Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > La mort de Jean D’ormesson et de Johnny Hallyday,… ne donnons pas aux choses plus d’importances quelles en ont vraiment !

La mort de Jean D’ormesson et de Johnny Hallyday,… ne donnons pas aux choses plus d’importances quelles en ont vraiment !

 

La mort de Jean D’ormesson et de Johnny Hallyday,… ne donnons pas aux choses plus d’importances quelles en ont vraiment !

 

Résultat de recherche d'images pour "point d'interrogation"

 

 

Édité sur Agoravox

Ma nature de ne pas être un mouton qui suit le troupeau fait que parfois, je suis à contre courant ( mais pour ce qui est du sujet de l’article, et bien je pense pas être le seul!)

 

Je ne vous apprends rien ( à moins de vivre sur une autre planète ) le 05 c’est éteint l’écrivain académicien Jean d’Ormeson, le lendemain, c’était le chanteur Johnny Hallyday.

Alors depuis, surtout depuis le décès du vieux rocker, nous avons du subir le matraquage incessant sur l’ensemble des médias, ( presse, radios, télés ) à part ne pas mettre allumer son poste de radio ou sa télé, il n’y avait malheureusement pas moyen d’y échapper.

 

Il y a un vieux adage qui dit:Tout ce qui est excessif est insignifiant !

 

Je ne suis pas un fan des personnes que l’on présente comme étant des « intellectuels ».

Personnellement je trouve que depuis fort longtemps les « intellos » sont trop encensés,.. mais au final, la simple réflexion qui consiste à se demander : Par rapport aux scientifiques comme par exemple ceux qui eux ont fait sérieusement avancer la recherches médicale ce qui a permis de sauver des millions de vies humaines, et également par rapport à ces métiers :médecins, chirurgiens, pompiers, militaires, policiers, gendarmes etc , eux nos intellectuels, nos vedettes du show biz, et bien qu’ont-ils fait pour sauver le monde pour mériter tant d’égards ?

 

Il y a bien une formule qui résume tout, dommage que celle-dernière a été dite par un sinistre personnage, « Quand j’entends le mot culture, je sorts mon revolver » , alors qu’en réalité ce sinistre personnage avait plagié un autre peu reluisant personnage à savoir l’écrivain et dramaturge Hanns Johstg.qui a écrit en 1933 une pièce intitulée Schlageter (de), expression de l’idéologie nazie et jouée lors de l’anniversaire d’Adolf Hitler pour célébrer l’arrivée au pouvoir des Nazis. Il s’agit d’une hagiographie héroïque du martyr « pré-nazi » Albert Leo Schlageter (1894-1923). La phrase « quand j’entends le mot culture, je sors mon révolver », souvent prêtée à des dirigeants nazis, vient de cette pièce. Mais la phrase originale est un peu différente : « Wenn ich Kultur höre … entsichere ich meinen Browning !. » « Quand j’entends parler de culture… je relâche la sécurité de mon Browning ! » (acte 1, scène 1). Elle est dite par un personnage de la pièce, dans une conversation avec le jeune Schlageter. Dans cette scène, Schlageter et son camarade de temps de guerre Friedrich Thiemann étudient pour préparer un examen d’université mais commencent à se disputer sur la question de savoir si cela vaut la peine de faire cela alors que la nation n’est pas libre. Thiemann affirme qu’il préfèrerait se battre plutôt que d’étudier.Wikipédia .

Je pense que bien avant l’expression de nos deux funestes locuteurs, que des expression semblables ont été prononcées, … mais que ces dernières ne sont tout simplement pas passées à la prospérité ! ( si vous avez des sources, nous somme bien évidemment preneurs )

 

Pour moi, c’est simple, quand il y a trop de culture, je zappe, ou avec une conversation avec des interlocuteurs, j’essaie dans la manière du possible d’y mettre fin !

Donc pour résumer après leurs morts sur tous les média, venant d’amis, de politiques c’est un flot ininterrompu de louanges., mais je pense que parfois trop c’est trop, car :Tout ce qui est excessif devient insignifiant … Et vous pensez vous que le raisonnable à été dépassé ?

 

Ceci étant dit, respect et condoléances aux familles .

 

 

A l’intention de mes éventuels contradicteurs !

 

Ceux qui appartiennent à l’intelligentsia disent que la culture et la nourriture de l’âme, soit, mais remarquons que ceux qui prononcent cette phrase ont généralement,…. la panse bien remplie !

De plus nos intellos ( avec l’appui des médias à leurs bottes ) comme les amuseurs de foire utilisent tous leurs talents de bonimenteurs, pour nous faire croire et surtout eux mêmes se persuader qu’ils sont indispensables à la nation !

Il est assez facile de démontrer la fausseté de leurs arguments. Prenons l’exemple que tous ce que compte notre pays comme personnes se réclamant et revendiquant être un intello décident pendant un simple petit mois de se taire et de ne faire aucune déclaration, je ne pense pas que votre vie serra très très perturbée, qu’il n’y aura pas un cruel manque.

Par contre si pendant cette durée, tous les boulangers de France  décidaient eux de ne plus faire de pain,…alors à votre avis, pendant ce laps de temps, quelle est la catégorie que vous avez la plus maudite ?

Autres exemples vous avez des problèmes de santé, et bien vous pouvez toujours contacter une célébrité dans le domaine des arts et des lettres, ou une personne du show-biz, . Vous verrez biens si ces derniers sont capables de résoudre votre cas. Idem en cas de pannes de voitures, de fuites d’eau,etc etc. !

Donc au final, vous constaterez avec moi, que les intellos comme les artistes du show-biz ont quoi que l’on se dise dans notre société n’ont que des rôles bien secondaires. Même que certains ont eu un rôle assez néfaste sur de événements de guerre comme le philosophe à l’éternelle chemise blanche le sieur BHL, qui a fortement conseillé Nicolas Sarkozy qu’il était nécessaire d’intervenir militairement en Libye : sources ( aujourd’hui, chacun de nous est capable d’analyser les tragiques conséquences ) .

Donc, de facto nous leurs accordons une importance qu’ils n’ont pas,.. mais comme je le signal quelques lignes plus hautes, ces derniers sont passés maîtres pour nous montrer qu’ils sont indispensables à la nation, que eux seuls sont capables de nous apporter le bonheur et bien-être et même le confort . Étant moi-même assez cartésien , je pense que se sont plutôt ces deux catégories, la première celle qui regroupe tout ce qui appartient à la médecine, je cite en autre : le contrôle de la douleur, l’autre à l’ingénierie qui nous a apporter tous les machines qui ont rendues les travaux des hommes bien moins pénibles, tout comme ceux qui lui ont permis de se détendre par exemple : télés, et les moyens de transports collectif ou personnels pour s’évader, donc deux exemples frappants ou les intellos sont bien absents !

Conclusion :  Je paraphrase ce fameux dialogue d’Audiard qui dans le film « Les tontons flingueurs » fait dire à Lino Ventura : « ton Antoine, il commence à me le briser menu » donc, nos intellos de tout bords ( surtout ceux qui se disent de gauche, .. mais qui ont leurs portes-monnaie bien ancrés à droite ) « commencement à me les briser menu » !

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 9 décembre, 2017
A 13:19
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...