

 

Les véhicules d’intervention doivent subir des transformations pour faire face à ces attaques, et les méthodes d’intervention évoluées ! 

 

Le Premier Ministre le 11 octobre a déclaré que des moyens supplémentaires seraient mis en place à savoir pose sur les vitres des voitures de police de film anti-caillassage, ( une vidéo avec un film de 175 microns:.),…reste à savoir la catégorie de film qui serra choisie par l’état, et à quelle date le dernier véhicule en sera équipé Le Premier Ministre a également évoqué des option de blindage,et des tenues ignifugées:. En fait cela est bien pour assurer une protection supplémentaire, mais il faut revoir la législation et comme les attaques aux cocktails Molotov peuvent être classés comme étant des faits de guerre, la riposte doit être à la hauteur, c’est à dire une riposte plus ferme, avec après sommations légales, que l’usage d’armes tirants des balles caoutchouc, mais plus puissantes comme ce lanceur à un seul canon qui s’utilise comme un fusil et peut être équipé d’une visée laser permettant un tir très précis jusqu’à plus de 40 m:..

Les forces de l’ordre sont équipées de de lanceurs de balles en caoutchouc: et ici, ces armes sont définies comme étant « non létales » !, néanmoins dans certaines conditions ( distance, partie du corps ) ces dernières peuvent hélas provoquer la mort:, à noter que ces armes peuvent occasionner aussi de graves blessures.

En France nous ne sommes pas quand même dans un pays totalitaire, nous avons coutume de dire que le droit de manifester est inscrit dans notre constitution, la vérité c’est que cela est plus complexe.( Contrairement au droit de grève, le droit de manifester n’est pas inscrit en toutes lettres dans la Constitution de la Ve République. Il est toutefois inclus au sens symbolique dans la déclaration des droits de l’homme de 1789 (article 10) :

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »:source Donc les manifestations pacifiques sur la voie publique ont toutes leurs légitimités, mais l’emploi de cocktails Molotov c’est une autre chose, et toutes formes d’action doivent être envisagées pour y mettre fin. Malgré ces inconvénients, je pense que cette hypothèse plus ferme de l’emploi de ce type d’armes contre ceux qui utilisent les cocktails Molotov contre les forces de l’ordre doivent à l’avenir être clairement annoncé par les pouvoirs publics, que l’usage ( et ses risques ) de telles armes seront autorisées comme moyens de légitime défense. Ainsi, ceux qui lancent des cocktails Molotov connaîtrons parfaitement les risques qu’ils prennent s’ils ne dispersent pas après les sommations ! ( personne ne les a obligés à venir )

Pour éviter une attaque surprise, il faut je pense installer sur les véhicules en service des dispositifs qui leur permettent une vision sur 360 °, à savoir des rétroviseur supplémentaires sur les portes arrières afin que les passagers arrières puisent surveiller derrière leurs dos, et pourquoi pas une caméra qui permettra une large vision sur l’arrière.Question armement, dans chaque véhicule opérant en zone sensible, outre que leurs armes de poing personnelle, l’équipage devra embarquer au moins une arme comme le fusil d’assaut HG G36, qui arrive en dotation dans les commissariats.

Pour ce qui concerne les interventions, il est bon de rappeler que nous sommes en état d’urgence, chaque équipage devra été au minimum de quatre policiers par véhicule, sitôt que le véhicule est en stationnement deux policiers au moins doivent sortir du véhicule pour sécuriser les abords immédiats, il restera à définir le périmètre ou des individus suspects, ( jeunes à capuches portant par exemple de sacs qui pourraient dissimuler des objets dangereux, notamment des cocktails Molotov). Ces individus ne pourront pas pénétrer dans cet espace, et ces dernier seront maintenus hors cette limite et ce sous la menace d’un flash ball par exemple. ?.. ben oui ce sont les circonstances actuelles ou obligent maintenant ces conduites et ces moyens de sécurité, et c’est malheureusement le « prix à payer » pour assurer la sécurité de l’ensemble de l’équipage sur le terrain ! Vous l’avez compris un drame comme celui de Viry-Châtillon ne dois plus ce reproduire !

