Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 
  • Accueil
  • > Mon Algérie!( quand j’étais Pioupiou )

Mon Algérie!( quand j’étais Pioupiou )

Astuce de lecture: Pour une  lecture  bien plus confortable de cette page, je vous recommande de faire un copier de l’article et ensuite de faire un coller sur une page Word.  Vous verrez, l’article est ainsi réparti sur toute la largeur de votre écran ( notamment les images apparaissent en entiers, car elles ne sont pas  coupées ). P@py Bonjour, cette page se construit petit à petit.

  Mon Algérie!( quand j'étais Pioupiou ) dans Non classé construction

  Rajout du : 19/0/07  Près de Fréjus ( Var ),  je me balade souvent dans les Petites Maures , ce paysage  me rappelle les pistes de
la Grande Kabyle du coté de Tamazight et de  Fort National.(actuellement  Larbaa Nath Irathen
http://www.bulma-animation.org/u/p/a1/8yam4wgadrp6b9ek69oyn2ck85.jpg http://www.bulma-animation.org/u/p/a1/qq6ih5w8o51aw3anq9v3eliyqq.jpg http://www.bulma-animation.org/u/p/a1/uvv3ixjyz4ln1y4mmd4hf2f3ex.jpg http://www.bulma-animation.org/u/p/a1/dybea0zjtnpehlpzgzbnl8nxkd.jpg   algriemonbourricot.jpgMon service militaire en Grande Kabylie : région Tizi-Ouzou/Fort National/Michelet : mars 1959 à septembre 1960…..     P@py et « son » bourricot quant il se déplaçait pour changer de poste. ( 6 fois en 18 mois )

Scènes de vies en Kabylie : 

apu-6-xfi8n6k4zbyyma4bu74m2epj dans Non classé

 Des enfants qui jouent!  Près En rentrant de patrouille, …ce sanglier qui est transporté sur le bourricot,… va nous « servir » pour améliorer notre ordinaire ! 

img-5ox9abt5f19

Près du moulin à huile, femmes sont affairées au triage des olives, et à la séparation de l’huile avec l’eau ! voir :  Le moulin traditionnel « à
la Génoise ».
   http://www.oleiculteur.com/moulin.html 
  oanxk7u0q4f097ut3pf7br4s3m

Vous remarquez que les images n’apparaissent pas en entier, alors reportez vous à mon astuce ( copier /coller ) pour lire les images qui est en haut de page, .ou cliquer sur ces URL

http://apu.mabul.org/up/apu/2007/12/05/img-z43mhl6c04r.jpg

http://apu.mabul.org/up/6/apu-6-xfi8n6k4zbyyma4bu74m2epj.jpg

@+ P@py

img-z43mhl6c04r

En haut à droite, hiver 59/60 , des enfants jouent dans la neige ( Région Tamazight / Fort National, Grande Kabyklie, Monts du Djurjura ) Quant P@py ( à droite  ) mangeait avec des vieux Kabyles.

Dans :
Par spagnolo
Le 14 janvier, 2007
A 16:52
Commentaires : 229
 

229 Commentaires

  1.  
    MONSIEUR Taccagno
    MONSIEUR Taccagno écrit:

    T’aurais pas la possibilité de scanner les photos? Tu y gagnerais en lisibilité.

  2.  
    lusina
    lusina écrit:

    C’est vrai, on n’en voit pas beaucoup, des photos avec ce point de vue. On aimerait les voir en plus grand, individuellement.

  3.  
    schwarz
    schwarz écrit:

    un grand salut à toi,,,
    j’ai ete medecin à fort-national (medecin appelé lieutenant)d’octobre
    1955 à fin aout1958 et merci d’avoir
    reveillé qq.souvenirs +/- marquants.
    as tu connus les officiers Dalstein..
    Fournier..le13e RTS 47e BCA?
    bravo pour tes photos.

  4.  
    Jacques D
    Jacques D écrit:

    Quels souvenirs
    J’étais à la 5ème cie du 13ème RTS de juillet 1954 à décembre 1966. Le 1er novembre 54, il n’y avait pas grand monde à Fort National. La veille nous étions sortis du peloton et nos deux sections eurent droit et nous avons connus des moments inimaginables.
    Pour le médecin, nous avons tous un grand souvenir de l’infirmière et des séances de vaccination.
    Hommage à André Daran qui y est resté en novembre 1956.

  5.  
    bayelef
    bayelef écrit:

    Bonjour d’une piednoire rapatriée en 1959.de Mostaganem
    amitiés
    brigitte

    Dernière publication sur l'esprit des anges 2 : L' Amour est le lien que Dieu nous tend..........

  6.  
    Mohand
    Mohand écrit:

    as tu connu LUGON MOULIN à Fort national, c’st la ou j’achetasi mes BLEK LE ROC.
    As tu connu la salle de jeunes avec le moniteur Ahcene,
    la rue d’en bas et la rue d’en haut ou je jouais la guerre des vrais contre les clochards, et le cinéma ou il fallit monte à la rue plus haut pour acceder au balcon ?
    que de souvenirs
    J’y étais moi aussi, mai en citoyen , français et kabyle

  7.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    j ai connu moi aussi lugon moulin je suis ne a fort national en 1946 mon pere etait maire et ma mere etait sage femme de fort national mon gd pere mes gds oncles et mon ariere gp etaient eux aussi maire de fort national chaque jours je reve de mon bled et de ma magnifique kabylie toute ma famille est enterre a fort national enfin je ne sais plus exactement car j ai su que le cimetiere du fort a ete rase peut etre sont ils enterre a tizi ouzou j aimerai savoir si les kabyles se souvienent de notre famille merci et chalah

  8.  
    NGUYEN Luc
    NGUYEN Luc écrit:

    Cher ami,

    J’ai vecu a Fort National dans les annees 50 vraissemblablement nous etions ensemble a l’ecole de Fort National. Mon pere etait dentiste et j’ai 2 freres et 1 soeur et je pense que ta mere les a mis au monde.
    Si je ne me suis pas trompe j’aimerais prendre contact avec toi.

    Amiclement.

    Luc NGUYEN.

  9.  
    Mohand
    Mohand écrit:

    salut à tous !
    j’ai connu les familles de Fort National et même le maire : il inaugurait les fêtes sur la pk=lace de la mairie devant le mess des officiers et de l’église en dansant avec sa femme n une sage femme qui peut être a mis au monde mes fréersxqui sont nées à Fort National, car moi je suis né à l’hôpital Saint Eugenie à Michelet : rien que pour cela je les remercie s’ils sont vivants et dieu les recompensera s’ils sont morts c’était des gens biens , comme on dit chez nous !
    j’ai connu le dentiset , il avait une deux cheveaux si mes souvenirs sont bien : sont fils m’a fait connaître le mais souflé (pop corne) à l’époque)!
    si c’est toi merci mon frére
    merci de m’écrire, cra l’age est la et la mémoire doit être réactivée faute de vaciller

  10.  
    SAID
    SAID écrit:

    Oui Antoine, a fort National on en parlent a ce jour de la Famille Frapolli
    et en appel toujours la villa de Frapolli celle située a gauche avant l’entrée de la porte du fort (porte d’Alger)
    Amicalement

  11.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    Luc, Mohand et Said
    je vous remiercies et j aimerais prendre contact avec vous. Cela me fais énormément plaisir que la famille Frapolli reste dans votre coeur moi aussi je n’ai jms oublié mon magnifique bled et ses montagnes. Je vous laisse mon adresse e.mail frapolli.antoine@neuf.fr en esperant une reponse de votre part.
    Amicalement (rouilla) Antoine

  12.  
    Badji mustapha
    Badji mustapha écrit:

    bonsoir je vois que vous avez tous vecu à Fort-national plus ou moins longtemps il au moins un demi siecle maintenant mais je voudrais savoir si vous avez M.Badji ouali ou alors quelqu’un de la famille Badji merci pour votre reponse.

  13.  
    blot
    blot écrit:

    merci pour ce blog j’étais à Fort national 13° rts 7° Cie 4° section de janvier 58 à fevrier 60 puis ccas secrétaire du Cdt Major j’ai donc bien connu le toubib et Cdt Founier que de bons et mauvais sousvenirs…
    Amicalement

  14.  
    blot
    blot écrit:

    JE me suis trouvé à Fort National entre janvier 58 et Février60 7° cie et ccas
    73° RIMA j’aimerai retouver des soldats du contingent 57 2B

  15.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    bonjour said

    cela me fait enormement plaisir de te connaitre je suis ne le 26mai 1946 au fort comme on disait avant je reve de mon bled tous les jours ecris moi mon frere et donne moi des nouvelles de laarba comme on dit aujourd hui amicalement antoine

  16.  
    djamel
    djamel écrit:

    Bonjour,merci pour votre génial site.Fort-national a beaucoup changé et je suis disposé à vous en donner des photos si vous le souhaitez.je suis agé de 43 ans, j’habite à Michelet et j’aimerais bien savoir si vous avez des photos des Ittourars;
    sALUTATIONS

  17.  
    Jeanne Vaillant
    Jeanne Vaillant écrit:

    Bonjour, je suis la cousine d’Antoine (maman est une Frapolli). je suis émue en lisant tout cela ! si vous voulez une photo de Lugon Moulin, dites le moi.
    continuez à écrire sur fort National, e continuerai à vous lire….

  18.  
    Patrick Cahuzac
    Patrick Cahuzac écrit:

    bonjour
    je suis à la recherche de cartes postale du grand hotel Cahuzac à Fort National dans les années 40-50 .
    C’était un de mes oncles.
    pouvez vous m’aider?
    merci

  19.  
    si hadj mohand  abdenour
    si hadj mohand abdenour écrit:

    C’est un village typique de l’habitat rural méditerranéen par sa situation sur un « éperon ». La vie n’y est sans doute pas très différente de celle que l’on pouvait rencontrer un siècle plus tôt sur les bords de tout le bassin méditerranéen. Cependant, c’est à 150 m de ce village que j’ai vécu près de sept mois. C’est là que j’ai découvert la rude vie des montagnards kabyles, où la faim n’est pas loin, et où la société moderne n’a pas modifié les anciens usages et coutumes.
    En 1961, le village est très peuplé, car il abrite des personnes déplacées. En règle générale, une famille occupe une pièce. Le sol y est de terre battue, avec en un endroit, un creux circulaire très évasé : le « canoun ». C’est ce qui tient lieu de foyer. Autour du feu de bois, des briques locales, au mieux un trépied, supportent un récipient métallique à tout faire dans lequel seront cuits les aliments. Sur les côtés, sont roulées des nattes qui serviront de couchage. Parfois, un matelas, également roulé. Le mobilier est réduit à un ou plusieurs coffres de bois plein, peints de couleurs vives, et dans lesquels s’entassent la richesse des villageois : quelques vêtements. Il n’y a ni table, ni chaise, ni banc. Dans cette pièce, il vaut mieux vivre au ras du sol, accroupi ou allongé : souvent, il n’y a pas de cheminée et la fumée dégagée par le bois qui brûle dans le canoun stagne sous le toit de tuiles artisanales apparentes ; au mieux celles-ci sont cachées par un assemblage de roseaux rappelant nos canisses méridionales. L’éclairage est donné par la porte ouverte ou par une lampe à huile. Signe de modernité, une lampe à pétrole suspendue à une poutre. Les réserves de nourritures dans les maisons élaborées peuvent être conservées dans des récipients inamovibles, en terre battue, pouvant atteindre plus d’un mètre de haut. Le remplissage se fait sur la face supérieure par une ouverture circulaire occultée par un couvercle d’osier tressé ou de bois plein ; les plus grands ont un volet inférieur, à la façon d’une chatière, pour y faciliter l’accès quand la réserve diminue. On y trouve des figues séchées, des glands, du blé dur, des haricots…Dans des niches ou sur des étagères, parfois sur les poutres, des boîtes métalliques ou des pots de terre contiennent d’autres denrées : thé, menthe, miel, farine de blé…
    Dans quelques maisons, on peut trouver une pièce communicante, réservée à une activité d’artisanat : j’ai ainsi vu une femme travaillant sur un métier à tisser, tout en bois. Elle plaçait les fils de laine pour tisser une couverture. Dans la maison d’un autre village, j’ai vu un tour de potier, en bois , mais le potier n’était plus là depuis quelques mois . L’épicier du village vend ses marchandises en vrac, au volume, à l’aide d’un accessoire identique à ceux qu’utilisent encore les torréfacteurs de café. Il en vend d’ailleurs, pour le « kaouah » , ainsi que du thé, du sucre en morceaux, des haricots secs… des bidons de pétrole de 5 L.
    Des familles plus aisées disposent d’un « clos » . Un mur d’enceinte de près de 2 mètres, sans ouverture si ce n’est une à deux portes d’accès généralement à l’opposé l’une de l’autre, en bois plein, à un ou deux battants. Elles donnent accès à une cour intérieure, au sol nu, entourée de constructions irrégulières s’appuyant sur le mur extérieur, parfois le dépassant. Toutes d’une seule pièce, et de dimensions variables, leurs toitures ne sont pas toutes inclinées vers l’intérieur . Une partie de l’enclos peut devenir un poulailler. Des constructions peuvent servir fréquemment de petite bergerie, parfois d’écurie(âne, mule, cheval), rarement d’étable.
    Les troupeaux sont gardés par les plus jeunes, tandis que les femmes s’occupent des « jardins » ou des « champs ». Il ne s’agit que de petits lopins de terre en terrasse permettant la culture de légumes et situés près du fond d’un des multiples thalwegs secondaires qui froncent le versant principal. Ainsi, l’eau est proche. Parfois des canaux, s’ils ne sont pas hors d’usage, l’amènent aux champs. C’est aussi le rôle des femmes, quels que soient leurs âges, d’assurer la corvée d’eau, depuis la source, fontaine ou abreuvoir le plus proche, jusqu’au domicile, une à deux fois par jour. En rentrant des champs, elles portent sur le dos, dans un grand foulard parfois tenu à deux mains, la récolte de légumes ou la cueillette de figues, de glands, d’olives. L’eau recueillie dans un seau se porte sur la tête. Elles ramènent de la même façon en fagot les branchages qui alimenteront le canoun. Pour se protéger le crâne, en guise de coussin, elles y placeront le grand châle, roulé grossièrement en couronne.
    Sur un sol dur et ensoleillé, elles étendront un châle pour y faire sécher les figues, préalablement triées.
    Les hommes sont en général absents, en métropole ou à l’étranger. Quelques uns dans le maquis, certainement. Les plus anciens prennent le soleil sur une murette à l’entrée du village, les plus discrets, dans le village, sur la terrasse de l’ancienne Djemâa. (voir note11)

  20.  
    GRAUX
    GRAUX écrit:

    j’ai été militaire classe 59/1C de juillet 1959 à Septembre 1960 classe effectuées au 1ER RTS à BOGHAR et ensuite mutation au 2/73 RIMA de FORT NATIONAL et ensuite 8ème cie à TAMAZIRT en poste à DJEMA N’SAHARIDJ ET TALA AMARA
    Félicitations pour les photos, y a t-il encore des anciens de cette compagnie ?

