Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > (2) Les ( trop ) nombreux mystères de l’inflammation des poutres en chênes ( vieilles de 900 ans ) de Notre-Dame !

(2) Les ( trop ) nombreux mystères de l’inflammation des poutres en chênes ( vieilles de 900 ans ) de Notre-Dame !

 

(2) Les ( trop ) nombreux mystères de l’inflammation des poutres en chênes ( vieilles de 900 ans ) de Notre-Dame !

 

Cet article est la suite de l’article précédent qui porte le même titre, car évoquer les nombreux mystères de l’inflammation des vieilles poutres en chênes de la charpente de Notre-Dame  dans un seul article, son rappel aurait rendu ce dernier extrêmement long !

 

La charpente de Notre-Dame un gigantesque enchevêtrement de poutres et de poutrelles !

(2) Les ( trop ) nombreux mystères de l’inflammation des poutres en chênes ( vieilles de 900 ans ) de Notre-Dame ! dans Non classé travaux-de-restauration-dans-la-charpente-de-notre-dame-de-paris-le-26-juin-2018_6171542

 

 

Commençons par une vidéo Le magazine « 13h15 le dimanche » (replay) avait pu visiter en septembre 2018 la charpente de Notre-Dame de Paris qui a entièrement brûlé le 15 avril 2019.

 

Le titre de l’article :VIDEO. Notre-Dame de Paris : dernière promenade au cœur de la « forêt » de la cathédrale partie en fumée le 15 avril 2019.C’était un lieu interdit au public, sans électricité pour éviter tout incendie..

 

 

 

Une promenade sous les toits aujourd’hui effondrés en compagnie de l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve, en charge de la restauration en cours de l’édifice au moment du tournage.

 

Au-dessus du chœur et de la nef, après avoir monté 300 marches, un endroit inaccessible au public, sans électricité pour éviter l’incendie. L’odeur annonce aux visiteurs qu’ici tout est en bois… « La charpente, ou ‘forêt’, de Notre-Dame est déjà un lieu qui fait rêver. C’est une charpente des XIIe et XIIIe siècles qui est encore intacte », explique l’homme de l’art.

 

.. et au début du reportage la journaliste qui en compagnie de l’architecte en chef des monuments historiques Philippe Villeneuve, en charge de la restauration en cours de l’édifice au moment du tournage dit lorsqu’ils montent les escaliers menant dans les combles de Notre-Dame :  « Un endroit inaccessible au public, sans électricité pour éviter les incendies. ». L’article et la vidéo:Ici.

 

néanmoins lisez ce qui suit :

 

Le professeur Laurent Izard indique : « Il n’y avait aucun travaux en cours au niveau de la charpente de la cathédrale. Le seul chantier en cours était celui de l’installation de l’échafaudage. Mais les ouvriers ne pouvaient pas pénétrer sous le toit dans la charpente : il ne s’agissait que de travaux à l’extérieur. Impossible dans ces conditions que ces travaux aient pu mettre le feu accidentellement aux poutres à la charpente à l’intérieur de l’édifice. » Cette question fait partie de l’objet des enquêtes en cours.

 

Le 23 avril 2019, le magazine Marianne met en ligne un article relatant des informations révélées par le journal Le Canard enchainé. Cet article dévoile que des cloches avaient été mise en place ces dernières années, au-dessus du chœur et dans la flèche. Or, « en contradiction absolue avec toutes les règles sur ces vieux bâtiments », celles-ci ont été électrifiées lors de la pose. Elles ont été mise en marche pour la dernière fois le 15 avril, pour sonner 18H00, soit quelques dizaines de minutes avant le départ de feu:Wiki.rubrique Controverse sur les causes du sinistre:Ici.

