Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > … Et si certains immigrés ..( ou leurs descendants ) faisaient quelques efforts pour mieux s’intégrer!

… Et si certains immigrés ..( ou leurs descendants ) faisaient quelques efforts pour mieux s’intégrer!

 

… Et si certains immigrés ..( ou leurs descendants ) faisaient quelques efforts pour mieux s’intégrer!

 

http://www.immigration.gouv.fr/IMG/png/IMGIntegr.png

 

Article édité sur Agoravox

 

La question taboue mérite d’être posée: Pourquoi certains immigrés ( ou certains français issus de l’immigration ) ne feraient-ils pas quelques efforts pour mieux s’intégrer dans la société française?

Pour certains cette question est complètement taboue ,pour d’autres cette dernière mérite être posée sans arrières pensées.

On évoque souvent les difficultés qu’ont les immigrés ( ou certains citoyens français issus de l’immigration ) pour s’intégrer dans la société française.

 

Si vous le permettez, pour commencer je vais aborder ce délicat sujet en évoquant mon cas personnel.

Je suis né en France de parents italiens ( mon père et ma mère étaient arrivés en France avec leurs parents respectifs vers l’âge de 14 ans ) ils se sont mariés vers l’âge de 21 ans en 1936, et je suis né en avril 1938.

D’autres enfants ont suivis puisque je suis l’aîné d’une fratrie de 8. Depuis leur arrivés en France mes deux parents avaient un désir fou de devenir français , cela se concrétisera en février 1941 date a laquelle ils furent naturalisés. Avec cette acte de naturalisation, ma sœur et mon frère cadets et moi-même devinment également citoyens français… ( par la suite le reste de la fratrie naîtra français ).

 

Le désir d’intégration de mes parents était très très fort, ils ne parlaient jamais en italien,… et ils ont refusés de nous l’apprendre,… ce qui fait qu’aucun des enfants n’a jamais su l’italien, c’est ainsi que des mon enfance que je me suis senti complètement français ( même si parfois à l’école nous étions traités de « macaronis »!

Je peux témoigner qu’a cette époque certains français étaient xénophobes, car pour eux les étrangers qu’ils soient: italiens, polonais, espagnols venaient tout simplement « manger le pain des français »!

Concernant la xénophobie qui régnait chez certains français de souche, étant écolier à ce moment là, j’en ai fais l’ amère expérience; Cette xénophobie je l’ai rencontrée chez certains de mes instituteurs ( Pour ne pas rallonger cet article sur ce sujet, je placerais quelques lignes perso quand j’aurais l’occasion de répondre à l’un ou à l’une d’entre vous !)

 

Le temps et les années ont passés 28 mois d’armée ( 18 en Algérie ) et 30 ans dans la police.,.. et depuis 22 ans retraite, mais pour

moi, il n’y a jamais eu d’ambiguïté de double nationalité, ..je n’ai jamais eu le sentiment d’être assis entre deux chaise, de ce fait je ne me suis jamais intéressé par la politique italienne,…et pour les compétitions sportives je suis toujours un supporter de la France et jamais de l’Italie ,.. et bien que résidant dans le Var depuis 1982, je n’ai toujours pas éprouvé le besoin d’aller en Italie .

Selon l’INED, près de 14 millions de Français avaient en 1999 un parent ou un grand-parent immigré, soit 23 % de la population : source.

 

Religions et immigrés!

 

Les précédentes vagues d’immigrés en provenances d’Europe ( Italie, Pologne, Espagne, Portugal ) étaient en majorités de religion catholiques, ainsi les nouveaux émigrants n’ont pas eu à demander la construction de lieux de culte supplémentaires comme c’est le cas actuellement pour les immigrés d’origine musulmane qui demandent la construction de nouvelles mosquées ( demande souvent perçue comme une provocation )

Pour info, je signale que je suis favorable à la construction de nouvelles mosquées voir mon article: Mosquées oui… niqabs non!

 

La situation de certains immigrés en provenance du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne!