  21.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Graux,salut l’ancien,

    Après avoir passé 10 mois à Grenoble, Je suis arrivé à Tamazirt en mars 59, c’était le P.C. de la 2éme batterie du 93 éme RAM.
    Je suis resté juste un mois, et j’ai été affecté au poste d’Azouza qui est à quelques km sur la route qui va à Fort National; ( tu connais ).
    A Azouza, j’y suis resté quelques mois,( pt’être 6, je ne me souviens plus très bien )de la section ( ou une partie de la section ) a déménagée et c’est installée dans un petit village en dessous de Tamazirt ( à droite en montant,… dont j’ai complètement oublié le nom) le déménagement, c’est la photo avec le bourricot !)

    Puis quelques temps plus tard, la 2éme batterie ( Tamazirt et nous) nous nous sommes repliés dans la plaine près de Tizi Ouzou à la ferme Bastos qui était également le PC du 93éme RAM.
    Là je suis resté également peu de temps, et de nouveau affectation dans un petit poste à une vingtaine de bornes de Tizi Ouzou et là idem je ne me rappel plus le nom de se poste, ou j’ai eu la quille en juillet 61.
    Je pense que c’est ta section qui nous a remplacés lorsque la 2éme batterie du 93 a quittée Tamazirt!

    P….n que c’est loin, déjà près d’un demi-siècle!

    Dans quelques temps, je vais envoyer à Agoravox un article, ( c’est la copie de celui qui a été refusé l’an dernier( et qui a pour titre: « Oublié la mort de 30.000 pioupious! »
    Comme l’an dernier j’ai bien peur que comme les années précédentes que pour anniversaire de la fin de la guerre algérien que ce soit encore le silence radio aux téloches et sur les différentes radios!

    Tiens au fait tu sais que Claude François est mort il y à 30 ans!

    J’ai bien d’autre photos, mais comme j’ai déménagé et que je n’ai plus de ligne de tph fixe, je surf sur le web grâce à la clé 3G+ de chez SFR et un mini portable l’eepc de chez Asus,… mais pour placer, envoyer des photos sur mon blog,… ben ce n’est pas de la tarte! .

    @+ P@py

    ,

    ,

    Salut Graux,salut l’ancien,

    Après avoir passé 10 mois à Grenoble, Je suis arrivé à Tamazirt en mars 59, c’était le P.C. de la 2éme batterie du 93 éme RAM.
    Je suis resté juste un mois, et j’ai été affecté au poste d’Azouza qui est à quelques km sur la route qui va à Fort National; ( tu connais ).
    A Azouza, j’y suis resté quelques mois,( pt’être 6, je ne me souviens plus très bien )de la section ( ou une partie de la section ) a déménagée et c’est installée dans un petit village en dessous de Tamazirt ( à droite en montant,… dont j’ai complètement oublié le nom) le déménagement, c’est la photo avec le bourricot !)

    Puis quelques temps plus tard, la 2éme batterie ( Tamazirt et nous) nous nous sommes repliés dans la plaine près de Tizi Ouzou à la ferme Bastos qui était également le PC du 93éme RAM.
    Là je suis resté également peu de temps, et de nouveau affectation dans un petit poste à une vingtaine de bornes de Tizi Ouzou et là idem je ne me rappel plus le nom de se poste, ou j’ai eu la quille en juillet 61.
    Je pense que c’est ta section qui nous a remplacés lorsque la 2éme batterie du 93 a quittée Tamazirt!

    P….n que c’est loin, déjà près d’un demi-siècle!

    Dans quelques temps, je vais envoyer à Agoravox un article, ( c’est la copie de celui qui a été refusé l’an dernier( et qui a pour titre: « Oublié la mort de 30.000 pioupious! »
    Comme l’an dernier j’ai bien peur que comme les années précédentes que pour anniversaire de la fin de la guerre algérien que ce soit encore le silence radio aux téloches et sur les différentes radios!

    Tiens au fait tu sais que Claude François est mort il y à 30 ans!

    J’ai bien d’autre photos, mais comme j’ai déménagé et que je n’ai plus de ligne de tph fixe, je surf sur le web grâce à la clé 3G+ de chez SFR et un mini portable l’eepc de chez Asus,… mais pour placer, envoyer des photos sur mon blog,… ben ce n’est pas de la tarte! .

    @+ P@py

    ,

    ,

  22.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut si hadj mohand abdenour,

    Voilà bien résumé ce’ qu’était un village de Grande kabylie au milieu du siècle dernier.

    Je venais de Métropole, et en arrivant ( j’ai juste passé une nuit à Alger ) j’ai de suite remarqué combien la France avait portée peu d’attention à ses villages,…même si sur le flanc de la montagne était écrit avec de grosses pierres blanches « La Kabylie s’est la France »

    Bien triste affaire que cette douloureuse affaire Algérienne, avec des hommes de bonne volonté hélas malheureusement absents de parts et d’autres, je pense que l’histoire aurait pu se terminer plus paisiblement.

    @+ P@py

  23.  
    GRAUX
    GRAUX écrit:

    Salut Spagnolo,
    Le village dont tu parles en dessous de Tamazirt est « ADENI ». Je dispose de tous les noms des villages de la région de Fort National. Je vais d’ailleurs te faire parvenir sur ton e-mail une photo de ce village. Je conserve d’excellents souvenirs de cette belle région que nous avons connue dans une mauvaise période pour les deux peuples en présence.Le récit de Si Hadj Mohand est particulièrement véridique, cela nous transporte près de 50 ans en arrière mais les souvenirs sont toujours là.
    Amitiés à tous

    Claude

  24.  
    Mohand
    Mohand écrit:

    a jeanine vaillant
    Merci de me faire parvenir une photo de Lugon Moulin
    Amitiées

  25.  
    simonin
    simonin écrit:

    JE SUIS LA FILLE DE FEU SIMONIN NOEL DECEDE A FORT NATIONAL. PAPA TRAVAILLAIT POUR LA MAIRIE ET ETAIT CONNU DE BEAUCOUP DE MONDE. MOI IL NE ME RESTE QUE QUELQUES SOUVENIRS. ET JE VIENS DE RETROUVER SORIA GENEVIEVE ET OPEIX M.FRANCE. AMITIEES

  26.  
    hertu
    hertu écrit:

    avez vous connu la musique de la garnison d alger mon pere en faisait parti il etait au 13eme rts 9eme zouaves

  27.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    01.06.08

    essai

    Bonjour à tous,

    En surfant sur leweb, j’ai trouvé cette vidéo,… dommage qu’avec ma connection 3G+ et mon miniportable Eeepc Asus que je ne puisse voir ( par saccades ) que les 2O premières secondes de cette vidéo!
    Son titre: Neige en Kabylie

    http://www.dailymotion.com/video/x4oypa_neige-en-kabylie_creation

    @+ P@py

  28.  
    moualek celia
    moualek celia écrit:

    salut,tout le monde ben je suis une jeune fille qui a vecue a fort nationale exactement taourirt mokrane tous ce que je sais que c’est la meilleur des tous les villages et les villes population surfaces tous memes le marcher aujaurdhui je suis pas a lni mais chaque Mercredi j’y vai

  29.  
    amar
    amar écrit:

    Azul salut en francais voila je suis un jeune algerien kabyle de fort national ou je reside meme je suis tombe sur votre blog par hasard je me suis dit pkoi lui laisser un petit message sans rancune ni haine .amar.au passage je te laisse ce lien de voir des photos de fort national maintenant http://larbaa-nath-irathen.skyrock.com/.

  30.  
    frapolli
    frapolli écrit:

    aprés tout ces témoignages, je me permets d’ajouter un petit mot, je suis le fils de jean frapolli, cousin germain du maire marcel, et mon rêve le plus cher et de retourner là où mes ancètres ont vécu,car la dernière fois que je suis passé en kabylie j’avais 5 ans, nous avons tellement de choses en commun;l’histoire et la politique a

  31.  
    frapolli
    frapolli écrit:

    Salut je me permets de venir sur ton blog, car je suis un frapolli, fils de jean, cousin germain du maire marcel! l’histoire et la politique ont fait de l’algérie ce qu’elle en a voulu, mais l’attachemenet et le manque sont apolitique; je souhaite pouvoir y retourner un jour; qui sait !

  32.  
    amaroussameur
    amaroussameur écrit:

    oui j ai connu lugon moulin j ai connu egalement josef le gendarme.c etaient des amis a mon pere qu on appele mon capitaine d ait-frah.la villa frapoli existe toujours elle devenu residence du chef de daira sous prefet.

  33.  
    amaroussameur
    amaroussameur écrit:

    oui j ai connu lugon moulin j ai connu egalement josef le gendarme.c etaient des amis a mon pere qu on appele mon capitaine d ait-frah.la villa frapoli existe toujours elle devenu residence du chef de daira sous prefet.je reside maintenent a oran je me rends de temps a autre a fort national .

  34.  
    SORIA Geneviève
    SORIA Geneviève écrit:

    geneviève SORIA HENRI ET jean pierre mon père travaillé à la percetion nous avons connu la famille FRAPPOLI MR.lugon , la contact famille MILLET et d’autres j’aimerai avoir des contacts avec vous

  35.  
    farhat
    farhat écrit:

    Avez vous connu l’alimantation fine des chalah(s) située en face de l’hotel de france?

  36.  
    Ferhat
    Ferhat écrit:

    Avez vous connu l’alimentation fine des Chalah(s)sitée en face de l’hotel de France? Mon pére y a travaille entre 1948 et 1956.

  37.  
    RACHID YAHOU
    RACHID YAHOU écrit:

    Azul,
    Je te remercie pour ton intervention dans « agovarox ». Je remarque dans ton blog que tu parles beaucoup de LARBAA NATH IRATHEN. Ceci m’enchante car je suis de cette région, du village IGHIL TAZERTH préçisèment.
    THANEMIRTH
    RACHID YAHOU
    0662.57.34.63
    Merci

  38.  
    aghilas
    aghilas écrit:

    salut a tous et a toute
    sa ma fais enormement plesire de tomber sur se site moi je suis originaire de michelet je suis meme né a st eugenie donc c’est pour vous dire que fort national a bouceaup changé et si vous voulais des photo je peut en avoir continué a ecrire sa fais enormément plesire.
    aghilas ould kaci

  39.  
    alditas
    alditas écrit:

    Bonsoir !

    Des photos valorifiques sur le plan de la culture archivistique malgré le fait accompli regrettable de la guerre et ses conséquences qu’étaient les désastres, les indigences et les miséres.

    Disposez-vous de connaissances en ce qui concerne les soldats de la 19ème DI/4X4 SP 86692 stationnées à El-Maïn pouvant offrir des photos souvenirs sur les pistes en Kabylie comme les vôtres ?

    Bonne continuation de la restitution de la mémoire !

  40.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Quand j’ai pris mes photos en Grande kabylie, je pensais bien qu’un jour ces dernières seraient vues
    par d’autres que moi.

    C’est pour cette raison (Il y a près d’un demi-siècle )
    et aussi avec ma philosophie de vie, que je n’ai photographié que des scènes de « vie courantes » et que je me suis interdit toutes images barbares ou choquante ayant trait à cette douloureuse épisode de l’Algérie.

    J’en ai encore je crois une bonne centaine rangées dans un petit carton,faut juste que je me procure un nouveau scanner ( le mien ne fonctionne plus depuis 2 ans) et je les placerais sur mon blog.

    Merci à tous et à toutes ceux ou celles qui viennent de temps en temps consulter les écrits de P@py.

    « Après la guerre vient la Paix, … alors commençons par la Paix, et évitons la guerre. »

    A bientot.

    @+ P@py

  41.  
    amar
    amar écrit:

    tres emus de lire tt ces temoignages je salut la famille frapolli car le passe de henri et sa femme n’ont laisser que de bon souvenirs personnellement ca me donne la chaire de poule quand je lis tt ca merci antoine pour ton blog et a ceux qui ont temoigner. je suis de fort national precisement d’ait frah j’aimerai me mettre en contact avec amaroussaer ci c’est possible dans quelqur temps vous allez recevoir des phtos de fort national estdoc
    merc mille fois

  42.  
    louis thely
    louis thely écrit:

    Bonjour a tous. J’etais à fort national en 57 à 60 je cherche des personnes qui y étais pour corespondre. J’habite le Muy dans le var. J’ai bien connu Hugon l’epicier et son comis said, Mr antoine de l’hotel du jujura, ainsi qu’Ali le restaurateur d’aboudid. Que de souvenir. J’etais a la CCSFN 4ème 1/2

  43.  
    louis thely
    louis thely écrit:

    Bonjour a tous. J’etais à fort national en 57 à 60 je cherche des personnes qui y étais pour corespondre. J’habite le Muy dans le var. J’ai bien connu Hugon l’epicier et son comis said, Mr antoine de l’hotel du jujura, ainsi qu’Ali le restaurateur d’aboudid. Que de souvenir. J’etais a la CCSFN 4ème 1/2.

    educapioche@aol.com

  44.  
    amar
    amar écrit:

    je m’adresse aux anciens qui sont passer par fort national si vous avez des photos de la region faite de sorte qu’elles ne disparaisse pas merci mon email amarsadi@hotmail.fr

  45.  
    amar
    amar écrit:

    je m’adresse aux anciens qui sont passer par fort national si vous avez des photos de la region faite de sorte qu’elles ne disparaissent pas merci mon email amarsadi@hotmail.fr

  46.  
    Bruand Théophile
    Bruand Théophile écrit:

    Bonjour à tous et à toi P@py
    Aurais-tu ou auriez vous connu un lieu nommé El Djebel près de Fort national. C’est le seul renseignement que j’ai.
    Merci de votre aide
    Théo

  47.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Théophile,

    El Djebel ne me dit rien,par contre j’ai tapé ce nom sur Google maps

    voilà ce que ça donne:

    http://www.keskeces.com/villes/algerie/e/el-djebel.html

    @+ P@py

  48.  
    Hamid
    Hamid écrit:

    Je suis à la recherche d’anciens soldats français qui ont fait leur service militaire dans les environs de Michelet pour des témoignages. Je suis disposé à échanger données et informations sur la période de la guerre de libération etpourquoi pas renconter ces personnes. J’habite dans l’ouest de la France.
    Merci d’avance

  49.  
    vincent
    vincent écrit:

    mon père a sejourné a FORT NATIONAL je ne pourrai vous dire les dates exactes il était engagé volontaire a partir de mars 1941 et il venait de DIEPPE et j’ai des photos de FORT NATIONAL il était au 9ème ZOUAVE si cela vous intêresse les phoyos sont de cette époque

  50.  
    vincent
    vincent écrit:

    je vous donne mon adresse email jean-l.vincent@orange.fr pour les photos de fort national

  51.  
    malik
    malik écrit:

    azul,

    je voudrais faire connaissance avec MR FRAPOLLI ANTOINE mon pere vous connaissant et mon grand pere qui vous livrer du lait a l’epoque vous connait tres bien. Je voudrais avoir des photos de vous et de laarba nath irathen dit fort national. merci

  52.  
    aomar
    aomar écrit:

    azul,

    je suis née a aguemoun en 1949, si je me souvient de la famille FRAPOLLI je peux voudire que oui parce que mon pere vous livrer tous le lait que vous avez bu et dont tu a certainement profiter, meme que ta mere paix a son ame comme on dit mettait cafe et sucre dans les bidons de lait, pour pas que les gendarmes les fouilles. ( est ce que tu as connus BONNANCE PATRICK, jean louis, ROSSI le fils du gendarmes qui frapper tous le monde, ainsi que MARIUS THERESI). Je suis dans le departement 57 a metz en moselle. J’espere avoir de tes nouvelles. Tu as exprimés le voeux de revoir FORT NATIONAL et la maison de tes parents si un jours sa te dit je serais pres a t’acceuillir a la maison a FORT NATIONAL car j’habite juste a coté.