 

La grande Borne, une zone de trafic de drogues , comme hélas dans bien d’autres endroits en France !

 

Au fait, ma question à deux euros ( pas à deux balles quoi que !!! qui dit trafic, dit obligatoirement consommateurs, car les français sont le plus gros consommateurs de cannabis en Europe : sources. ,… alors comme dit l’autre ( vous avez un large choix sur l’origine de cette formule ) ceci explique certainement cela !!

Si vis pacem, para bellum  (« Si tu veux la paix , prépare la guerre »

 

Une vielle le locution romaine dit : Si vis pacem, para bellum  (« Si tu veux la paix , prépare la guerre » , lors en partant de cette formule, les autorités auraient peut être avantage d’annoncer qu’ils ont pris les « choses en main » ,… et que dorénavant en cas d’attaques aux cocktails Molotov, la légitime défense serait utilisée, car enfin la la 5 éme puissance mondiale doit quand même être capable de faire respecter l’ordre dans ses banlieues, donc acte et comme dit un vieil adage, « un homme averti en vaut deux » !

 

Une nouvelle attaque risque t-elle d’ouvrir la boite de Pandore, à savoir le risque de nouvelles révoltes dans les banlieues !

 

La boite de Pandore est un mythe grec :,…. en langage courant elle signifie ceci : Action déclenchant de grands malheurs.Être à l’origine de problèmes.Première étape d’une suite d’événements catastrophiques.
:source
.

C’est cette éventualité que j’évoque dans mon titre, ( une nouvelle révolte des banlieues ),.. il est bon je pense que j’explique ici ce le cheminement de mon raisonnement.

 

Si par hasard une nouvelle fois un groupe de voyous racailles d’une banlieue quelconque décidaient d’attaquer de nouveau un véhicule de police au cocktail Molotov, il est certain que les policiers se souvenant de ce qu’a subi leur jeune collègue, au auront une attitude différente et n’hésiteront pas à utiliser le droit que leur accorde la légitime défense. Résultat, un ou plusieurs assaillants risquent d’être tués, alors dans le climat actuel après plusieurs décennies de laxisme et de politique de l’autruche, la mort d’un assaillants risque de déclencher de nouveau un embrassement général des banlieues, …d’autant qu’en sous mains un certain Rachid Kassin ce jeune français âgé de 29 ans, membre de l’E.I.,peut très bien « agir en sous -main » . En effet ce dernier est connu comme étant celui qui « téléguide »,ou « influence » le passage à l’acte de plusieurs terroristes:sources.  Pour « ces opérations » , Rachid Kassin .. peut très bien en toute discrétion œuvré sans revendiquer son action !

Et oui, terminée l’époque de la police de papa, comme quand j’étais en activité,maintenant, qu’elle semble loin cette époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître chanson de Charles Aznavour «  La Bohème » ou dans les années 50, les policiers patrouillaient en 4 cv pie, ou en fourgon le fourgon Peugeot D 3A , sans oublier ces agents qui se déplaçaient à bicyclette, les fameuses « hirondelles ». On leur attribue ce fameux surnom, en image de la silhouette d’oiseau que leur donnait leur pèlerine flottant dans le vent. Une vidéo à 00.40 . Vers la fin des 60, j’ai demandé à des anciens qui avaient connus les patrouilles à vélo comment ils travaillaient la nuit? Et ben la réponse a été simple, en principe, ils patrouillaient à deux, ils avaient un itinéraire à respecter, … et il y avait une contrôle de la hiérarchie, c’était un chef qui effectuait seul sa tournée dans l’autre sens, donc la rencontre était inévitable ! Imaginez maintenant la nuit un policier seul à vélo effectuant une patrouille !Également en ce temps là, les ivrognes sur la voie publique était « ramassés » et chargés sur une charrette à bras pour être conduit au poste en cellule de dégrisement ! ( il me semble bien que lorsque je suis arrivée au commissariat de ma ville en1970, dans un coin dépôt qu’il y avait encore ce type de charrette comme celui qu’utilisaient au XIXe siècle les bougnats., voir également ce site ou j’ai pris la copié la photo de la charrette:.)

