Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Sur le corps : une petite cicatrice «agrée » serait le moyen irréfutable que l’on ne désire pas être soumis à un acharnement thérapeutique ! 

Sur le corps : une petite cicatrice «agrée » serait le moyen irréfutable que l’on ne désire pas être soumis à un acharnement thérapeutique ! 

Sur le corps : une petite cicatrice «agrée » serait le moyen irréfutable que l’on ne désire pas être soumis à un acharnement thérapeutique ! 

 

Sur le corps : une petite cicatrice «agrée » serait le moyen irréfutable que l'on ne désire pas être soumis à un acharnement thérapeutique !   dans Non classé Nous-avons-tous-cette-petite-cicatrice-sur-le-bras-725x375

 

 

 

 

Préambule !

 

Depuis de nombreuses années une « affaire » concerne un acharnement thérapeutique, à savoir « l’affaire Vincent Lambert ». Cette dernière ( via les avocats de deux parties ) fait comme on dit vulgairement un immense « chambard » (voir plus bas sur la page de Wikipédia sa genèse sur ce sujet )

 

Partant de ce tragique et malheureux fait divers, je rédige cet article pour démontrer que si pour diverses raisons, pour nous maintenir en vie qu’il faille recourir à un acharnement thérapeutique, et que l’on soit contre cette « pratique », qu’il existe un moyen de le faire savoir, que celui-ci est simple, peu coûteux, efficace, et inaltérable, car il s’inspire de la cicatrice sur le bras des personnes qui ont été vaccinées contre la variole lorsqu’elles étaient enfants :Ici.

 

Sur cette vaccination, voir sur Wikipédia la rubrique : Vaccination moderne ( XXieme siècle ) Le 15 février 1902, la loi sur la protection de la santé publique, en son article 6, rend la vaccination antivariolique obligatoire au cours de la première année de vie ainsi que les re-vaccinations des 10e et 21e année,…La vaccination n’est plus obligatoire en France depuis 1979 et les rappels ne sont plus obligatoires depuis 1984, mais il existe un Plan national de réponse à une menace de variole (2006) :Ici.

 

L’avantage de ce procédé !

 

Je le redis, c’est un moyen simple, peu coûteux, ( il nécessite pas de stockages de données ) efficace, ( votre souhait testamentaire « vous suit partout », pas de papiers à avoir constamment sur soi,( ou confiés à de proches ) , pas de risques de pertes ou d’égarements ) et enfin une petite cicatrice contrairement à un document écrit est elle inaltérable, et visible à vie  !

Avec ce « procédé » nous aurions plus ces différentes et contradictoires positions entre l’épouse de Vincent Lambert qui veut arrêter l’acharnement , et sa mère qui désire le poursuivre. Sur cette dramatique et émouvante situation concernant « l’avenir » de Vincent Lambert, à savoir ceux qui sont pour la continuité des soins, et ceux qui souhaitent leurs arrêts, regardez ces résultats:Ici.

Nous pouvons comprendre la position des parents de Vincent Lambert, car pour eux leur fils est toujours présent, ce n’est pas un cadavre car son corps est chaud, ils peuvent le voir, le toucher, car il n’est pas sous une pierre tombale, ses cendres ne sont pas dans une urne funéraire, ou dispersées dans un jardin des souvenirs.

Avec un « marquage » comme je le suggère , nous n’aurions évidemment pas toutes ces déchirantes péripéties, …car c’est vous seul qui aurait décidé sur la manière de quitter ce monde, et ce en n’étant pas tributaire d’un arbitrage ou deux versions s’opposent en étant complètement opposés !

Enfin ce marquage corporel n’est pas un dispositif électronique du type puce « sous-cutanée» qui fait office aussi de traceur et qui enferme de données personnelles, et qui peut présenter des risques pour la santé:Wiki.

Concernant cette cicatrice, reste à lui choisir : sa forme, la dimension, son ou ses emplacements possibles ( bras, fesses etc )

 

L’acharnement thérapeutique kézako ?

 

Pour plus de simplicité, regardons ce qu’en dit Wikipédia:Ici, et avec l »actuelle ( et longue ) « affaire Vincent Lambert » nous rentrons rapidement dans le vif du sujet. D’ailleurs wikipédia lui consacre une page:Ici.

Concernant le malheureux Vincent Lambert,

 

Actuellement concernant notre propre fin de vie, faire savoir que l’on ne désire pas d’acharnement thérapeutique, est une démarche compliquée et contraignante !

 

Sur le web, nous pouvons trouver sur ce sujet plusieurs pages, et en général la plupart des solutions sont assez compliquées et contraignantes :,Ici… d’où l’énorme avantage pour la solution proposée.

 

Conclusion !

 

Il se peut que ma proposition dans un premier temps, étonne, déclenche railleries, et fassent les gorges chaudes, .. jusqu’au jour où une « grande pointure » du show-biz ou du politique ayant tous deux des forts impacts médiatiques la reprendront à leurs comptes,… et tout le monde la trouvera géniale !.

Ainsi va la vie, et cela est sans importance pour moi, car au moment où j’écris ces lignes, j’ai une pensée pour ce malheureux Vincent Lambert, car ce dernier est peut-être depuis très très longtemps en souffrance, et hélas Vincent est dans l’impossibilité de nous le faire savoir !

Regardez la déclaration de la demi-sœur de Vincent Lambert Marie-Geneviève Lambert, qui le:21 mai 19 a déclarée :

« Je souffre pour Vincent, dont le visage  exprime si souvent la souffrance de son corps : celle d’une digestion difficile, du fait d’une alimentation liquide, par sonde, de plus en plus mal supportée ; celle des nombreux lavages par pression d’une sonde urinaire qui se bouche de plus en plus fréquemment, sur une vessie calcifiée rétractée… Sans parler des infections bronchiques à répétition inhérentes à son état »:.Ici

( Notons que le corps médical affirme que Vincent Lambert ne souffre pas, néanmoins, je pense qu’il est bon de signaler que par le passé de nombreuses affirmations thérapeutiques ont été « battues en brèche, et se sont révélées caduques, voire dangereuses ! )

 

Alors mon idée, raisonnement fantaisiste , ou bien réflexion pertinente ?

 

Merci de m’avoir lu.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

P.S.

 

Pour ceux et celles qui éventuellement, évoqueraient un « marquage » comme on le fait sur les toutous et les minous, ou les affligeants et funestes tatouages d’humains pendant une période sombre de notre histoire, je vous en prie,… ne perdez pas votre temps passez gentiment votre chemin.

 

 

 

Le:24 dans l’après-midi, un modérateur d’Agoravox, à juste titre ne fait remarquer,..et si on change d’avis ?

 

Je crois que lorsque l’on prend cette décision, généralement cette dernière est mûrement réfléchie, car ce n’est pas un caprice ,et ensuite pour la changer, avec une petit intervention de chirurgie esthétique, ,.. le compteur est « remis à zéro » !

 

@+ P@py

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 24 mai, 2019
A 10:44
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...