    Sincere salutation. Aomar.

  53.  
    bennour
    bennour écrit:

    tout d’abord bonjour.
    je vous informe que je suis natif de fort national actiellement larbaa nath irathen je sais pas comment vous remercie si vous pourier m’envoyer ces photos ancienne.
    je suis pres de recevoire tous et toutes ceux qu’il connaisse et y passer par fort national .
    mes meilleurs salutations

  54.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    mon unique oncle andrè DEMANGE soldat premièreclasse au2ème bataillon du 73ème rima a ètè tuè le 18 janvier 1961 dans le secteur de FORT NATIONAL GRANDE KABYLIE.il avait ètè blessé peu de temps ant et c’est après avoir rejoint son unité qu’il a trouvéla mort.il semble que les véritablescirconstances de sa mort n’ont pas ètè rèvèlèes à la famille: communiquè laconique de l’armée « au cours d’une opération de m;o. je voudrais en savoir plus.merci à tous et profond respesctil ètait vosgien,j’avais 5 ans quand j’ai vu son cerceil exposé au village, ses parents sont morts de chagrin deux ans plustard.

  55.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Demange,

    Ton oncle a fait malheureusement parti de 30.000 victimes militaires de cette tragédie( il y a eu hélas victimes civiles des deux cotés )
    Tu me dis que ton oncle est mort du coté de Fort National en janvier 1961, ( j’étais rentré en France depuis 6 mois environ )juste avant mon départ un pioupiou de la colonial ( 73 éme rima )s’était fait tuer en ratissant,ce pioupiou devait partir en permission dans la semaine.
    Le 19 mars 1962 était signé les accords d’Evian qui mettaient fin à 10 années de guerre.
    Pour rappeler cette date importante pour pas mal de gens,cette année encore (comme depuis plusieurs ) silence radio dans les médias!(voir mon article de l’an passé.)

    http://spagnolo.unblog.fr/oubliee-la-mort-de-30000-pioupious/

    @+ P@py

  56.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    MEmerci ded’avoir pris le temps de me rèpondre!, j’airetrouvé par hasard des coupures de presse de l’èpoque et tout cette histoire m’est revenue comme si le temps s’était arrêté, aujourd’hui la maison familiale dans les vosges est pratiquement à l’abandon, s’était sur mon oncle que mes grands parents comptaient pour continuer à la faire vivre. est_il normal que la famille n’ait put voir le corps au moment du rapatriement, je sais qu’il se trouvait
    dans un cerceuil de zinc, mais tout de même, c’est depuis ce refus que mon père et ses parents ont doutè de la version de l’armèe. tu trouve peut_être vzine et sans objet ma recherche mais ils nous ont tranmis ce doute, tu comprends, entous cas merci mordu d’histoire je persiste a me passionner du sort des appelès durant toutes les guerres.
    dany.demange@wanadoo.fr

  57.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Demange re,

    Les corps des pauvres malheureux arrivaient en France dans des cercueils en zinc, et peut être plombés, et peut être aussi que les délais de transports ( de l’instant de sa mort à la remise du corps à la famille ) qui devaient intervenir pour la conservation des corps, faisaient qu’il était préférable que les familles ne voient pas le corps!

    Je vais me renseigner auprès de l’armée sur ce sujet.

    @+ P@py

  58.  
    amine
    amine écrit:

    bjr

    je cherche des photos de azouza, d’avance je vous remercie.
    Cordialement

  59.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Amine,

    Jesuis en plein déménagement, je sais même dans quel carton j’ai mis les photos de mon service militaire en Algérie,patience plus tard je les placerais sur mon blog,…mais en attendant regardes sur google

    http://images.google.com/images?hl=fr&q=azouza&btnG=Recherche+d%27images&gbv=2&aq=f&oq=

    http://www.abcdelacpa.com/7024.jpg

    @+ P@py

  60.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    c’est encore demange!mercide prendre attention à mes mails. je recherche des camarades d’Andrè. toute sa chambrèe sauf un soldat qui a eu le temps de se cacher sous le lauraiient été ègorgès pendant la nuit un supplètif aurait laissè entrer les « rebels ». je sais q’un survivant était de metz, merci de vos rèponses. Daniel Demange.

  61.  
    bouchard gerard
    bouchard gerard écrit:

    je suis ne le 13 05 56 afort national d un pere militaire et d une mere vietnamienne j aimerais des photos et des details
    merci

  62.  
    tim
    tim écrit:

    Bonjour Mr Jean FRAPOLLI,

    Vous êtes toujours le bienvenu chez-vous à Fort National, mais hélas! Fort National n’est plus la petite coquette ville d’antan où il y’avait une douceur de vivre, les vestiges de la ville sont détruits inexorablement, les ancinnes fermes de Mr Lugon Moulin et autres ont été mangées par le béton, le mur d’enceinte de la ville garnison est démoli et ne demeure pour l’instant que celui de la caserne occupée maintenant par les va-nus-pieds de l’armée d’arabes déstructeurs de tout vestiges kabyles ou français, maintenant ils sont entrain de bruler les oliviers, les figuiers, c’est de la désolation mon ami.
    Je salue tous ceux qui ont batti la ville de Fort National, malheur à ceux qui ont détruit le cimetière chrétien, au fait, ils ont construit dessus des HLM.
    Je suis kabyle et musulman mais je suis pour la fraternité des peuples de la méditéranée, vive les vrais kabyle de la kabylie,vive les français de Fort national.
    Tous les français de Fort National sont les bienvenus chez-moi, prise en charge et tout le reste.
    Fort National, côté de la mission, fraternellement.

  63.  
    Tillolloy
    Tillolloy écrit:

    Oui il y a encore des anciens de cette compagnie . Je suis de la 59/1B 8ème Cie 2/73 RIMA en poste à Djéma N’ saharidj et Tamazirt .
    Sergent appelé ,blessé le 18/10/60 ds la région d’ Aît Mimoun.
    tel: 06 61 88 20 95 et 09 77 47 66 13

  64.  
    Tillolloy
    Tillolloy écrit:

    Salut Claude,
    J’ ai été en poste quelques mois à Adeni en 1960.Je suis peintre et j’y ai fait quelques croquis en dehors du « trombinoscope des camarades du Poste.
    J’ ai d’ ailleurs quelques photos du site.
    Que de souvenirs qui resurgissent…
    Bernard

  65.  
    Tillolloy
    Tillolloy écrit:

    Suite à ma précédente réponse à l’ Ami Graux: les 3 et 4 Avril 2009 un groupe d’ anciens de la 8ème Cie 2/73 Rima , à l’ initiative du Lt Arsac, a pu se retrouver pour la première fois depuis 49 ans .Il y avait notamment l’ ancien toubib de la Cie, le Lt ( à l’époque)Pourcelet + les quelques camarades que ns avons recherchés si longtemps.Le soldat Serge Cougnaut qui a été blessé en même temps que moi, était présent. Très grosse émotion …
    J’ étais à D’jéma du temps du Cap. Thomas avec le Sergent Niaret.
    Tu peux me contacter par e-mail direct
    Salut, Bernard

  66.  
    Pelletier Claude
    Pelletier Claude écrit:

    J’étais au 13ème R.T.S. à Alger de Mars 1955 à Novembre 1957. J’étais Aspirant puis sous-lieutenant. Nous sommes allés à Fort-National en 55 pour une Opération.Je serai très heureux d’avoir d’un copain de Cherchell qui est arrivé au 2-13 en Mars 55.
    A bientôt des nouvelles.
    Amitiés

  67.  
    graux
    graux écrit:

    Ancien du 2/73 RIma avec mon camarade SAILLARD André et en poste à TALA AMARA, nous serions contents d’avoir les coordonnées des anciens de ce régiment. Le rassemblement s’est déroulé où ? à l’initiative du Lt Arsac, qu’est devenu le Lt toubib Pourcelet.
    Nos e-mails :
    claude.graux@orange.fr
    andrésail@sfr.fr

  68.  
    claude graux
    claude graux écrit:

    je rectifie l’e-mail d’André Saillard sur mon précédent message :

    andresail@sfr.fr

    Claude

  69.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    reçu ce jour 11/10/2009 un mail du camarade CLAUDE du 127°, beaucoup d’èMOTIONS après tant d’annèes.si d’autreS veulent prendre contact, bien venue. dès que possible passerai des photos retrouvèes dans archives familiales sur sèjour de ANdre en AFN. encore merci à tous et bravo au cocepteur du site. amicalent. Daniel DEMANGE

  70.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Bonjour à tous,

    C’est P@py, je suis très heureux que mon article puisse servir a créer des liens et faire des retrouvailles .

    @+P@py

  71.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    j’ai reçu ce dimanche une réponse du camarade claude compagnon d’arme de mon oncle André. après tant d’années. grand merci.si d’autres témoins veulent me contacter, ils seront les bienvenus. vive la mémoire Des anciens d’AFN .RESPECTUEUSEMENT à TOUS. VIVE LA FRANCE!!!
    daniel demange..0149770469..

  72.  
    GUILLE
    GUILLE écrit:

    Partit le même jour que Claude , passé 23 mois dans la région de Fort National après mes classes au LIDO , je serais curieux de savoir ce qu’il est devenu de cette ferme à AGUEMOUNE transformé en bar , dernier village ou j’ai été affecté après FORT-NATIONAL , dommage que la situation actuelle de cette belle région ne soit dans le calme pour les touristes , j’aurais aimé y retourner avec ma famille , jaimais parler avec les  » chibanis  » .

  73.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    bonjour à tous, encore DEMANGE. je crois savoir que la duréee du servicea été prolongée une ou deux fois durant la période de la guerre en algérie. quelqu’un pourrait-il m’en dire plus à ce sujet, Merci à vous mes camades.respectueusement, dANIEL Demange.

  74.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Daniel,

    Je suis né en avril 38, et j’appartiens à la classe 58/1B.

    De 1950 à 1963 la durée du service militaire était de 18 mois.

    A mon époque la durée du service militaire était de 28 mois, et cette période se composait de la durée légale qui était de 18 mois, et une loi avait était votée qui rallongée cette période de 10 mois, cette période se nommait « ADL » c’est à » dire Après la durée légale »! et elle se composait en deux partie: de 18 mois à 24 mois ADL, et à partir de 24 mois super ADL.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Service_militaire_en_France

    @+P@py

  75.  
    mourier alex
    mourier alex écrit:

    je ne suis alle qu’une seule fois a fort national. Par contre je suis reste 16 mois a la 9* compagnie a Igoulfane et ensuite a la 8* cie a djema saharidge.Je venais du 45* BIC dissout.Je suis de la 57 2A. 5o ans il me semble que c’etait hier.Ce n’est pas que des bons souvenirs.
    Salut a tous les anciens du 13RTS ou plutot du 73*RIMA

  76.  
    Monard maurice
    Monard maurice écrit:

    J’ai été au 13 R.T.S ET AU 2/73 R.I.Ma à fort National. Je suis à la recherche de photos de cette période ou même d’anciens

    Merci

  77.  
    wallerand
    wallerand écrit:

    Bonjour, Je viens de finir mon petit livre avec photos ( 30 pages 21 x 29,7)de ma guerre en Kabylie en 1961-62. Bravo. Il faut maintenant l’imprimer à compte d’auteur ou voir un imprimeur et savoir combien ça coûte? !!! Amitiés guerrière ! Marc W.

  78.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut l’ancien,

    Bravo pour le boulot que tu as fait mais je pense que pour toi, qu’il reste le plus dur à faire, c’est à dire trouver un éditeur!
    Si tu n’a pas de connaissances, regardes dans Google:maison d’édition, tu trouvera peut être ton bonheur!
    Tiens nous au courant.
    Bon courage.

    @+P@py

  79.  
    claude
    claude écrit:

    Bonjour Maurice MONARD, si tu veux des photos de Fort National écris moi par E-mail : claude.graux@orange.fr
    Amitiés

  80.  
    claude
    claude écrit:

    A l’attention de TILLOLOY
    quel est ton e-mail ?
    Merci d’avance
    Claude

  81.  
    mourier alex
    mourier alex écrit:

    suite de mon mail du 27 11 2009.
    et des précisions données par Tillolloy.
    J’ai bien connu le Cap. Thomas et même quant il était Lt. à la 9* cie. ainsi que les sergents Niaret. Paoli. Wach etc.
    J’etait sergent du service auto de la 8* cie. Venant de la 9*cie à Igoulfane quant au toubib Pourcelet j’ai vu qu’il avait exercé à Saintes sans jamais allé le voir.Amicalement à tous les anciens.

  82.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Bonne année ( la santé surtout ) à tous les anciens d’AFN et à vos familles,…et comme le grand sablier de la vie s’écoule depuis pas mal de temps vos petits-enfants,… et pour certains d’entre vous à vos arrières petits-enfants.