Mais depuis cette époque, la France à bien changée, maintenant c’est la violence à tous les étages, pour preuve, après l’agression de Viry-Châtillon Guet-apens à Mantes-la-Jolie : des d’émeutiers jettent des cocktails Molotov sur des policiers:. ,… et voilà se que nous « réserve » l’avenir :Explosion de violences urbaines : comment les quartiers difficiles français sont en train de se transformer en véritables ghettos ethniques à l’américaine:.

 

Comment stopper cette escalade d’agression aux cocktails Molotov !

 

Pour mémoire en 6 mois les attaques aux cocktails Molotov, l’une contre la loi travail le 18 mai à Paris:la, et l’autre également à Paris le :16 septembre 2016:.) en Corse ( date non précisée) des cocktails Molotov sur les gendarmes mobiles:, toujours en Corse,..cinq touristes agressés sur une plage par des cocktails Molotov:,.(.même si le lieux était interdit au camping sauvage, façon « étrange » pour les chasser ! )

le 4 août 2016, à Saint-Denis, un bus attaqué aux cocktails Molotov , aux cris d’allah akbar:, la vidéo:là.

( pris par le temps, .. j’arrête là mes recherches sur le web)

Je ne pense pas que la politique laxiste, de l’excuse en un mot la politique de la faiblesse soit une politique qui peut stopper cette escalade. Nous ne devons pas attendre que les forces de l’ordre déplorent la mort d’hommes dans leurs rangs. La France n’est quand même pas un pays totalitaire, nous avons coutume de dire que le droit de manifester est inscrit dans notre constitution, la vérité c’est que cela est plus complexe.( Contrairement au droit de grève, le droit de manifester n’est pas inscrit en toutes lettres dans la Constitution de la Ve République. Il est toutefois inclus au sens symbolique dans la déclaration des droits de l’homme de 1789 (article 10) :

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »:source.Cela étant dit, les manifestations pacifiques sur la voie publique ont toutes leurs légitimités, mais l’emploi de cocktails Molotov c’est une autre chose, et toutes formes d’action doivent être envisagées pour y mettre fin..Depuis le drame de Viry-Châtillon, d’autres attaques aux cocktails Molotov ont eues lieux contre la façade d’un lycée à Tremblay- en- France dans la Seine- Saint-Denis:, le proviseur à été blésé, et  les forces de l’ordre avaient été appelées sur place, ces « jeunes » s’en sont alors pris aux policiers, qui ont essuyé des tirs de mortiers, confectionnés artisanalement afin de propulser des projectiles. Au total, 80 jeunes seraient impliqués dans ces incidents, dont une dizaine se sont montrés particulièrement virulents:.

Plusieurs décennies de laxisme,de politique de l’autruche, du politiquement correct ,nous ont menées à la situation ou nous sommes actuellement à savoir justice dépassée par manque de moyens, peines de prisons non dissuasives car le cruel manque de places fait que beaucoup de condamnations à des peine de prison ferme ne peuvent être accomplies, politiques carriéristes ou souvent l’internet perso prime sur celui de la communauté qu’ils sont chargés de défendre. 



Pour le futur, je ne suis pas pessimiste, … je suis très très pessimiste , car peut être à bientôt pour entrer dans certaines banlieues les véhicules d’interventions de la police seront peut être hélas ceux-ci:1 -2 3 , sans oublier en corollaire le grand risque d’une guerre civile !.

 

Dernière info très très importante ,… et qui en dit long sur le ras le bol des policiers !

 

Plusieurs dizaines de voitures de police ont perturbé la circulation sur les Champs-Élysées à Paris, dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 octobre, une mobilisation nocturne pour exprimer leur mécontentement, dix jours après l’attaque contre des policiers à Viry-Châtillon (Essonne). Les policiers, en tenue civile, ont circulé à bord de véhicules banalisés ou appartenant à la flotte officielle de la police, gyrophares allumés, autour de l’Arc de Triomphe ainsi que sur l’avenue la plus célèbre du monde aux alentours de 1 heure du matin, avant de se disperser:sources. Sur une vidéo à Paris cette nuit là, les policiers ont chantés la Marseillaise:vidéo.

