Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Crèches de Noël:ayatollahs de la laïcité, libres penseurs, arrêtez de nous faire.. suer ! ( Cacher cette crèche que je ne saurais voir )!

Crèches de Noël:ayatollahs de la laïcité, libres penseurs, arrêtez de nous faire.. suer ! ( Cacher cette crèche que je ne saurais voir )!

 

Crèches de Noël:ayatollahs de la laïcité, libres penseurs, arrêtez de nous faire.. suer ! ( Cacher cette crèche que je ne saurais voir )!

http://aiguines.verdon.pagesperso-orange.fr/images/ravi.jpg

 

 

Édité sur Agoravox

Noël à l’origine ce n’est pas une fête chrétienne ,mais romaine !

 

Depuis le début de la période des fêtes de fin d’année, un espèce de vent de folie ou plutôt d’absurdité souffle sur notre pays. Des pisse-froids empêcheurs de « crécher » en rond , sortes d’ayatollahs de la laïcité et autres libres penseurs sont venus chercher chicane à notre belle tradition qui est l’installation d’une crèche de Noël dans des « espaces du domaine publique ».

Pour ces « pénibles » , je vais éclairer votre faible lanterne, ben oui, son éclairage est à l’image de votre générosité, et de votre noblesse. Parce que dans un lieu publique, des âmes charitables installent des scènes de vie miniature que l’on nomme la crèche de Noël, et qui représente la « légende » et le « conte » d’une Nativité qui aurait eue il y a un peu plus de 2.000 ans , émerveille généralement les touts petits. C’est une « institution » qui a été consacrée par l’usage,et c’est une tradition ancestrale puisqu’il faut remonter au treizième siècle pour trouver des traces de l’installation de la première crèche.

Pour bien des gens, se rendre auprès d’une crèche ne représentait pas forcement un acte religieux, mais plutôt un acte de curiosité,  « ont va voir la crèche », car c’est un spectacle que l’on regarde en famille, surtout pour ceux qui étaient accompagnés d’enfants, et jusqu’à une date récente personne ne trouvait à redire !

Mais voilà, une catégorie de citoyens ( qu je désigne plus haut comme étant des pisse-froids et des empêcheurs de fêter en rond ) profitent de cette période de fin d’année pour venir chambouler et révolutionner cette belle coutume. ( c’est à croire qu’il n’ont pas d’autre causes plus urgentes à défendre , pourtant ces dernières ne manquent pas ) Ces énergumènes font tout un tintouin et un immense bazar sous prétexte que le code sacré de la laïcité serait rompu. Pourtant les fêtes de fin d’année sont des festivités d’origine… romaine, car c’était une fête pour célébrer le solstice d’hiver:ici Sur Noël Wikipédia mentionne également que Noël est une fête d’origine païenne :source., autres résultats Google.

Ces pisses-froids se basent sur la loi de la laïcité dite loi de séparation des églises et de l’Etat,.e aussi la loi de 1905. Ayons quand même le courage de dire que cette pauvre loi a toujours été malmenée, et qu’elle le continue de plus en plus, mais se fait doit être « traité » dans un article différent.Pour résumer, je pense que l’installation de crèches dans les espaces publiques ne portent pas atteinte à la laïcité et à la sécurité de notre pays, car c’est juste une période festive dans une période de fin d »année ou à l’instar du temps qui passe , les gens aspirent au renouveau.

 

L’origine du sapin de Noël !

 

Ben oui, nous avons a faire à une fête qui remonte à l’époque païenne,d’ailleurs si vous lisez la page de Wikipédia consacre au sapin de Noël, vous pouvez voir une image qui représente des gravures rupestres dans la province suédoise de Bohuslän, réalisées entre 1800 et 500 avant notre ère et montrant un épicéa: gravure.

 

 

Conseil d’État, le coup du « cultuel » et celui du « culturel »  avec notre tradition des crèches de Noël dans certains lieux dits « publics »

 

Avant cette récente période abscons, ou les ayatollahs de la laïcité avec leurs œillères et leurs gros sabots, décident de se servir de leur machine infernale pour empêcher de tourner gentiment en rond, les fêtes de fins d’années étaient de moments joyeux et festifs. Elles se fêtaient dans une bonne humeur général avec joie et dans l’allégresse.

Hélas quelques psychopathes religieux se réclamant de l’Islam sont venus avec leurs cortèges de mort.

Au lieu de panser les plaies que ces derniers venaient d’ouvrir, nos ayatollahs de la laïcité et nos autres libres penseurs, loin de calmer le feu, en ont profité pour y apporter de grands seaux l’huile !

Concernant les crèches de Noël dans le lieux dit publics,la question suivante était la suivante : L’installation d’une crèche de Noël dans un espace public, est-il cultuel ou culturel ?, c’est à dire grossièrement alors crèche pas crèche ?. Pour ceux qui étaient pour , comme ceux qui y étaient opposés, chacun fessaient falloir ses arguments . La situation était très très confuse, exemple : Saisies par deux fédérations départementales de libres-penseurs, qui contestaient l’installation de crèches par la mairie de Melun (Seine-et-Marne) et le département de Vendée, les juridictions administratives avaient rendu des décisions contradictoires. Le Conseil d’État était appelé à trancher  ces deux affaires datant de 2012. Il y a un an, le sujet avait semé la zizanie au sein de l’Association des maires de France des élus de droite et d’extrême droite ayant reproché à son bureau d’avoir jugé cette pratique « pas compatible avec la laïcité ».:source. Pour apporter plus d’infos sur ce sujet il est bon de prendre connaissance des recommandations de la Rapporteuse du Conseil d’État qui recommande de ne pas s’opposer aux crèches de Noël dans les mairies. Prenez surtout la conclusion finale :

 

Trois conditions pour l’installation d’une crèche !