    @+P@py

  83.  
    AMIEL
    AMIEL écrit:

    Bonsoir à vous tous

    Quels remarquables témoignages,très touchée par toutes les marques de sympathie pour la Kabylie.
    je suis née en décembre 1962 à Ait atelli,je suis à la recherche de photos ou de cartes postales de cette époque.
    J’aimerais également avoir des infos concernant André,natif d’Ait Frah,kabyle d’origine, tué par le FLN. Quels souvenirs a-t-il laissé auprès des soldats français?Quelqu’un l’aurait-il connu? Christine

  84.  
    wallerand
    wallerand écrit:

    J’ y étais en 1961 et un peu 62. Connais-tu des gars du commando de chasse P 14 ? Je viens seulement de finir un petit livre avec 40 photos du coin, pas mal n’est ce pas ?

  85.  
    wallerand
    wallerand écrit:

    Bonjour, j’ai rencontré le gars qui était à Taddert Oufella le 18-01-61 et dont Demange André est mort.Il m’a dit que c’était des FSNA en sentinelle au poste qui avait donné coup de lampe pour entrer cette nuit là!.L’un était passé par la fenetre, l’autre protégé par son lourd matelas!Sont morts:Jacques,André,Marcel,Guy,Adrien,
    Nicolas,René,Hassan …J’ai écrit cet article dans mon livre en finition…

  86.  
    wallerand
    wallerand écrit:

    Bravo pour votre description Abdenour.
    C’est tout à fait cela à l’intérieur: semoule dans le creu et puis café à déguster assis car la fumée passe par le haut de la porte seulement ! Je suis en train d’écrire un livre du coin quand j’étais dans le commando de chasse P14. Bien cordialemùent. mpl.

  87.  
    wallerand
    wallerand écrit:

    C’est le barbu, fumeur de pipe qui était le 18 01 61 à Taddert après la mort de Demange André. Il m’a raconté la complicité du FSNA en sentinelle qui a laissé entrer avec un coup de lampe les rebelles ! Amitiés. mpl

  88.  
    frapolli
    frapolli écrit:

    pour mme SORIA Geneviève
    Je viens de relire votre message; j’y reponds avec un peu de retard mais vous avez mon adresse mail, si vous souhaitez toujours avoir un contact, j’attends votre courrier
    trés cordialement A.FRAPOLLI

  89.  
    louis
    louis écrit:

    57 2B 4ème 1/2 Fort National de 57 à 60. Je suis de Draguignan dans le Var. D’où es tu ?

  90.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut louis,

    Je te réponds par M.P.

    @+ P@py

  91.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    bonjour
    je vous écris avec une grande émotion.que de souvenirs j’ai passé ,on enfance à Fort national.la première image qui me revient c’est le car de mr Gerard qu’on étais impatients de voir arriver en fin d’aprés midi avec mes petits copains,on montait avec lui et on allait jusque deriere l’eglise pour entretenir le bus.et puis le cure que je revois donner à manger à ses porc tout rose et bien gras.et puis ma copine Anne lebrun son papa tenait un bureau de tabac c’était es voisins j’habitais juste sous la prefecture et en desous du cinéma.et ,onsieur lebrun qui faisait des entailles sur la rampe de l’escalier du cinéma car on glissait dessus.la vitrine de ?onsieur guers pleine de jouers. lugon derriere sa caisse il ,e faisait peur il était là avec ses cheveux blancs son commis avec son tablier bleu ,marine..ils respectaient bien mon père;et mr Brunel mon instituteur 1 Octobre 1960 ils nous a donné un raclée moi et mon cousin on bavardait j’ai pleurniché toute la journée.. et Jean louis le martiniqué gardien de but.. le mess des officier les bals de la place…je m’excuse j’en ai encore je vous remercie tous pour ce moment fantastique ….la seule déception c’est qu’on ai démolie les portes d’entree et de sortie…j’y vais souvent.

  92.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    les paras j’en avais vraiment peur.avec leurs treillis et leurs godasses.ils nous revieillaient tous les matins avec le vrombissement de leurs camions stationnés
    juste en face de ma fenêtre sur la grande rue ils formaient un convoi les sentinelles ouvraient la grande porte et ils s’en allaient dans un bruit assourdissant.Un jour le chauffeur du sous prefet (Hadebi mouloud)fut interpellé par le chef du convoi
    on le jeta dans un camion et le convoi démara.je suis allé réveiller mon frère (il travaillait à la mairie)il courut chez le sous prefet qui alerta le comandant de la caserne et si mouloud fut sauvé inextrémis du peloton d’exécution.sa famille me combla d’argent et de bonbons.
    Des souvenirs d’enfant et puis noel …j’étais l’enfant le plus gaté Fortnational …tous les jouets que je recevait même de la part des militaires..J’aimerai bien retrouver les élèves de la rentrée scolaire 1960 notre classe était mitoyenne de l’église;on avait un militaire comme instituteur mr Brunel.sincères remerciements papy.tu sera le bienvenu quand tu veux…

  93.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Sihadi,

    J’ai lu tes deux réponses avec un grand plaisir, je reviendrais plus tard et plus longuement car j’ai cassé mes lunettes … et il m’est très difficile d’écrire sur l’ordi.

    Salut l’Ami.

    @+P@py

  94.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    heureux d avoir eu la chance d exprimé ma gratitude a la famille frapolie car moi j etais parmis les bébés que madame frappoli a aidée a venir au monde le 13-12-1952 a la maison faisant face a la pharmacie. encore merci

  95.  
    mohand
    mohand écrit:

    ya personne?
    c’est pas grave ?

  96.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    monsieur sihadi tu me rechauffe le coeur parle ENCORE du fort des annees 60 j’ai les larmeS aux yeux .MERCI

  97.  
    Nagels     Michel
    Nagels Michel écrit:

    Bonjour .J’ai l’impréssion de faire parti des grands anciens . Né en 1933 je suis parti avec la 54/2 , le 1er juillet 1954 caserne Charasse a Courbevoie ensuite le s/s « sidi-Mabrouk  » pour Alger , en suivant » Tizi-Ouzou » arrivé le 4 juillet 1954 a Fort National 13eme RTS 5ème cie .Ensuite affecté au 7ème RTA dans les Aures le 16 /12 /1955 , libere 14 février 1957 .Epoque difficile !
    Je possede entre autres choses une photo panoramique de Fort national que j’ai prise en septembre 1954 et que je faisait
    retirer par le photographe local . Egalement une photo de groupe du 1er novembre 1954 a la gendarmerie de Azazga,mais il y a maintenant des disparus ,dont mon copain Leleu claude décédé en février 2004 , a la cie tout le monde le connaissait . J’ai également
    deux « Pere cent » ( Ramassi de Trappeurs sacrifiés )de la classe 54 /2 A .
    Que de souvenirs qui reviennent a la surface en découvrant ce site important pour la mémoire , les opérations ,le djébel ,les stecks frites chez « Méziane » a la sortie du poste de garde . Merci de l’avoir créé .
    Comment je peux vous faire parvenir ces photos ? Cordialement .

  98.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    qui se souvient le la mission des pères blancs (actuel hopital)il y avait un bassin ou les grands s’exibaient;je me souviens avoir voulut sonder la profondeur avec un baton et j’y suis tombé. et La rue d’en haut ou da chaavane vendait des glaçons à la grenadine.et le docteur Marantini qui faisait aussi dentiste,il m’en a fait baver.et la rue principale avec les hamraouis marchand de légumes j’adorait les regarder plier la grande bache de leur camion ;et le grand pain de maaloum le boulanger ?Et les batailles rangées rue d’en haut contre rue d’en bas dont le chef était le gros stephane;notre chef à nous c’étais un grand issad .Et les match de foot;mon frere aussi à étais gardien de l’équipe.je me souviens paradé avec sa tenue et ses grands souliers de foot j’en ai perdu un à la fontaine de Tilioua j’avais peur des grenouilles.et puis le jour du cessez le feu ou l’on m’a habillé d’une cuissette verte chemise blanche et calot vert avec croissant et étoile rouge et je précédais la foule.Ce jour la le facteur (Achatawe)à perdu un doigt prés de la poste;et j’ai vu son fils (ahcene je crois)le ramassé et mettre dans un mouchoir……

  99.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    j’aime bien qu’on parlent de FORT NATIONAL et surtout des années 50 et 60 je ne peut oublié les sons des cloches de l’église et les aboiements des chiens des chasseurs alpins énervés par celles-ci et le vendeur de saucisse avec son petit barbecue devant le bar (le retour de la chasse ) de Mr MILLET et la gentille dame EUGENE qui tenait le bar d’à coté. La boulangerie de la famille DJEBBAR était pas loin

  100.  
    DERYMACKER
    DERYMACKER écrit:

    A Michel Nagels
    Je crois que tu fais une petite erreur. Ta photo n’est pas du 1er novembre 1954 car ce jor là nous étions rentrés à Fort national. C’est le 30 ou le 31 octobre à la suite de la marche entre Fort National et Azazga
    Je suis parti aussi le 1 er juillet de la caserne Charras, mais j’ai été libéré fin novembre 1956 alors que j’étais à Ichéridenne.

  101.  
    Nagels michel
    Nagels michel écrit:

    Pour DERYMACKER . Salut a toi , je veux bien l’erreur de date c’est si loin pour moi . Cela fait plaisir que les anciens soit bien présents et solides au poste .
    Bien cordialement .

  102.  
    Mohand
    Mohand écrit:

    Comme l’a si bien dit un des grands ecrivains qui a enseigné à Fort national,Mouloud Feraoun  » je me souviens comme si cela datait d’hier.. »
    oui je em souviens du vendeur de brochettes qui vendait ses csse croutes devant le mess des officiers qui se trouvait à droite de la Mairie, il avait comme clients les militaires…la dernière fois ou je l’ai revu, c’était en 1962, il était dans la force locale qui etait stationné vers le stade à l’entrée Porte d’Alger..et qui souviens des bals devant le Mess ? de la Kermesse?

  103.  
    mohand
    mohand écrit:

    le Bar de Mme Eugene qui était presque collé au Mess a été repris par les Djebbar(on l’appelait Belaid Lamine). J’ai été a l’ecole avec un de ses enfants. Je me souviens avoir défilé à l’enterrement d’un Djebbar juste à l’indépendance.
    Qui se souviens (pour les anciens enfants)d’ILEF AMOUDHINE et Saadia Mimchaches? seuls les vrais anciens savent de qui je parle.

  104.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    salut mohand tu es du fort national mais tu fait eerreur c’est millet a la simca aronde qui avait le bistrot mutoient au mess des s off ensuite viens le bar mMe eugene occupe a la fin des evenement par la famille ziane de taza »par contre sur le meme trotoir se trouve m et madame judicilli le mari ancien
    secretaire de la mairie et ancien adjudant intendant plus loin ranvo qui avait 2 filles uniquement josette et uguette .

  105.  
    Mohand
    Mohand écrit:

    Salut Mustapha, content de savoir qu’il y a des anciens du Fort qui se souviennent encore des Folles annees du Twist..Merci beaucoup pour tes precisions, la memoire commence à trahir..Je connais mme JUDICILLI, on a habité pres d’elle (on montait par un petit escalier en pierren, je ne sais pas s’il existe encore. Par contre, après la boulangerie des DJebbar, il y avait un marchand de jouets ou les militaires achetaient des Quilles , pour leur libération.. si je me souviens bien il y avait dans la rue d’en bas un marchand de beignets qui faisait des bonnes frites pour les enfants qui venaient des villages…Par contre je serais content si quelqu’un a des photos de classe des annéés 57/92.Merci pour tous

  106.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    spagnolo merci pour ton bloc-vous meritez un bon couscous

  107.  
    mustapha
    mustapha écrit:

    spagnolo merci pour ton bloc-vous meritez un bon couscous ,ET A TOUS CEUX QUI ONT CONNUS LES CHEVALIER

  108.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Mustapha,

    Tu peux me tutoyer.

    J’ai pas mal de photos du coin,un jour il faudra que je trouve le moyen d’en faire des doubles pour les offrir à la mairie de Tamazigth ou à celle de Fort National.

    J’aimerais aussi manger un bon coucous avec toi et tes potes.

    Inch allah

    @+P@py

  109.  
    andre .gallay
    andre .gallay écrit:

    après mes classes a fort de l’eau 60\1a j’ai ete mutè a tamazirt de juillet60afin avril 62 j’ai encore dans la tete plein de souvenirs et de noms

  110.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut André,

    Nous nous sommes « loupés » de peu, car j’ai eu la quille en août 60,…mais en début d’année la batterie ou j’appartenais le poste de Thamazhirt et celui d’Azouza ( je crois que c’était la 2ème c’est tellement loin que j’ai un trou dans mon vieux cerveau ) a été repliée sur le PC qui était la ferme Bastos à l’entrée de Tiziouzou.
    Je suis resté au PC peut de temps, et ensuite avec une trentaine de gus, nous avons été affectés dans un autre petit poste à une trentaine de kms de Tiziouzou… dont j’ai complètement oublié le nom depuis… comme j’ai oublié également le nom du village abandonné ou nous nous étions installés pendant quelques mois en bas de Thamazhirt sur mon blog, la photo avec le bourricot , a été prise au cours de ce déménagement … p….n que c’est loin tout ça!!!

    @+ P@py

  111.  
    ferhat
    ferhat écrit:

    Bonsoir les anciens, vous nous avez encore décrit l’alimentation fine (épicerie) de Chalah salem

  112.  
    claude
    claude écrit:

    nous prenons tous de l’age et il serait temps d’organiser une réunion de tous les anciens du 2/73ème RIMa qu’en pensez-vous ?

  113.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    A MR ANDRE SALUT,puisque vous etiez a tamazirt les annees 60 et 62 donc certainement vous avez croisé un rallier du village d’ait hague prenommé ali que dieu ait son ame et aussi de la petite cité des goumiers qui se trouvait juste a l »entré du camp au dessus de la route national 15 le camp qui etait aussi l’école primaire de tamazirt et le foyer entourer de roseauqui se trouver au fond du camp et de la on pouvait voir la ville de tizi ouzou et le grand televiseur qui se trouve au foyer dont l »instalateur venait du fort national les village qui entourent tamazirt son ait hague _-ait halli-boudjelil-ibahlal-ait yacoub et voila’ »a l’occasion je salut mr spagnolo.