Pas sur que la déclaration du Directeur Général de la Police Nationale calme les esprits :. ( affaire à suivre avec intérêt )
Le :
19/10/16, au lieu d’analyser l’exaspération des policiers, le directeur Général de la Police Jean-Marc Falcone évoque le code de déontologie, et juge «inacceptable» le comportement des policiers qui avaient protesté sur les Champs-Élysées. Mais quand les politiques et la hiérarchie policière ne sont pas capables d’établir  des textes ou mettre en place des mesures et moyens pour les protéger, fait qu’il est tout a fait normal que ce code qu’ils sont censés respecter passe outre ! 


 

La «police des polices» (I.G.P.N) va enquêter sur «les manquements individuels aux règles statutaires», ajoutait-il. Selon lui, les manifestants «fragilisent la police nationale.»  Ainsi le D.G.P voulait diligenter une enquête des «  bœufs carottes » dans le sens selon lequel l’I.G.S ( Inspection Générale des Services ) maintenant IGPN laisse longuement mitonner ou mijoter le présumé coupable[1], comme on le ferait d’un bon bœuf aux carottes.I.G.P.N inspection générale de la police Nationale )

Depuis de nombreux mois, avec les attentats, les manifs loi travail ( merci pour la stupidité des irresponsables responsables syndicats pour avoir organisés ces manifs en plein « état d’urgence » « nuit debout », les trop nombreux répétitifs incidents de banlieues font que les policiers sur le terrain sont à bout.

 

Le directeur général de la police nationale, Jean-Marc Falcone,et le directeur central de la sécurité publique (DCSP) Pascal Lalle ont convoqué les chefs de brigade et de brigade anticriminalité (BAC) à l’hôtel de police d’Ery dans l’Essonne, d’où étaient partis en convoi de nombreux manifestants qui ont notamment défilé la veille sur les Champs-Élysées, à Paris, bravant le devoir de réserve des policiers. Jean-Marc Falcone avait annoncé plus tôt que la « police des polices » (IGPN) allait enquêter sur « les manquements individuels aux règles statutaires » après cette manifestation. Les manifestants « fragilisent la police nationale » ainsi que « chaque policier », a-t-il asséné. A la sortie de cette entrevue, plusieurs centaines de fonctionnaires s’étaient rassemblés pour soutenir leurs collègues menacés de sanctions après une manifestation-surprise sur les Champs-Élysées dans la nuit de lundi à mardi. Ils ont largement hué et appelé à la démission de leur patron qui s’est extirpé difficilement de la foule de policiers en colère.sources et vidéos .

Ainsi le D.G.P montre par sa décision, le parfait et frappant exemple de : dédain, mépris et de suffisance envers ses subordonnés.Ce directeur montre ainsi qu’il est très loin de cette base qui est elle tous les jours sur le terrain., Ce dernier est dans son burlingue le luc sur son fauteuil en cuir molletonné,le seul risque qui puisse lui arriver est un accident de stylo entraînant une mortelle luxation de son index. Au lieu d’écouter la colère des policiers et agir « intelligemment pour calmer le jeu », il a ordonné stupidement une enquête de IGPN. ( comme je le signale plus haut ) .Je pense qu’il est grand temps que les pouvoirs publics prennent enfin conscience du très grand malaise qui est en en ce moment chez les policiers, la manière de la réponse ( très très mauvaises à mon humble avis ) qu’a apporté le D.G.P, risque que de mettre de l’huile sur le feu,car les moutons de Panurge risquent bien de devenir des moutons enragés, et la grogne des policiers de prendre de l’ampleur , après Paris, des manifestations de policiers ont eues lieues à Évry, Marseille, Nice, Toulouse, : sources. Les policiers de terrain ( à l’inverse de leur hiérarchie tranquillos dans leurs burlingues ) exercent eux un métier dangereux, hélas parfois mortel. Pour cette raison, ils ne veulent pas être pris pour des petits garçons. Vouloir imposer le silence dans les rangs et taisez- vous ne fonctionne plus aujourd’hui, …car nous ne sommes plus en 1914 ou les généraux sanguinaires à l’abri loin du champ de bataille ordonnaient l’assaut.