Il faut le reconnaître certains immigrés ( ou français descendants de parents d’origine immigrés ) se sont parfaitement intégrés, on peut cite par exemple en politique: Rachida Daty , Fadela Amara, Azouz Begag, Yazid Sabeg, Malek Boutih, Aïssa Dermouche, ( dans la même page, voir la rubrique: Préfets « issus de la diversité » [

d’autres dans le domaine scientifique, ou dans les affaires voir et ici , …mais il faut aussi le courage de reconnaître que parmi les immigrés ( surtout ceux de confession musulmane )…l’intégration des garçons posent plus de problèmes que celles des filles.

Il faut noter également que certains courants de la religion musulmane ont une tendance phallocrate ,ou sexisme, ainsi concernant l’éducation scolaire certains garçons acceptent mal l’autorité et méprisent même les professeurs de sexe féminin,.

Il y a aussi ces refus des cours de science, et pour les filles le refus des exercices sportifs!

Tout ces refus ( bien souvent admis par les parents ) sont pernicieux , car au final ils sont en général les causes de l’échec scolaire,… ou du décrochement scolaire. et force est de constater que l’échec scolaire pour diverses raisons est plus important chez les enfants issus de l’immigration du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne.: source.

 

Sans bagages scolaires suffisants,…. il est difficile de trouver un emploi intéressant et bien rémunéré!

 

Nous l’avons vu quelques lignes plus hautes les enfants issus de l’immigration sont les plus nombreux a être en situations d’échecs scolaires,… et sans un bagage scolaire solide ( surtout si on est d’origne étrangère ), il est très difficile de s’intégrer dans la société ,..d’où les refus de plus en plus fréquents chez certains patrons d’embaucher des personnes issues de l’immigration.

 

Les bonnes « pratiques » qui favorisent l’intégration!

 

a ) Utiliser et parler la langue du pays ou l’on vit!

 

Pour une personne qui désire s’intégrer et qui désir obtenir la nationalité ( ou qui l’a obtenue ) du pays ou elle vie, la chose essentielle est de parler correctement la langue de son pays d’accueil.

Qui n’est pas frappé par exemple dans les grandes surfaces, de voir et surtout d’entendre ces familles d’imigrés faire leurs courses et parler uniquement dans leur langue d’origine.

Comment ces dernières peuvent elles s’intégrer si dans la vie de tous les jours par commodité et facilité elles refusent d’utiliser la langue du pays ou elles vivent.

Un enfant dés sa naissance s’identifie à la langue que parlent ses parents, si ces derniers au foyer utilisent toujours leur langue d’origine, quand arrivera pour l’enfant la période scolaire, le fait de ne pas savoir parler français sera quand même un très grand handicap … ce qui risque d’être un sérieux obstacle plus tard pour s’insérer dans la vie active.

Il est bon de rappeler que pour s’intégrer il faut quand même avoir une certaine volonté, et accepter de faire l’effort nécessaire.

b ) les vêtements!

 

Certains adultes immigrés ( surtout les femmes ) du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne sont en France depuis plusieurs années, voir plusieurs décennies,… et continuent de s’habiller avec des vêtements de leurs pays d’origine,ainsi par cette attitude, il est logique de penser…que ces personnes vivent avec leurs propres cultures,…et se refusent de s’assimilier à la culture française,du moins sont perçues comme telles par les autochtones, en outre dans une France plutôt conservatrice s’habiller ainsi engendre un handicap certain pour ceux ou celles en demandes d’emplois! ( voir ci-dessous mon article ):

La burqa…ce « vêtement » qui conduit au processus de désocialisation

 

Quelques articles ou des immigrés sont des exemples!

 

.

La médaille pour acte de courage et de dévouement pour les trois jeunes héros de Tarare

 

Sauvés par leurs jeunes voisins, des résidents de Draguignan racontent

«Cette victoire n’est pas la mienne, mais celle de la France», ose Mahiedine Mekhissi-Benabbad avant de monter sur le podium: lien de l’article du Figaro. ( le 1er août 2010 au dernier championnat à Barcelonne ) Maheidine Mekhissi-Benabbad a été sacré champion d’Europe du 3000m steeple .

 

La parabole un sérieux obstacle à l’intégration!