  114.  
    DERYMACKER
    DERYMACKER écrit:

    Pour Claude
    Bonne idée. N’oublie pas le 2/13 RTS qui devint le 2/73 RIMa. Nous avons connu Fort National et Tizi Ouzou avant le 1er novembre 54 et le début de ce qui fut la guerre d’Algérie. C’était autrechose. En 54 et 55 on nous payait le café. Plus tard ce fut différent.
    Cordialement

  115.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    je suis revenu jeter un coup d’oeil et je suis toujours ému de retrouver des souvenir.on parle des djebbar mes petit copain farhat et salem .dans leur bar quand on fisait l’ecole buissonière on allait jouer au babyfoot.mais biensûr l’epicerie des chalah.des hamraoui.maaloum le boulanger,zouaq le boucher,da ouramdhan le laitier,hadjares le photographe,yataghen le quincailler,mouzaoui le menuisier.badji..que de souvenirs.plus de cinquante ans… c’était hier…qui se souvient des pompiers de derrière la mairie.comment vous envoyer des photos recentes.

  116.  
    fortnational
    fortnational écrit:

    n’ayant pas pu inserer des photos je les ai mis dans http://www.fortnational.unblog.fr queje viens de creer pour vous.mes sincères salutations

  117.  
    Kabache
    Kabache écrit:

    Bonjour ,merci de partager tout ça avec nous,je regarde la photo et je revois ma ville en 1959 ,Ah Fort National.
    Merci pour le partage.

  118.  
    demange
    demange écrit:

    bonsoir à tous, de nouveau DEMANGE, aprés de gros problèmes d’ordi, j’ai eu l’immense plaisir de recevoir ce soir un coup de fil d’une personne qui m’a donné des renseignements importants concernant la mort d’andré DEMANGEen janvier 1961 à taddert oufella, si elle se reconnait, svp, envoyer moi un petit mail, mon ordi est maintenant ok, encore merci à papy de maintenir son site en vie, merci a tous les anciens qui onteu connaissance de ces faits dramatiques de ou qui ont rencontré non pauvre oncle de prendre contact avec moi,01.49.77.04.69 salutations respectueuses.demange

  119.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Ouf!!!,il est encore temps, je présente mes meilleurs voeux de bonheur et surtout de santé à tous les lecteurs de mon blog, et plus spécialement à ceux de cette page.
    Bonne année à tous.

    @+ P@py

  120.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Demange,

    Heureux de voir que tes blèmes d’ordi sont résolus. et heureux également de te retrouver parmi nous.
    Cette page de mon blog, c’est un peu moi, continuons ensemble pour son enrichissement.

    @+ P@py

  121.  
    marc maurat
    marc maurat écrit:

    Bonjour à vous, je suis le fils d’un appelé, ariègeois de naissance, appelé Marcel Maurat qui a servi au 13e RTS,
    en tant que maréchal des logis. Il m’a « préservé » de ses souvenirs de guerre plutôt douloureux, mais j’aimerais savoir si quelqu’un parmi vous se souvient de lui.
    Cordialement et respectueusement votre,
    Marc Maurat.

  122.  
    emange
    emange écrit:

    bonjour à tous, c’est DEMANGE,grâce aux précieux renseignements reçus , j’ai l’immense honneur, de pouvoir rencontrer le seul survivant de l’attaque du poste de taddert oufella le 18/01/1961, il me reçoit ce dimance, redez-vous compte: 50 ans aprés. je vus tiendrai au courant! jeme suis souvent dmandé si cette foutue guerre était bien ter miné, je pense que pour moi, et ma famille ellee va peut-être enfn pouvoir prendre un nouveau tournant! l’émotion va être forte, encore merci à touteset à tous vive la France et tous ceux qui ont vécu dans leur chair etleur coeur cette terrible épreuve à bientôt demange 0149770469

  123.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Demange,

    Juste un petit mot pour dire que je partage ton émotion, nous
    attendons avec impatience le récit de votre émouvante rencontre.

    @+ P@py

  124.  
    emange
    emange écrit:

    bonsoir mes chers amis, comme prévu j’ai rencontré raymond surnommé gégenne à son domicile,intense moment au premier contact, il m’a pris dans ses ras comme un fils qui reveait de loin,j’exagére pas!! nous avons passé un après-midi d’intense émotion il est malade,il mavait préparé, un plan détaillé du poste et des commentaires du poste attaqué/ de taddert /ouffella dans la nuit du 1/01/1960, avec force détails, il m’a confié des photos avec dédé. les larmes aux yeux tous les deux!! quelle émotion,mes amis.nous nous sommes quittés avec la promesse de nous revoir bientôt,je reste toujours intéressé par tous autres témoignages de cette affaire merci à tous mon voeux est de pouvoir me rendre un jour sur les lieux(avec tous les changements atuels, qui sait, et visiter ce magnifique pays qu’est resté l’Algérie mon téléph.0149770469.bises et solides poignée de mains à toutes et à tous.daniel DEMANGE.

  125.  
    emange
    emange écrit:

    BONSOIR AUX AMIS DU BLOG? demange,
    je viens de recevoir de bonnes nouvelles concernant la santé de l’ami raymond de Romilly, franchement heureux ces bonnes nouvelles, dés que possible je fais le voyage à AVIZEpour rencontrer un autre témoin!! j’ai hâte!!comme quoi le net et apable du meilleur.. et du pire!!! amitiés àtous demange.

  126.  
    Marc Stielau
    Marc Stielau écrit:

    Bonjour a tous,
    J’ai eu le plaisir de visiter Fort Nacional lors de la visite de mon père en Algerie. Son meilleur ami était Paul Frapoli fils de l’ancien maire. J’ai quelques photos recentes (2005) de Larbaa Nathirathen pour ceux que cela interesse…
    Merci pour ce blog!

  127.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    azzul je reviens vers vous je demande pour quoi avoir detruit le cimetiere de fort national? merci de repondre a cette angoisse

  128.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    azzul musthapha ma mere aaccouchée beaucoups de mamans elle a gardèe jusqu à sa mort le souvenir extraordinaire de sa vie en kabylie elle aimée tant tout comme mon pére ce magnifique pays et ses habitants fraternellement antoine

  129.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    oui les photos de fort national m interesse MARC je suis le frere de paul il est mort il etajt un tres grand ceramiste il etait le seul ceramiste d architecture classe par l UNESCO c etait un grand createur merci dr me repondre antoine frapolli

  130.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    salut vieux frere ; l’ ame de ton pere n’a pas quitter fort national vous et votre famille non pas quitter nos coeurs’reste pour ceux qui ont profaner le cimetier francais , sont eux meme une erreure de la nature et leurs enfants sont aujourdhui en france avec leurs double natoinalité .

  131.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    merci de tout mon coeur depuis mon tout jeune age pas un jour je n ais penser a mon village et ses habitants j ai le coeur toujours a laarba avec le souvenir des jours heureux je me souvient de mr menouar mon instituteur et de mouloud feraoun mon directeur d école marcel frapolli et mouloud feraoun avaient les mémes initiales tous les deux sont morts amoureux de leurs chere kabilye qu ils reposent en paix merci

  132.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    a demange , ce que je vais t’ecrire sur la prise de taddert oufella est tiré du livre de Mahfoud kaddache le recits de feu ,l’auteur directeur del’institut de technologie de tizi ouzou relate d’apres le temoignage des personnes qui y ont assisté et des djounouds qui ont participé a la prise du poste de Taddert ouffella . de Taddert oufella la vue s’etend loin aux quatre horizons. le regard decouvre ,a l’est,par une vue plongeante,Tadddert Bouada tout proche ;plus loin ,au-dela de la riviere El-misser,le village du meme nom,et,au loin ,Mekla et les contreforts des Ait-fraoucen ;au nord Tablabalt,a 2 kilometres,sur un piton moins élevé.A L’OUEST ,et a la meme altitude environ que Taddert,Larba Nath Irathen ,dont les premieres maisons semble d’ici a porteé du fusil.(Larba Nath Irathen,Fort National au temps de la colonisation: place forte entourée de hautes murailles abritant un millier de soldats,et d’ou l’artillerie pouvait prendre sous son feu des dizaines de villages ).en contre- bas la bourgade de Taguemmount-Ihaddadhen,dont les murs rasent la route d’Abouda. A l’entrée de Taddert-Oufella,sur la droite,une des premieres maisons est celle de yataghen mokrane,que l’armé francaise réquisitionnera au debut de 1960 pour y installer un poste militaire.Elle est batie au haut d’un escarpement abrupt,sur le versant qui tourne completement le dos a LARBAA Nath irathen,et domine tout sur le coté EST.elle est encore intacte,elle a gardé sa cour en pente au fond de laquelle s’ouvre sur sa droite,une porte qui donne accès aux pieces.il y en a trois ou quatre qui supportenT d’autres pieces en etage auxquelles conduit un escalier exterieur.En quelques jours,la maison occupée,et les evirons changerent d’aspect:figuiers et frenes rasés,fenetres transformées en meurtrieres protegées par des sacs de sable;guérite de garde aménagée en minaret et donnant vue sur les abords par des hublots laissé entre les sacs;projecteur tournant,fouillant la nuit d’un faisceau puissant.la demeure paisible est transformée en un fortin enfermé dans une foret de fil de fer barbelés .Le seul accés est la porte d’entrée donnant sur la principale rue du vilage.
    LA PRISE DU POSTE:
    Minuit.les guetteurs postés depuis huit-heures du soir n’ont rien signalé d’anormal.Le groupe de combat est en place,à une centaine de métre du poste. du coté d’ou seront envoyés les signaux.Il y a,en plus du chef,Maadhour(aliane).Ferhat(AMIROUCHE),khelifa(ZIANE),deux autres djounoud,plus taous et ghenima,en tenue militaire.Une légére brune se forme.Iltombe une pluie trés fine mélée de flocons de neige.Le froid est vif.Non loin,le camp silencieux,semble dormir dans sa toile d’araignée de barbelés.Atraver le faible éclairage (quelque lampes allumées au-tour de la place forte),on ne voit rien bouger,pas méme dans la guérite de garde.Le village aussi est plongé dans le silence,les chiens ont été supprimé.Les djonoud,malgré le froid,sont immobiles et muets.Ils ne peuvent méme pas se réchauffer d’une cigarette,c’est interdit:si prés du poste,le moindre indice peut faire échouer l’opération et leur étre fatal.soudin,une lampe s’allume du coté dela guérite:elle dure quelque secondes,s’étient,puis se rallume et s’étient deux fois encore.Puis plus rien.C’est le signal. ( à suivre )par BOUKHALFA BITAM

  133.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    MUSTAFA JE ME SOUVIENT J ALLAIS CHERCHER MA MERE AU DISPENSAIRE AU DESSOUS DE LA ROUTE D IMAEINSREIN EN FACE IL Y AVAIT TABLABAT J Y ALLAIS A BICYCLETTE J AVAIS 7 ANS AU PRINTEMPS C était un paysage béni de DIEU cette route blanche la mer d un coté la neige de l autre coté sans doute le plus beau pays du monde tout enfant j avais chevillé au coeur ces paysages somptueux mon coeur ne connait pas la haine méme si je ne peux mettre des crysantémes sur la tombe de mon pere bien fraternellement mustafa antoine

  134.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    (suite sur la prise du poste de taddert oufella). Ahmed-ou-omar avance en tête et donne l’ordre qu’on le suive, sans bruit. Tous passeront par la porte donnant sur la rue, il n’y a pas d’autre accès. A l’intérieur, le déroulement de l’action est prévu dans le détail. Taous et Ghenima resteront dehors ; ahmed-ou-omar ne veut pas qu’elles se fassent tuer, ni qu’elles assistent à la tuerie. Elles aideront, le cas échéant, à transporter les armes. Quelque peu déçues, elles obtempèrent et s’embusquent dans un coin qui échappe à la lumière du projecteur lorsqu’il est allumé. Elles suivent du regard les hommes ou plutôt leurs silhouettes, qui se dirigent vers la porte. Celle-ci s’est ouverte sans bruit, les six combattants sont déjà dans la maison. Les cœurs de Ghnima et Taous se serrent jusqu’aux larmes. Pourvu que Les services de renseignement d’Arzez (le chef du poste est absent ce jour-là) n’aient pas éventé le coup! Nos hommes seraient pris alors comme dans une souricière.
    Dans la cour mal éclairée, Smail attend,(El-Hadj et Amirouche sont à l’intérieur).Il conduira Ahmed-ou-omar devant la pièce ou se trouve Arzez et un mercenaire de sinistre réputation, pillard, tortionnaire et assassin, appelé El-Merrouqui. Ahmed-ou-omar a donné ses instructions: chacun se postera devant une chambrée. C’est lui-même qui tirera le premier sur Arzez et El-Merrouqui, après quoi se sera le feu a volonté. Quelques secondes et tout le monde est en place. La chambre du sergent est à l’étage. Ahmed-ou-omar ouvre la porte du pied et allume. Trois hommes couchés se réveillent aussitôt. Ahmed-ou-omar leur donne le temps de comprendre puis les recouche d’une seule rafale, pour toujours.la fusillade est déclenchée dans toutes les chambres, au rez-de-chaussée et à l’étage. Il y a des cris des râles, des bruits de vitres cassées, de gamelles qui tombent. Cela dure cinq six minutes, puis, plus rien, Plus rien que ti-ta, ti-ta de l’appareil du poste d’appel. Il n’y a eu aucune réaction. Lorsque les combattants se retirent, après avoir éteint les lumières, tous indemnes et chargés des armes récupérées, la maison est plongée dans le silence et la nuit.
    Cinq cents mètres plus loin, à l’autre bout du village, Taous s’aperçoit qu’il manque quelqu’un. On vérifie : c’est Amirouche. Que lui est-il arrivé ? S’est-il égaré ? Faut-il envoyer quelqu’un le chercher ? « Pas question, tranche le chef. Vous pouvez seulement pousser des you-you, ce sera pour notre victoire et, éventuellement, s’il s’est perdu, pour guider vers nous Amirouche «. Deux longs you-you tranchent la nuit comme des fusées et réveillent nombre de villageois qui n’ont même pas entendu la fusillade.
    On fait une pause en observant la sortie de larbaa Nath Irathen (ex-Fort-National). Rien à signaler.
    Le poste est anéanti et les armes emportées, mais Amirouche ne les rejoint pas ; les guetteurs n’ont rien observé ni entendu. On a su, quelques jours après, qu’il était resté dans le poste ou, pris d’une peur panique, il s’est enfermé dans un réduit.
    Ahmed-ou-omar répartit les armes à porter et donne à tous, pour le surlendemain soir, le lieu de ralliement. Le groupe se disperse dans la nuit froide. Il est 1 heure du matin et c’est la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 janvier 1961.
    C’est de cette façon que notre peuple, engagé dans le combat depuis six ans, réitéra à Taddart-oufella, et en bien d’autres endroits de notre pays, le serment »d’extermination totale des hors-la-loi » colonialistes.