Installer une crèche dans une mairie ne peut être autorisé qu’à trois conditions, que cette exposition soit « temporaire », qu’elle ne s’accompagne d’aucune manifestation de « prosélytisme religieux » et enfin qu’elle revête le « caractère d’une manifestation culturelle ou au moins festive », a nuancé le rapporteur.

« Nous ne croyons pas que le contexte de crispations sur la laïcité vous impose d’instruire par principe le procès de la crèche », a conclu Mme Bretonne au, insistant sur la « dimension pacificatrice de la laïcité ».source.

Crèche cultuelle ou crèche culturelle !

Pour qu’une crèche soit installée dans un espace publique ( qui ne fasse pas de vagues ) ,c’est somme toute assez simple, en effet , il suffit de représenter la nativité par une toutes petites statuettes comme : celles-ci , .. et de l’accompagner d’une multitude d’autres figurines qui chacune représente un métier qui souvent hélas à disparu, ce qui fait que la scène que l’on qualifie de cultuelle peut devenir rapidement culturelle, ( dans le Sud, ces figurines se nomment lessantons de Provence),.. et bien sur ne pas oublier et le placer bien en vu le ravi. Ben oui, chaque groupe trouve toujours un ami,( ou un ennemi ), un membre de sa famille pour lequel il lui sera attribué malicieusement toutes « les compétences » que l’on donne à ce petit sympathique personnage qu’est le Ravi  (il se peut que le hasard fasse que cette figurine vous fais penser à un personnage politique, bien évidemment votre choix est strictement personnel)

Et enfin pour terminer sur tout le tintouin au sujet de savoir si une crèche était cultuelle ou culturelle pour savoir si cette dernière pouvait être installée dans un espace publique, il est bon de rappeler que pour certains la laïcité est parfois à géométrie variable , comme la Nuit du ramadan à Paris, ..mais chut, cette année, fallait pas trop faire de bruit sur cet événement:, d’autres résultat Google.ici.

La France, … et ses racines chrétiennes !

Je ne veux pas terminer mon article sans évoquer la France et ses racines chrétiennes, car en voilà bien un sujet qui divise. Je pense qu’ils sont trop nombreux ceux qui feignent d’ignorer comment s’est construit petit à petit notre pays. Rapidement pour couper courts à tous ceux qui d’un bref revers de la main balayent ce fait, je leur dis simplement «  dites moi pourquoi qu’en France tant de villages ou villes ont un nom qui commencent avec le mot SAINT ou SAINTE, car se sont quand même près de 4.000 villages ou villes Françaises ,sur un total de près 36.000 communes. Je pense que ce fait avéré est assez révélateur, nos détracteurs comme le font en général nos « bobos verts rosés » pêchent-ils par ignorance ou par mauvaises fois , tout comme le fait également cet âne de Noscovici, avec cette déclaration:ici. ( En marquant âne, je vois que j’avais vu juste , puisqu’il lui aussi à fait l’École Nationale des Ânes ( l’ENA ) , car sur la fiche de Wikipédia, rubrique : Études et formation, il est inscrit ceci : Après ses études au lycée Condorcet, il obtient un DEA de sciences économiques et un DEA de philosophie. Il sortira ensuite diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et de l’ENA dont il sort sixième1(promotion Louise Michel (1982-1984). En 1996, il participe au programme Young Leaders organisé par la French-American Foundation6.

À sa sortie de l’ENA, il choisit la Cour des comptes1, où il est nommé conseiller maître en 2003. Il cesse d’y exercer en 2004 :Wikipédia.

Je me pose des question que peut donner un DEA de philosophie, si l’on n’est pas capable d’avoir cette ouverture d’esprit et connaître le passé de son propre pays,ben oui Clovis ,c’est quand même lui qui fut le premier roi baptisé, ce qui veut dire roi chrétien ( dans mon temps ( 79 ans dans 4 mois ) nous apprenions cela à l’école. Puis comme sur ce sujet chacun y va de sa science et surtout de sa philosophie politique , moi, le primaire, je me pose tout simplement cette pertinente question, c’est à dire comme je l’ai indiqué plus haut  : «  Pourquoi qu’en France tant de villages ou villes ont un nom qui commencent avec le mot SAINT et SAINTE, car se sont quand même près de 4.000 villages ou villes Françaises ,sur un total de près 36.000 communes qui le portent . Car si la France n’a pas de racines chrétiennes,quelles bien peuvent être ses autres racines, … car n’oubliez surtout pas, dans un arbre ses racines sont « son départ » en quelques sortes, si au cours de sa croissance, d’autres plantes arrivent à s’accrocher à sa feuillaison , sa base restera toujours sa racine ! Pour notre France, c’est peut-être simpliste,mais c’est exactement identique !

Conclusion finale !

La crèche de Noël, le sapin, sont bien des manifestations encrées depuis plusieurs siècles dans nos mémoires collectives. Maintenant , nous sommes assez éloignés où pendant longtemps ces dernières faisaient l’objet de dévotions générales, et autres « ferventes bigoteries  religieuses » Heureusement que le bon sens de la rapporteuse du Conseil d’État est venu contrecarrer l’esprit tordu de nos pisse froids et autres ayatollahs de la laïcité, qui ont les pôvres oubliés leurs rêves d’enfants.Donc comme ont dit trivialement … « laissons pisser le mérinos » , et continuons pour la joie des grands e surtout des petits à « crécher » et à « sapiner » tranquilos !

 

Pour le fêtes de fin d’année,allez zou, rions un peu  : 1- 23 456 78 910 1112131415 16 1718 19 20- 21,…prémonition hélas !

Gilbert Spagnolo dit P@py qui vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 19 décembre, 2016
A 18:12
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...