 

Je pense que la parabole télé soit un très grand frein pour l’intégration des familles immigrées,comment ces dernières peuvent elles s’intégrer et se sentir françaises si elles regardent constamment la ou les télévisions de leurs pays d’origines.

Avec ces paraboles, je pense que trop d’immigrés ont les pieds sur la terre de France mais la tête dans leur pays d’origine, et cela engendre le communautarisme.

Autrefois les expatriés correspondaient avec leurs familles uniquement par de rares courriers expédiés par voie postale,ou bien encore avec quelques rares appels téléphoniques …maintenant avec les tph portables et l’internet et son système skype les communication ( paroles et images ) entre pays et continents sont choses courantes, ce qui fait que « l‘effet d’éloignement » ne joue plus son rôle,… et le sentiment « d’être toujours sur place » demeure très fort,…sûrement pas la meilleure façon pour s’intégrer dans le pays qui vous héberge!

A Grigny ( 91 )…Une initiative pour le moins surprenante.. et à contre courant pour l’intégration!

 

C’est une innovation de cette rentrée 2010 à l’école primaire Gérard Philippe de Grigny, dans l’Essonne (91). Les petits écoliers (à partir de 6 ans) pourront recevoir des cours de langue arabe et de culture algérienne. Des cours prodigués par des enseignants algériens. Une manière de ne pas les couper de leur culture d’origine.

Le document de présentation envoyé aux parents est écrit à la fois en français et en arabe, car de nombreuses familles ne parlent pas le français:source.

 

A mon avis,pour renforcer l’intégration de ces écoliers d’origine étrangère, il serait plus judicieux d’utiliser ces heures, par des cours de français et d’orthographes par exemple.

 

La problématique Buqa!

 

Je suis fermement contre le port de la burqa, sur Agoravox, pour expliquer mon raisonnement,j’ai fais plusieurs articles, le premier il y a bientôt 4 ans:

France : le port de la burka entre liberté, soumission et obscurantisme

Un groupe de députés demande l’interdiction de la burka ou du niqab !

La burqa…ce « vêtement » qui conduit au processus de désocialisation

La burqa ( qui n’est pas un précepte du Coran ) est interdite à la Mecque

La loi a bien fait « plier » les fumeurs,… pourquoi ne ferait-elle pas « plier » les porteuses de burqa !

Mosquées oui… niqabs non !

 

Conclusion!

 

Si les immigrés à juste titre ont des droits, ils ne doivent pas oublier qu’ils ont aussi des devoirs.

 

Liens en annexes:

 

Ministère de l’inmigration.

 

La page:Faciliter l’intégration et promouvoir l’identité nationale.

 

La scolarité des enfants issus de l’immigration turque et maghrébine en Belgique francophone.

 

L’insertion professionnelle des jeunes issus de l’immigration africaine. … d’autres résultats dans Google.

 

L’immigration sans l’éducation!

 

Les réactions psychiques à l’échec scolaire de Daniel Carlin.

 

QUELQUES PISTES DE REFLEXION SUR LES ORIGINES ET LES CAUSES D’ECHECS SCOLAIRES EN HAUSSE CHEZ L’ENFANT ISSU DE L’IMMIGRATION SUBSAHARIENNE EN BELGIQUE:

 

Mon anecdote en rajout :

 

Comme je l’ai indiqué dans mon articlde, je place ce petit complément d’information concernant mes anciens instituteurs.

 

J’envoi de ce message grâce à ma connexion SFR 3G+, je suis à l’heure présente dans un prés ( je viens de prendre photos et vidéos d’un troupeau de chèvres laitières de fromages bio ) la Montagne Bourbonnaise pour préparer mon prochain article qui évoquera l’élevage bovins et caprins.

 

 

Mon histoire sur mes instituteurs qui étaient je pense xénophobes!

 

 

A l’époque ou je fréquentais l’école publique , nous demeurions au lieu dit « le Pontet » sur la commune à Riorges qui était limitrophe avec Roanne dans la loire.

Pour ma soeur, mon frère et moi même, l’école la plus proche pour les garçons était l’école primaire située rue Carnot, pour ma soeur son école se trouvait une centaine de ms plus loin rue Paul Bert..