  135.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Mustapha,

    J’ai lu ta réponse hier le jour de mon 73 ème anniversaire, quelle connerie que cette guerre!!
    Comme tu dis: « Le serment »d’extermination totale des hors-la-loi » colonialistes. »…
    Les appelés de métropole, …des fils d’ouvriers de paysans de sacrés colonialistes!!!

    Au fait quand je regarde l’Algérie d’ aujourd’hui, question libertés, et probité de ses dirigeants,…..je m’interroge, comme je m’interroge également sur le rêve des nombreux algériens à venir vire chez leurs anciens colonialistes!!!

    @+ P@py

  136.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    Tout à fait d’accord avec toi, et ceux qui rêvent de vivre en FRANCE, ils y sont déjà et avec leurs double nationalité. (chasser une personne de chez sois et ensuite la suivre et investir sa maison, quelle honte! et pire encore ce prétendre de la maison.)
    Pour le récit « sur la prise du poste de TADDARTH OUFELLA »il est tiré du livre de MAHFOUD KADDACHE, juste pour donner à DEMANGE la version FELL sur les circonstances de la mort de son oncle. Je m’excuse auprès des amis du blog si j’ai touché à certaines sensibilités.
    J’espère que tu as passé un joyeux anniversaire , langue vie à papy.

  137.  
    gomila vincent
    gomila vincent écrit:

    c’est ton cousin qui t’écrit
    aimerez avoir des nouvelles de toute la
    famille
    ici, toute ma famille va bien
    attendons de tes nouvelles
    vincent ( vivi )

  138.  
    Marie Claude Massaly
    Marie Claude Massaly écrit:

    A vous tous ici.
    Blog emouvant. Merci.
    Je suis tombee dessus par hasard car je fais des recherches, surtout pour mes parents.
    Je suis nee a Aguemoun Izem ( a cote de Fort National) dans l’ecole ou mes parents etaient instituteurs au debut des annees 50. Mon pere s’appelle Roger Massaly. Je ne me souviens pas des lieux , j’etais trop jeune a notre depart (55), mais mon enfance a ete baignee de conversations, souvenirs et nostalgie de la Kabylie.
    J’aimerais avoir des photos, documents ou tout autres temoignages de personnes qui auraient connu Aguemoun Izem, dans les annees 50 a 60 et meme maintenant.
    Merci a tous.
    Bien amicalement,
    Marie-Claude Massaly

  139.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    ainsi donc, mon enquête serait close par la lecture des faits relatés par « ceux d’en face »je veux être clair je ressents une forte émotion en lisant ces lignes qui apportent un éclairage nouveau sur cette affaire, même si quelques points ne sont pas abordés. mais l’essentiel est dit. pour être complet, je dois dire que j’ai effectué une grande partie de ma carrière de policier en banlieue parisienne où j’ai été témoins des conditions de vie des familles d’Algériens dans les cités d’urgence de Nanterre et Gennevilliers, de cela aussi, il conviendrait de parler sans haine.mon plus grand souhait est de pouvoir me rendre un jour à Taddert Oufella pour un pélerinage du souvenir que je dois à mon oncle, mon père et mes grands_parents, tous emportés dans cette funeste tourmente .MERCI DE TOUT COEUR à toutes celles et ceux qui m’ont aidé dans cette quête DE vérité, merci à papy gilbert sans lequel rien n’aurait été dit,vive la mémoire de tous les disparus et respect à tous le piou-piou, je reste vigilant sur ce blog, tous ceux qui le souhaite peuvent me contacter dany.demange@wanadoo.fr

  140.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    -Je me reproche d »avoir dit trop de chose à dire et pas assez de chose à ne pas dire. CITATIONS de JEAN COCTEAU .

  141.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    que devenez vous mohand et mustapha je me rapproche du bled car j habite bizerte en tunisie j espere venir bientot a laarba que DIEU vous protegent fraternellement antoine

  142.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    heureux de savoir que tu es tout proche de chez toi cher frere ,je viendrais te prendre a ton arriver a maison blanche il suffit de m,informer .PORTE TOI BIEN . et j’en profite de l,occasion pour passer un bonjour a papy .

  143.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut les amis ,salut Antoine , Salut Mustapha Salut Papy ; j’espere que tout le monde sera bientot de retour de vacacances et bien reposé. ce n’est malheureusement pas le cas pour moi: mes vacances ce sera si dieu me prete vie en Novembre. mon Ami Antoine toi tu te rapproche de Larba et moi de Paris: c’est les aléas de la vie qu’on appelle destin, dont personne ne sait d’avance ce qu’il lui reserve et aucune science ne pourra le dire (mystere et boule de gomme)… Au fait Mustapha je me suis rendu l’année dernier au fort comme on l’appelait : j’avais envie de pleurer, car beaucoup de temoins de mon enfance on été effacés par les hommes. plus de murs, et mela petite maison qui etait à droite des escaliers qui montent vers l’ex sous prefecture ,s’est effondrée. Faute de temps je n’ai pas pu faire un peletinage : monter plus haut pour visiter ce qui reste de la rue qu’on appelait à l’epoque la rue d’en haut
    ni descendre plus bas vers la rue d’en bas qui ont été les temoins des batailles entre « LES VRAIS » et « LES CLOCHARDS « …
    j’espere avoir de vos nouvelles : dieu reconnaitra les siens
    A+

  144.  
    mustafa
    mustafa écrit:

    oui mohand, les batailles entre les vrais et les clochards avant l’arriver des pieds nus c’etait merveilleurs mais maintenant comme tu le constate tous sont partis nos amis nos voisins nos instituteurs , plus de repaire pour ceux qui sont toujours a FORT NATIONAL nos parents aussi ne sont plus la ! il reste que des souvenirs, ou sont-ils ? les habitants du FORT,les familles ISSAD ,ARHAB RAHAB KACI FERANI LEFGOUM ROUMANE AMARA CHALAH HENACHI DJEBAR OUAR MEZIANI FERNANE REGANE GUERS HAMOUMA CHENOUNE IDRIS-BEY AMEKDACHE BADJI HAMAD HADJ- ALI le coiffeur HAMIL SINACEUR HAMITI SID- OTMANE MEDJNAH BELHARAT DAOUDI le crémier et la liste est encore longue,et sont oublié notre frere ANTOINE que je n’ai pas eu la chance de connaitre, a tous je leurs transmet mes salutations .

  145.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut à tous !
    Merci Mustapha pour ta réponse effectivement cela me rassure de ne pas etre seul à ne pas retrouver mes repéres: meme si la vie a elle aussi des droits,elle les prend…
    Par contre je souhaite savoir ce que sont devenus ceux que l’on appelait « les Moniteurs » , je me souviens d’un seul il s’applelait Ahcene, ils eétaient dasn ce que l’on apellait Le Foyer, il était situé si ma mémoire est bonne, sur la grande rue, il ya avait un Baby Foot, une table de Ping Pong,et oui dans les années 50…c’eatit la ou on atndanei l’arrivée du Car d’Alger qui ramenait les Bobines du Film qui allait etre projeté au cinéma en face.

    Au plaisir de vous lire tous

  146.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Mustafa, salut Mohand, salut à tous,

    Amitiés à tous et à toutes, que la vie soit belle pour vous et vos familles.
    Merci de faire « vivre » mon blog.
    Enfin et surtout que le monde vive en paix !!!!!

    @+ P@py

  147.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut à tous,
    Puisse la vie durer encore longtemps et ton blog aussi…Puisse la providence nous donner la santé pour y participer encore..
    Au Plaisir de vous lire tous

  148.  
    Marc Stielau
    Marc Stielau écrit:

    Bonsoir!

    Tout specialement pour Antoine.

    Comme promis, quelques photos de Larbaa Nathiraten datant de 2005:

    https://picasaweb.google.com/marc.stielau/LarbaaNathiraten?authuser=0&authkey=Gv1sRgCKP2pIjPt5_VYw&feat=directlink

    Que de bon souvenirs avec la famille Paul Frapolli a Dakar ou nous nous sommes connus (pas de photos malheureusement!)

    Amicalement,

    Marc

  149.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut à tous
    que deviens tu mustapha et antoine, quant à Papy il doit certainemnt superviser ?

  150.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Mohand, salut à tous,

    L’P@py en c’moment,…. il supervise surtout sa connexion 3G+ ,… qui merdouille sec !!!

    @+ P@py

  151.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut à tous !

    Quoi de neuf ? vous etes la les gars on se reveille ..

  152.  
    moustafa
    moustafa écrit:

    salut a tous , voila je reviens encore .A L’occasion du 1èr novembre ,je souhaite bonne fete a tous les enfants de maquisards ou de familles revolutionnaire ayant opter pour la double nationalité, francaise et algerienne ,se trouvant en algerie ou en france ….!les colons d’hier et les collants d’aujourd’hui sont devenus freres.

  153.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Moustafa,

    Merci pour ton salut, paix aux hommes de bonne volonté.

    @+ P@py

  154.  
    Annick Monard
    Annick Monard écrit:

    Bonjour,
    Je faisais une recherche Google sur mon pere, Maurice Monard, quand je suis tombee sur ce blog. Un Maurice Monard est mentione mais je ne suis pas sure que ce soit le bon… mon pere vient d’Albertville et etait en Algerie fin des annees 50/debut des annees 60. Quelqu’un le connaissait-il?

  155.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Annick

    Ouf la mémoire des noms après plus d’un demi-siècle!!!!( je pense que pas mal d’anciens d’AFN sont dans ce cas )

    Pour ce qui me concerne le nom de ton papa ne me dit rien, mais un lecteur de mon article peut-être. Par contre je pense que tu peux trouver des infos en regardant le site des anciens combattants..

    http://www.defense.gouv.fr/onac

    …ou sur le site de l’FNACA
    http://www.fnaca.org/

    Bonnes recherches

    @+ P@py

  156.  
    naima
    naima écrit:

    bonjour je sis d’origine algerienne et je viens du village d’azouza si vous voulais que je vous envois des photos des villages de fort national c’est avec plaisir
    ps: vous etes les biens venus si vous voulez toute fois retourner en algerie vous serez les bienvenue chez moi je vous invite.cordialement

  157.  
    moustafa
    moustafa écrit:

    a toute et a tous salut,aux amis du blog papy , a papy en particulier et antoine qui

  158.  
    moustafa
    moustafa écrit:

    reste toujour un frere,a mohand a tim a silhadi ,j’espere que vous avez apprecié le geste de naima,invitation sincere a tous sans distinction de race,comme vous le savez, l’hospitalité et de rigueur en kabylie en partage toujours notre repas avec les pauvres ou autres donc je dis merci a naima et je me permais de le dire a la place de papy.

  159.  
    mohand
    mohand écrit:

    Salut à tous, tu as raison Mustapha et je remercie pour ma part Naima pour sa noble proposition, c’est la vrai nature des gens de cette région que j’ai aimé et que j’aime toujours, malgér le temps qui est passé par là

  160.  
    moustafa
    moustafa écrit:

    JOYEUX NOEL A TOUS LES CRETIENS DE FORT NATIONAL DE TIZI OUZOU D’ALGERIE ET DE FRANCE.

  161.  
    mohand
    mohand écrit:

    JOYEUX NOEL A TOUTES ET A TOUS. CHRETIENS DE FORT NATIONAL, DE FRANCE ET DE NAVARRE..PUISSE LA PAIX DE DIEU REGNER SUR LA TERRE, QUE L’ON QUITTERA, TOUTES ET TOUS.. Bien que le beau NOEL dont je me souveins c’est à Fort National,il y avait la neige, dans les années 60 : la messe à l’eglise que nous voyons de loin illuminée, nous les non Chrétiens, amis o, eu droit à es cadeaux : moi des pistolets et un ceinture Cow Boy…et on eu droit à une piéce de théatre « la mère Michele qui perdu son chat.. » dans la salle du vieux cinema , je ne sais pas s’il existe toujours : sous la sous préfecture ..mon dieu ome c’était beau…..

  162.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    avec un peu de retard!! mais peu importe; je présente mes voeux les plus chaleureux à tous les amis du blog , merci à papy Gilbert de continuer à le faire vivre gardez-vous tous et toutes en bonne santé, respect & amitié demange

  163.  
    transport de personne
    transport de personne écrit:

    Bon post. Vehiculé les informations par internet et ses multiples plateformes reste le moyen le plus simple de rester informé sur le monde actuel. Merci au personnes qui prennent ce temps pour nous informers. J’en profite pour vous laisser le lien de mon site de transport de personne pour les personnes qui en auront l’utilités : http://www.gentlecar.fr/

  164.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    retour express vers une enfance merveilleuse,à chaque fois que je reviens sur ce site..Merci papy..je remercie Mr Monard pour son message à propose de Jean Louis le martiniquais et gardien de but de fort national.Qui se souvient de »le ballon dans les filets,Jean louis n’a pas plongé ».http://fortnational.unblog.fr.. ce blog est pour tous les nostalgiques qui pourront y mettre leur photos de fort national.merci.

  165.  
    Mor
    Mor écrit:

    Bonjour.
    Je recherche des informations sur les circonstances de la mort du capitaine Paul Léon Mourey (13 ème RTS, 5ème compagnie,)le 17 juillet 1958 à Aït Oumalou (Tizi Ouzou?)
    Merci d’avance.

  166.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Mor,

    Désolé , je n’ai pas d’infos sur la mort du capitaine Mourey.

    Perso, je suis arrivé en Algérie au 93éme RAM en février 59 .

    Par contre sur Agoravox, il y a un auteur ancien officier qui se nomme Émile Mourey.

    http://www.agoravox.fr/auteur/emile-mourey

    @+ P@py

  167.  
    BOURABA
    BOURABA écrit:

    Bonjour
    Je suis né après l’indépendance du pays au village ADENI et j’ai fait mes études à Fort National. Je vis en France et je souhaite vivement rentrer en contact avec des gens qui ont connu mon village pour consigner cette mémoire. Je cherche à avoir le nom du capitaine de la section SAS de ADENI
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Omar.bouraba@yahoo.fr

  168.  
    P@py Gilbert
    P@py Gilbert écrit:

    19 mars 1962 -19 mars 2012, un demi-siècle vient de s’écouler.
    De ces dramatiques années qui ont précédées l’indépendance de l’Algérie, dommage que la sagesse des hommes a été si absente , et qu’elle ne soit pas été la plus forte !