( affaire à suivre donc!)

 

Au sujet des armes dans les banlieues !

 

Nous le savons tous, des grandes quantités d’armes circulent dans les banlieues, , le figaro lui estimait lui en 2010 le chiffre à 30.000 : . En l’espace de 6 ans, il a fort à parier que ce chiffre effarant n’est ps en baisse, mais qu’il serait plutôt en hausse, Comme je l’ai indiqué plus haut, la France est la 5eme puissance du monde et intervient militairement dans plusieurs parties du monde, voir la rubrique : Classement chronologique pour l’année 2016 . !Alors, le gouvernement n’est pas capable avec l’aide de l’armée, de boucler une banlieue et ainsi la passer au peigne fin. .. mais voilà manque évidemment une forte volonté politique, …mais un jour ou l’autre il le faudra bien, sans autres commentaires !

 

L’opération sur ces banlieues «  Modus operandi » 

 

Je vais vous expliquer la façon de procéder à un contrôle approfondi d’un secteur « des 30 banlieues dites sensible » !

Dans un premier temps, même si ce type d’opération créera une certaine gêne pour les habitants, une immense majorité d’entre eux attende avec une grande impatience ce genre d’opération !

1 le rôle de l’armée, il sera un soutien pour alléger le nombre de policiers et de gendarmes.Les militaires s’occuperont du bouclage ( contrôle des entrants et des sortants (personnes et véhicules ) comme il n’ont pas la qualification judiciaire, à chaque poste, il sera adjoint au minimum un policier ou un gendarme.( si les effectifs sont suffisants il n’est pas interdit d’en mettre plusieurs )

2 Les forces de l’ordre ( policiers policiers gendarme ) eux se chargeront des fouilles logements d’habitation et locaux attenants ( caves etc ) Les militaires pourront également accompagner les forces de l’ordre aux abords des zones de fouilles et ce pour « bien monter sa force » ! 

Au final, rien de bien compliquer que de mettre tout cela en action, en sachant que le jour ou cela sera décidé, un maximum de banlieues devront être désignées comme étant un objectif !

le plus dur à obtenir étant bien évidemment la volonté politique,..mais cela !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Dernières minutes Le Ministre de l’intérieur tente de calmer le jeux:, et ce soir vers les 20 heures 30, sur BFNTV, j’ai vu un reportage qui indiquait que le Ministre de l’Intérieur avait déclaré que son administration allait faire l’acquisition de gilets pare-balles plus performants et plus légers c’est bien, mais cela ne va pas sans la solution que je préconise quelques lignes plus hautes !

 

Le ras le bol des policiers, n’est hélas pas nouveau !

 

Le journaliste Yves Thréard dans son blog du:18 octobre a écrit ceci.

 

Déjà, en octobre 2001, des centaines de policiers avaient manifesté par surprise dans Paris, au cri de « Y en a marre de se faire flinguer ». Deux de leurs collègues venaient d’être tués dans le Val-de-Marne. Le gouvernement de Lionel Jospin avait été débordé par la colère des forces de l’ordre, qui avait aussi gagné les rangs de la gendarmerie. Six mois plus tard, l’insécurité était au cœur de l’élection présidentielle. Jean-Marie Le Pen était qualifié pour le second tour.,

Ma conclusion,… comme dirait l’autre l’histoire se répète étrangement !

 

 

Pour l’avenir du pays, il faut en urgence arrêter cette chienlit !

 

Tous ces récents et graves événements : agressions des policiers, des pompiers, des corps enseignant et médicaux, casseurs de fin de manifs, etc etc, engendrent cette immense chienlit, ( synonymes:désordres, pagailles,mascarades, troubles, perturbations ),…et comme l’a si bien dit un jour le Général de Gaulle « la réforme oui, la chienlit non » : . Cette célèbre phrase sera répétée par le Premier ministre Georges Pompidou en sortant de son entrevue:.

Question chienlit, le:19/10/16, sur Agoravox, notre ami moderatus a publié cet article qui en soi est un parfais exemple de chienlit: La burka sponsorisée en France.

 

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 24 octobre, 2016
A 16:27
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...