 

Ensuite regardez ce documentaire que France 5 faisait découvrir en 2014 les secrets des toits de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui ont été détruits en grande partie dans l’incendie. Visite guidée avec l’Architecte en chef des monuments historiques, le Savoyard Benjamin Mouton, qui a été en charge de la cathédrale de 2000 à 2013.:Vidéo. ( dans cette vidéo vous apprendrez d’où vient l’une des origines du mot « clochard » les autres possibles origines sont sur wiki rubrique origine du terme:Ici.

 

Si vous voulez vous rendre compte de ce qu’était vraiment ce monumental enchevêtrement de cette « forêt » il vous suffit de cliquer sur ce lien:Ici.

 

 

 

Les consignes de sécurité étaient à l’image de la France, c’est-à-dire un « boxon » où rien n’est respecté !

 

 

 

Lorsque que le feu, c’est déclaré, je me suis dis, P@py, même si c’est n’est pas un acte criminel, concernant les consignes de sécurité, attends-toi d’aller de surprise en surprise ! ( j’avais en mémoire l’incendie en 1994 du Parlement de Bretagne ou l’alerte incendie c’était déclarée,.. et que le gardien l’avait considéré comme étant une fausse alerte:Wiki.( voir rubrique déroulement )… et le:24/04/19, nous apprenons d’après le Canard enchaîné ( toujours bien informé ) que pour le respect des consignes de sécurité pour Notre-Dame,…ben que c’était un vrai boxons, la page du site qui relaie l’info :Ici.

 

 

 

Pendant les travaux quid des contrôles des personnes ,…et des matériaux !

 

 

 

Là est une question très très importante, elle consiste à savoir qu’elles étaient le réglés de contrôle pour les personnes qui œuvraient sur le chantier, le port d’un badge était-il obligatoire, et celui-ci était-il une simple carte de visite, ou bien électronique ( en cas de falsification cela change tout ),.. et qui était charge du contrôle si ce dernier existait ,.. à noter que le badge électronique lui permet de constater si une fois la journée terminée, tous les intervenant sur le chantier ont bien quittés les lieux !

 

 

 

Parmi le produits utilisés, ,… et qui pouvaient être entreposés dans les combles certains avaient-il un « pouvoir d’ accélérateur de feux » 

 

 

 

 La plupart des accélérateurs communs sont hydrocarbure- basé carburants et produits chimiques de ménage: essence, carburant diesel, kérosène, térébenthine, butane, et divers autres inflammable dissolvants:source. Alors, il tout à fait possible d’imaginer un malfaisant qui aurai un bidon qui contenait un produit non inflammable ( donc à première vue ne présentant pas de danger incendie ) ;…pour le remplacer par un produit « accélérateur de feux », .. et le laisser tranquillement dans un coin,… et je vous laisse le soin d’imaginer la suite !!!!

 

 

 

Sur les toits de Notre-Dame ont pouvait y accéder presque comme dans un moulins !

 

 

 

Dans Google, j’ai tapé :  « notre dame accès illégal sur les toits », le résultat est celui-ci (d’ailleurs, c’est avec ces derniers que j’ai découvert le mot :toiturophiles,… et parmi ces résultats, nous pouvons trouver un article qui indique que des « intrusions sauvages » se répétaient régulièrement sur le chantier, et il propose en lien deux vidéos d’escalades et de balades sur les toits de la cathédrale. L’article :Ici.

 

dans les résultats, j’ai également découvert en date du:02/01/19 VIDÉO. La cathédrale de Rouen escaladée à mains nues par trois jeunes:Ici, et cette autre info :Un homme escalade la cathédrale de Strasbourg pour y planter un drapeau blanc:Ici. Je vous l’accorde, « ces alpinistes » qui grimpent à mains nues , ne peuvent pas transporter de lourdes charges,…mais revenir pour « toute autre chose » !

 

 

 

Lien en annexe

 

 

 

Cinq questions sur la charpente calcinée de Notre-Dame de Paris:Icil’image qui illustre l’article a été prise sur ce site.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 24 avril, 2019
A 10:37
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...