    @+ P@py

  169.  
    Mor
    Mor écrit:

    A Spagnolo,

    merci pour la réponse, ce n’est pas une bonne piste.

  170.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    Azul.mohand.mustapha.saïd,luc,papy,naíma,vivi,un gentil coucou de bizerte en tunisie j espére venir au fort bientot si DIEU.le veut j éspére que vos familles respectives se portent toutes bien et merci a naïma pour son invitation peut etre que ma mère a mise au monde un proche de sa famille je vous embrasse tous amicalement antoine frapolli

  171.  
    frapolli antoine
    frapolli antoine écrit:

    Pour vivi la famille se porte bien on viellient comme tout le monde je t embrasse bien fort mon cousin antoine te souviens tu du goudron et de la grand mère qui voulait m attrapper quel souvenir tou de mém

  172.  
    mohand
    mohand écrit:

    Saluts à Tous , Salut Antoine , je suis content de te savoir bien et a BIZERTE (meme si je ne connais pas , il parait que c’est un Joli endroit : le ciel, la mer…) profie en mon frere. Je conseille à tous de voir le film documenetaire qui s’appelle « EL GUSTO » , il est super, nostalgique,une certaine epoque, une joie de vivre (heureux meme pauvres, mais pas misérables) mais que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre…
    Pour LE FORT, notre FORT:
    CHICHE comme on disait à l’époque on se retrouve ensemble pour une visite meme d’un jour ! Si dieu me prete vie, je serai vers mi juin mi juillet en Algerie.
    Au plaisir de vous lire tous

  173.  
    delepine jean claude
    delepine jean claude écrit:

    je suis de la 58 1 b j’ai fait mes classes au lido a fort de l’eau ( pas celui de paris enfin je blague )apres le 13eme rts a fort national 2o mois a la 7ème compagnie et 3mois a tourirt mimoune aux benni yenni a la 7 5ème section jai croise andre demange sans aucun doute car ce nom me dit quelque chose de la date de la prise du poste j’ai quelques noms ( mangard guy 2ème classe originaire de la somme hancourt)leclere adrien montescourt lizerolle 02) micevic nicolas noyelles sous lens 62)martin honore(54)lebleu michel bailleul 59)abras daniel àutreau 62)et bourgeois j pierre sin le noble 59 àu 50) pour mor au sujet de la mort du capitaine mourey paul tue en operation a afernakou le 17-7-1958 je crois il etait chef de la 7ème compagnie section comendemant ce jour la le capitaine croiset jacques ccas y laissa la vie ainsi que le sgt cheflonchi roger le 2è classe delprat claude radio du capitaine mourey et leblond louis 1è classe je crois qu’ils sont tombes sur une katiba d’amirouche une compagnie de chez nous bien des choses a vous tous j’ai fait eclaireur depointe 7 mois a la 5ème section mon surnom etait-(raton)’

  174.  
    delepine jean claude
    delepine jean claude écrit:

    bonjour a tous j’aurai voulu avoir des nouvelles de mor au sujet du capitaine mourey tue a afernakou (commune des ait oumalou)a bientot pour une reponse merci car je dois etre sur la bonne piste au plaisir de vous lire tous

  175.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Jean-Claude,

    J ’espère que tes recherches seront positives.

    @+ P@py

  176.  
    delepine jean claude
    delepine jean claude écrit:

    bonjour bon anniversaire gilbert avec une journee de retard aujourd’ui cest la journee du muguet a bientot sur le blog salut a tous

  177.  
    moustafa
    moustafa écrit:

    bonjour,il vaut mieux tard que j’amais , de souhaitez une longue vie pleine d’amour , beaucoup de santé et de la prospérité a papy . les compliments DE KABYLIE .

  178.  
    La Puce
    La Puce écrit:

    Après votre depard du poste de Adni vers la ferme Bastos je suis resté avec la section des nomades jusqu’à l’arriver de la Rima, qu’est ce qu’il est devenu le sergent chef de notre section et ainsi que le sergent Farel et cafouniette

  179.  
    BOURABA
    BOURABA écrit:

    Bonjour La Puce,
    Je suis né à Adni et je cherche des témoignages pour fixer cette mémoire dans le cadre d’un projet culturel « Routes et mémoires ». J’habite à paris. Pourriez vous s’il vous plait me contacter à l’adresse suivante: omar.bouraba@yahoo.fr
    Merci d’avance.
    Cordialement

  180.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    bonjour Papy et tous les anciens de FN.
    j’ai pu m’arrêter il y une quinzaine de jour à « Thiliwa », cette fontaine à la sortie de fort national sur la route d’Alger.
    es ce la même eau que j’ai pu y boire? Il me semble qu’elle est différente de celle des années 50/60,je la trouve moins fraîche , je me souviens tendant mes petites mains, l’eau était glacé.j’aimais taquiner les grenouilles du bassins d’à côté celui qui servait d’abreuvoir au bétail

  181.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Bonjour à tous,

    Hier c’était le cinquantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie ;
    Je souhaite sincèrement que nos deux pays tourne ensemble la page pour entamer enfin des relations dignes de pays amis.
    Paix aux hommes de bonne volonté, et j’ai une pensée émue pour toutes les victimes qu’a engendrée cette terrible tragédie.

    @+ P@py

  182.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Silhadi,

    Tu sais les souvenirs de notre enfance sont généralement bien plus merveilleux, exemple petit si tu a franchi un ruisseau, pour toi il était immense, ..et lorsque tu le revois adulte, tu es très déçu, car tu t’aperçois que finalement il était tout rikiki !

    @+ P@py

  183.  
    Frapolli
    Frapolli écrit:

    je suis le fils d’Henri Frapolli surnommé Louis (pour le distinguer de son père) né en 1898 à Michelet, fils d’Henri Frapolli né en 1846 en Suisse arrivé en Algérie en 1890 et maçon à Fort-National. Mon père lui aussi a travaillé toute sa jeunesse comme maçon à Fort-National et dans les villages avoisinant. Il nous parlait souvent de Yakouren, Tamazirt Ouguichil, Icheriden. Il avait des amis Kabyles et il parlait très bien le Kabyle et aussi l’Arabe mais moins bien. Un de ses amis kabyle s’appelait Necer.
    J’aimerais avoir copie de l’acte de mariage de mon grand-père, vers 1890, avec ma grand-mère Pétronille Guglielmetti; ils ont toujours habité Fort-National depuis l’arrivée de mon grand-père en Algérie le 30 Janvier 1890. Si quelqu’un pouvait m’aider!

  184.  
    KACI Salem
    KACI Salem écrit:

    Bonjour,
    Mes parents sont originaires du village IGOULFANE (près de Mekla). Je suis en possession de plusieurs photographies récentes de ce village pour celles et ceux que cela intéresse. Moi, je suis à la recherche de clichés anciens d’Igoulfane afin d’agrémenter un site internet sur ce village.
    Merci à tous !
    Merci pour ce blog et à son auteur pour l’existence d’un espace d’échanges apaisés et nécessaire.
    Salem

  185.  
    silhadi
    silhadi écrit:

    Bonjour Mr Frapolli
    « J’aimerais avoir copie de l’acte de mariage de mon grand-père, vers 1890, avec ma grand-mère Pétronille Guglielmetti ».
    Je vais faire de mon mieux pour vous aider.
    je vais m’y rendre dans une dizaine de jours.pour la fête de l’Aid..Fin du Ramadhan (carême Musulman).
    Un grand bonjour pour tous les anciens..

  186.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    A l’occasion de  La fête de l’Aïd El-Fitr , je souhaite à tous mes amis musulmans paix et sérénité.

    @+ P@py

  187.  
    mohand
    mohand écrit:

    Bonne féte de l’Aid à tous mes amis Musulmans et non musulmans : Puisse la paix , la serenité regnent dans ce monde de brutes et que les coeurs soient appaisés

  188.  
    DEMANGE
    DEMANGE écrit:

    BONJOUR, AUX FIDÈLES AMIS DU BLOG DE papy Hilbert.
    après une longue absence je revient avec bonheur sur ce blog; pour moi, l’enquête continue et avance ; hier 03/10/2012,j’ai reçu un appel du camarade Jean de Perpignan, un copain de mon regretté oncle André. Jean m’a compté avec beaucoup d’émotion, et force détails, sa participation à l’affaire du poste de Taddert Oufella au cours de la nuit du 18 janvier 1961, il faisait partie de la colonne de secours parvenue la première sur place, au volant d’un scout_car, il a participé à l’évacuation des blessés et des corps des tués vers fORT National.Il connaissait bien André, je le remercie ici de tout coeur d’avoir eu la force de me faire part de ses souvenirs si douloureux, encore une fois je constate avec plaisir la grandeur d’âme le courage des hommes meurtris par cette triste guerre d’Algérie., encore merci à tous , très respectueusement Daniel Demange 01 49 77 04 69

  189.  
    coock
    coock écrit:

    a mr FRAPPOLI bonjour. je suis natif de fort national (jhabite actuellement a mostaganem)ouest alger a 350km environ. si vous n’avez pas encore regler le probleme de vos papiers j’ai des amis et meme de la famille qui travail a la mairie de fort national. et j’aimerais bien vous aider.
    je pense qu’il fo qu’on rentre en contact direct moi et vous pour pouvoir discuter en direct pour des evntuels renseignement concernant vos parents et grand parents. pour moi je ne vois pas d’inconveneant .on peut se contacter par (msn.skype.facebook.ou meme par tel)je vous donne le choix.
    tenez moi au courant svp.

  190.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Coock,

    Je te remercie personnellement pour ta visite sur mon blog, et pour l’aide que tu veux apporter à notre ami Frappoli.

    Paix et sérénité à toi et à toute ta famille.

    @+ P@py.

  191.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Daniel Demange,

    C’est avec une certaine émotion que j’ai lu ton message.
    A ce jour, avec la lecture des messages, j’ai une réelle satisfaction car je remarque qu’une réelle chaîne d’entraide s’est mise en place.

    Bonne journée à tous.
    @+ P@py.

  192.  
    coock
    coock écrit:

    salut spagnolo .je te suis tres reconnaissant pour tes remerciements. je suis quelqu’un de fort national (je suis jeune ,je precise « 38ans »)qui veut connaitre un peu plus sur l’histoire de ma region . surtout que d’apres les historiens et mm quelques temoingnages (de pere en fils)qui me parvienne ,fort natioanal etait parmis les dernieres regions d’algerie a etre occupée par la france. (1857) .concernant mr frappoli je pense qu’il nya pas plus logique que d’aider quelq’un qui a besoin de vous .(dans la mesure du possible bien sur.et je n’atend rien en contre partie je precise aussi. amicalement coock

  193.  
    Frapolli
    Frapolli écrit:

    Merci à Coock de vouloir m’aider. Le certificat de mariage sera peut-être difficile à trouver car en fait je ne suis pas sur que mes grands parents se soit mariés à Fort-National ni même en Algérie. Par contre je suis sur que mon grand-père est décédé à Fort-National en 1945; alors ça devrait être plus facile de retrouver son certificat de décès; Mon adresse figure sur la lettre que j’ai envoyée au Maire de Larba Nath Irathen. Merci aussi à Spagnolo.

  194.  
    Ferhat
    Ferhat écrit:

    Bonjour Mr Frapolli, votre intervention ou celle de votre frére sur la chaine HISTOIRE du vendredi 15/11/2012 (Les pieds Noirs) a été judicieuse. Elle etait objective Merci

  195.  
    Wallerand Marc
    Wallerand Marc écrit:

    Salut,
    J’étais à Fort Nl et Tamazirt en 61-62 et connu ROYER, mort avec mon commando de chasse P14
    J’ai écrit un livre: Ma guerre en Kabylie…………A +à mpl.wallerand@sfr.fr

  196.  
    coock
    coock écrit:

    bonjour a tous. mr frappoli, je ne connais pas personnelement le maire de fort national(d’ailleurs ya eu un changement le 29 novembre dernier , le mandat du precedent etant terminer)alors je ne vois pas comment vous aidez sans les coordonées du concerné.
    ma proposition tiens toujours
    brahim (coock)

  197.  
    Frapolli Antoine
    Frapolli Antoine écrit:

    Bonne année à tous mes amis de fort national, et M. Spagnolo.
    J’espère que vous allez bien, et que vous êtes en bonne santé.
    Je me languis, un jour, je l’espère, revenir voir mes magnifiques montagnes, et l’endroit où je suis né.
    Gros bisou à mon cousin vivi, et à sa petite famille.
    J’habite toujours à Bizerte.
    Fraternellement.
    Antoine

  198.  
    Smina
    Smina écrit:

    Je garde un merveilleux souvenir de Fort National où j’ai enseigné au lycée d’Aboudid , en 1986. J’avais une vue spendide sur la Montagne du Djurdjura.Je vis actuellement en France et espère vivement retrouver un jour, ces paysages magnifiques.
    Je souhaite une très bonne année 2013 ,à tous ceux qui portent dans leur coeur cette si belle région.
    Cordialement.
    Smina

  199.  
    delepine jean claude
    delepine jean claude écrit:

    bonne annee a tous et aussi la sante bonne annee aux kabyles

  200.  
    Izem
    Izem écrit:

    Bonsoir à vous,

    Je suis né à Fort National, j’ai en ma possession une centaine de cartes postale de la ville et des villages de la région, de 1867 à 2012 n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur ma page facebook. Bien à vous. Izem

  201.  
    Izem
    Izem écrit:

    Antoine Frapolli, j’ai une vidéo de votre père Marcel quand de Gaulle est venu au Fort en 1958
    http://www.facebook.com/photo.php?fbid=432084406857525&set=a.155574521175183.37421.100001679071202&type=1&theater

  202.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Izem,

    Merci pour tes 3 messages, je suis sur que Frapolli va être très très heureux et surtout ému de voir la vidéo que tu lui propose, …( mais je vois qu’elle n’est pas visible sur le lien que tu indiques !!)
    Par contre la vidéo qui est dans ton 3 ème message ( bien qu’avec ma connexion 3G+ la vidéo passe par saccades ) j’ai été également très très ému de voir les montagnes du Djurdjura.
    J’ai toujours pas mal de photos de l’époque ou j’étais en Grande Kabylie, ,bien que je n’ai plus de scanner, et que depuis un mois mon appareil photo soit lui aussi H.S., ( dans la semaine , je reçois un nouveau portable qui est également un excellent appareil photo, le nokia 808, je mettrais de temps en temps quelques photos sur mon blog.
    Un jour il va falloir que je fasse un double de ces photos, et que je les envoient à la mairie de Larbaâ Nath Irathen, ex Fort National, certaines personnes jeunes à l’époque, sont maintenant comme moi , … des « chibanis » !!.