Ces deux écoles étaient fréquentées surtout par les fils et filles de bourgeois, de commerçants et d’industriels ( les bonnetiers ) de Roanne .

A cette époque de fin de guerre et d’après-guerre ( 1944/1950 ) pour la majorité des enseignants les enfants de parents ouvriers immigrés ne présentaient pas le même intérêt que les enfants cités plus haut.

Gaucher contrarier,j’avais une écriture de chien avec ma main droite, que de copie de devoirs que j’ai reçu comme punition, faible également en orthographe , c’était la copie en X fois de la dictée entière, et la copie d’une centaine de fois de chaque mots mal orthographié;

C’est punitions devaient être faite pendant les cours de récréation,allors pendant que mes petits camarades jouaient , le Pàpy enfant copait.. copiait.. copiat , je’avais même trouvé l’astuce d’assembler avec un petit élastique 3 crayons de papier pour « tripler mon rendement » ) … à toutes ses punitions, il faut rajouter les châtiments corporels, comme par exemple ( suivant l’instit ) le tirage des cheveux juste à coté de l’oreille , et les classiques coups de règle sur le bout des doigts.

Dans ma tête de mioche, j’avais bien remarquer que certains éléves bien nés étaient un tant sois peu favorisés.. en fin!

Mon frère plus jeune de 3 ans subissait à peu près le « même traitement »,quand à ma soeur dans son école de fille, pour elle si elle ne subissait pasde châtiments corporels ni de punitions de recopie, ses institutrices adoptaient plutôt la politique de la place au fond de la classe près du radiateur.

Mon père qui était mécano sur poids lours et qui travaillait à Roanne dans un garage privé à était embauché à l’arsenal de Roanne en 1951, ce qui fait que ma soeur et mon frère ont changés d’école, Quelques années plus tard, ma soeur obtenait pour son certificat d’étude le prix d’honneur de laville de Roanne.

Les années ont passées, service militaire , Algérie, retour, puis je suis rentré en CRS en 1962, et en 1967, j’étais motocycliste à la section moto de la CRS 34 de Roanne.( 42 )

Un jour sur la RN 7 en surveillance routière du coté Neaux (c’est à une quinzaine de kms au Sud de Roanne, en point fixe à la sortie d’un virage, non attention est attirée par un 404 Peugeot qui déportée circulait les deux roues gauche à 30 cms à l’extérieur de la ligne jaune continue qui séparait les deux voies de circulation.

J’invite le conducteur à s’ arréter… et je reconnais un de mes anciens institiuteurs ( le plus méchant celui qui tirait les cheveux vers l’oreille ..et me donnait moult copies a recopier ),,,et bien ce jour j’ai resenti comme une petite revanche, alors que je lui demandais ses papiers celui-ci me les a tous présenté d’une main tremblante j’avoue que j’ai savourais pleinement ce moment là , le maitre c’était moi, et le vieil instit était le fautif tout penaud qui venait d’être prit en flagrant délit de non maîtrise de son véhicule!

Comme il m’avait décliné son ancienne profession,.. Je me souviens très bien lui avoir fait un peu la morale du style vous ancien instiuteur vous avaient du durant toute votre carrière délivrait des punitions, maintenant l’autorité que je représente, et conformément à la législation sur les infractions routières, je relève contre vous un procès- verbal pour chevauchement et franchissement d’une ligne jaune continue … après ma petite déclaration,… il lui était assez difficile de maîtriser ses tremblements,… finalement je me suis fait reconnaître,… imaginez son immense étonnement…. et je l’ai invité a reprendre sa route sans lui dresser procès-verbal!

En ce temps là, on nous appeler « les anges de la route »,… et nous savions parfois nous conduire « en seigneurs »!!

 

@+ P@py

 

Dernière info, ( depuisà trois jours) l’interdiction de la burqa à été validé par le Conseil Constitutionnel:

 

La burqua interdite sur tout le territoire.

 

CONSEIL CONSTITUTIONNELBurqa et autres accoutrements intégral seront effectivement interdits

Interdiction de la burqa : la loi validée et applicable en 2011

 

 

 

 

Dans :
Par spagnolo
Le 13 octobre, 2010
A 11:18
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...