    @+ P@py

  203.  
    yataghene
    yataghene écrit:

    salutations, si quellqun veut recuellire un temoingage a propos de l’attaque du poste de taderte oufella contacte moi sur mon e_mail , dommage j’avait pas mal de truc qui portant le nom de napoleon. j’ai pas vecus la guerre mais l’histoire est la . AMICALEMENT

  204.  
    farid
    farid écrit:

    salut moi aussi je suis de taddert oufella, j’ai beaucoup entendu sur la guerre dans mon village, monsieur vous avez vecu la guerre dansmon village

  205.  
    Receveur Michel
    Receveur Michel écrit:

    Salut les anciens marsouins de la colo.Je suis de la 57.1.C et j’ai fait mes classes au centre de formation du 13 eme RTS au Lido et je voudrais bien retrouver quelques copains qui y sont restés comme Béber Valot le cuistot et d’autres qui faisaient l’instruction aux bleus. mes amitiés à tous.

  206.  
    ARSAC
    ARSAC écrit:

    j’étais le chef de la section d’intervention du bataillon (2 13ème RTS) en poste à TAMAZIRT C’est moi qui ai organisé les rencontres à Neuvy sur Barangeon
    Me contacter SVP (mail et 0475276083 et 0622392694)
    Amitiés Michel ARSAC

  207.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Michel,

    Si tu évoques l’année 61, je pense que c’est ton bataillon du 2 13éme RTS qui a du remplacer le 93éme RAM. En effet à cette époque ( début 1961 ) que la 2éme compagnie du 93éme RAM qui était stationné à Tamazirt, s’est repliée sur Tizi-Ouzou, et plus spécialement au PC du 93éme RAM à la berme Bastos, ( les cigarettes ) 
    Là après un ou deux mois,avec un groupe d’une trentaine de bidasses, nous avions été nous installées dans un petit poste à une trentaine de kms de Tizi-Ouzou, dans un petit village dont j’ai hélas oublié le nom !

    En ce jour du 19 mars, je viens de faire cet article sur mon blog :

    Pourquoi la date du 19 mars 1962 célébrant la fin de la guerre d’Algérie doit être acceptée !

    Il est également sur Agoravox

    http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=132650&id_forum=3664994

    @+ P@py

  208.  
    mustaphayataghene
    mustaphayataghene écrit:

    bsr tout le monde je suit le petit fils du photographe yataghene sielhadi as parler de lui il as aussi un attelier de reparation de velo et une entreprise d electriciter radio son objectif c la fabrication de bombe c un artificier durent la revolution il travaller don la clondistiniter 1957 il et sorti oficiellement don le maqui il as fai boucoup d attenta as la bombe as travere les 3 wilaya il aver une voiture 203 noire il et monre en 1959 en lui as baptise le stad comunale de lni en 1963 c yataghene belkacem merci de mé parler de lui silhadi ou sé qui lon conue

  209.  
    AZERTY
    AZERTY écrit:

    bjr MOURIER ALEX
    je suis du village Laghrous a 3 km du village Igoulfane
    le capitane THOMAS était un pote a mon grand oncle (dit le parisien)
    Je suis allé a l’école a igoulfane (la classe était une tente de compigne.
    Je me souviens très bien du docteur pourcelet (il avait comme plantant un harki)qui en réalité était un homme du fln ,je le sais,il me donnait des message que je transmettais aux du fln. il y avait aussi un soldat très gentil qui nous faisait du sport sur la plate forme d’IGOULFANE.
    A IGOULANE il y avait 3 casernes :une, a l’ouest coté de la plate forme ,une, au centre du village pret du(cabinet du docteur pourcelet et la prison ou il y avait mon grand père.)
    A L’Est la caserne des harkis.
    Je me souviens aussi quand le( neveu?) du capitaine THOMAS a sauté sur une mine entre TIZI N’TERGA ET LAGHROUS , la découverte de l’abri de RR au village LAGHROUS ? sergent GARCIA bléssé au village MAOUIA ,du sergent 4 yeux a TIZI N’TERGA ET DE L’opération jumelle . Et bcp d’autre choses.

  210.  
    alouani
    alouani écrit:

    P@py Gilbert, bonjour en voyant la photo algeriemon bourricot, j’ai immédiatement reconnu la placette de mon village natal Aït-Yacoub et que propriété qui vous servait de caserne à l’époque nous a été réquisitionnée par les autorités de l’époque. et j’ai compris que vous dirigez avec le bourricot à la caserne situé en bas de la placette sur le côté gauche et vous reveniez de Tamazirt normalement. J’espère que je vous ai apporté la précision du village où vous avez passé votre service militaire. Cordialement Abdel

  211.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Alouani,

    Excuses moi pour ma réponse tardive, depuis plus d’un an il m’arrive pas mal d’ennuis, divorce le 13 décembre 2013, après 50 ans et 13 jours de mariage, déprime, problèmes de santé depuis 15 mois etc.
    Ensuite j’ai des soucis également avec mon internet, de plus j’ai l’impression que les réponses à mon blog ne me sont plus signalées dans ma boite mail !!!!
    Pour ce qui concerne la tienne ( je te remercie ) il y a 55 ans que cette photo a été prise, je ne me souvient plus du tout ( à part Tamazight et Azouza ) les noms des villages du coin. A l’époque avec ma section, j’étais soit à Tamazight ou à Azouza (ha ! la mémoire !!! ) Pendant une période ( quelques mois ) nous avons quittés notre poste pour aller s’installer dans un village en bas à droite de Tamazight ( sens Tizi-Ouzou / Fort National ) Il me semble que la photo a été prise alors que nous traversions un village ,.. ou que nous arrivions dans le village qui allait nous servir de nouveau poste pendant quelque temps !!!
    Bon, je vois que le monde et les hommes sont toujours aussi
    stupides, ( j’allais écrire un mot plus cru!!!)
    Tiens, il y a deux à trois mois environ, j’ai sur la télé française la 5 dans «  c’est dans l’air » vu et écouté Yves Paccalet , il a évoqué son bouquin : « L’humanité disparaîtra bon débarras » c’est facile a trouver suffit dans un moteur de recherches de taper le titre de son livre.
    Ici il est en PDF

    http://www.francaise-bio-energetique.com/Interview%20pdf/Paccalet%20interview%2040.pdf

    Certains se goinfrent, d’autres meurent de faim, et d’autres se massacrent à « la qui mieux mieux ». Pauvre monde !!!!

    @+ P@py

  212.  
    alouani
    alouani écrit:

    Merci Papy pour la répponse, je partage pleinement votre douleur,ainsi soit il…

  213.  
    Cotin
    Cotin écrit:

    Bonjour,
    Incorporé le 4/9/1957 j’ai fait mes classes au 2/13ème RTS au Lido à Fort-de-l’eau.
    Ensuite j’ai été affecté à Fort-National à la 7ème Compagnie le 16/1/58 toujours au 2/13ème RTS,devenu le 2/73ème RIMA.
    Libéré le 30/11/59
    Opérations,embuscades de nuit,escortes de convois…pendant environ 18 mois et ensuite « Fourrier » toujours à la 7ème Cie

  214.  
    Cotin
    Cotin écrit:

    ci-joint mon adresse mail :

    cotinrene@orange.fr

  215.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Cotin,

    Je suis en plein déménagement, ( un de plus ,.. j’en suis à18!!!la vraie bougeotte qu’il a le P@py!!).
    Alors je reviendrais plus longuement dans une quinzaine.

    @+ P@py

  216.  
    Demange daniel
    Demange daniel écrit:

    18
    avenue de la liberté

  217.  
    Demange daniel
    Demange daniel écrit:

    bonjour à tous les amis du blog, me voici de retour pour prendre des nouvelles et vous en donner, cette année 2014 n’est pas bien bonne!! en effet le camarade Rémy HOUZET DE Avize (marne) nous à quitté à Pâques après une longue et douloureuse maladie, je salue ici sa mémoire au milieu de vous amis anciens d’AFN.et présente mes profonds respects à son épouse et ses enfants, c’est grâce à lui que j’ai pu connaître la vérité sur la disparition de mon oncle André du 73° RIMA à Taddert Oufella le 19 janvier 1961. je dois aussi vous annoncer la disparition de Raymond Cochard de Romilly sur Seine , lui aussi vient de nous quitter il y a quelques jours dans des circonstances similaires, il était le seul survivant de la chambrée du poste de Taddert, lui aussi m’avait éclairé sur les circonstances exactes de l’attaque du poste, j’ai eu la joie de le rencontrer à plusieurs reprises.toutes mes condéléances également à son épouse , ses enfants . qu’ils reposent désormais en paix,se .Plus de 50 ans après ces tragiques événements, ils étaient comme vous tous profondément marqués par cette guerre qui n’était pas la leur, si d’autres camarades désirent me contacter, je serai bien entendu ravi de leur parler, mon téléphone : 0962 3914 81 ou 01 49 77 04 69 à bientôt sur le blog Daniel Demange.

  218.  
    jeddimenguellat
    jeddimenguellat écrit:

    Bonjour Papy
    Jai changé de pseudo.j’ai perdu mes détails de connection en tant que Silhadi.
    Bref,figures toi que je suis passé ce week end (Vendredi) par Taddart oufella.
    Saches que Aboudid où vous vous entraîniez au tirs ,est devenu tout un village,on ne sait plus ou commence fort National..
    Une belle route a été ouverte fort national vers taddart oufella par aboudid ensuite Taddart Bouada,Tablabalt et ressortir vers la route de Taboukirt et Tizi Ouzou.C’était avec une grande émotion et un plaisir incommensurable que j’ai roulé sur cette route d’Aboudid,accompagné de ma fille (18 ans).
    Crois -moi que je me souviens de ces monticules qui restent encore gravé dans ma mémoire,à l’époque 1960,j’avais peur des chacals et autres sangliers qui pourraient s’y cacher!
    Ma fille a remarqué mon émotion,et je me suis mis à lui raconter,mon école buissonnière.Partant de fort National vers Tadart Bouada? Cachant mon cartable dans les fourrés.je ne craignait ni la neige ,la pluie,le vent…Tout cela pour retrouver un âne ..quelle enfance!
    Donc je me suis remémoré la photo avec l’âne transportant ton matériel..La maison au fond est reconstruite et peinte en blanc et la piste goudronnée et élargie.(J’aurai bien aimé avoir ton adresse e-mail,je t’enverrai des photos).
    Ensuite la descente vertigineuse vers Taddart Bouada où une galette bien chaude m’y attendait…
    Quel bonheur!
    Bonne continuation.

  219.  
    dalstein jean
    dalstein jean écrit:

    Bonjour à tous ,grand plaisir de vous lire,j’étais jeune,mais j’ai beaucoup de souvenirs (dramatique bien sur, mais aussi de bons) 1954-1958 .
    Bonne fête à tous .

  220.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Jeddi,

    Les années passent, … et le cerveau ben s’use.
    D’abord les réponses qui sont faites sur mon blog, ben ne s’affichent pas dans mails reçus, … mais dans mails indésirables !!! … alors faut que je pense à ouvrir cette page !!!
    Ensuite, concernant ta réponse,…je me souviens très bien de ma première lecture, je crois que c’était une quinzaine après l’avoir reçue , à l’époque je me suis dis, il faut que je réponds sous peu…et excuses moi,…j’ai oublié !!!
    De plus ma connexion internet 4G merdouille sec !!!
    De plus à l’instant ou je veux poster ma réponse:23/12/14 à 17h 40 sur le blog s’affiche :L’accès au blog est momentanément impossible,
    veuillez nous excuser et ré-essayer dans quelques instants.

    Bon dans un instant , c’est quand !!!

    Je te donne et toi et à tous mon adresse mail :
    gilbertspagnolo@wanadoo.fr

    Pour l’instant le moral est un peu dans les chaussettes ( suite il y a un an un divorce au bout de50 ans de mariage )
    Ce qui fait que pour les fêtes de fin d’année, je suis seul comme un c.. !!!!
    Mes deux mômes ou j’ai bossé en plus de mon boulot, c’est à dire pendant mes jours de repos pour payer leurs études ( l’aîné est chef de service maternité dans un hôpital, le deuxième responsable vente auto véhicules professionnels … sont aux abonnés absents !!! J’suis pas assez sélect pour leurs femmes !!!
    Moi le rital né en 1938, aîné d’une fratrie de 8, est déçu fortement !!
    Néanmoins, le jour ou je partirais, … je serais très très serein car ma vie d’homme sur terre ( surtout en Algérie du temps ou j’étais pioupiou, j’en remercie Dieu ) je crois que je l’aurais accomplie ma vie avec honneur et honnêteté.

    Bonne fêtes de fin d’année à tous.

    P@py

  221.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut Jean,

    Heureux de te lire,
    Les souvenirs, nos souvenirs sont ainsi, il y a les bons ,… et hélas il y a aussi les autres !!!
    Bonne fêtes de fin d’année.
    Meilleurs vœux de santé à tous

    P@py

  222.  
    chabane t
    chabane t écrit:

    bjr a tous je souhaiterais savoir qui moustafa? moi je suis de djumbo .je nai pas connue la guerre mais j ai bien connue les toutes les familles que tu as sites .bien a toi

  223.  
    chabane t
    chabane t écrit:

    bjr a vous anciens ou jeunes de fort n .je suis de djunbo pour ce qui connaisse. je souhaiterais savoir qui et moustafa? qui connais si bien les familles de fort nt.je vecu de ma naissance 1957 a 1982 .originnaire d ait attelli. bien avous

  224.  
    Yvon
    Yvon écrit:

    Bonjour les Anciens et les…….. plus jeunes
    Avez vous entendus parlé de la Force Locale Algérienne dont 114 unités ont été constitués par 91 régiments (Accords d’Evian) exemple le 73ème R I a créé la 456 UFO le 30 Avril 1962 a TAMAZIRT composé de 90% de soldats musulmans et 10 % de soldats Français de métropole

  225.  
    davy husson
    davy husson écrit:

    Bonjour, Ma femme est native de Fort National. J’ai moi meme fait ces dernières années differents séjours là bas. J’ai aimé l’accueil des kabyles & j’aime cet endroit, ce peuple. Ma belle mère était petite quand il y a eu la guerre. Elle garde le souvenir du medecin militaire noir qui venait soigner la population. On m’a raconté que l’armée avait tenu une ecole à Taourirt Amokrane. J’ai vu par hasard un fortin dans ce meme village au dessus de cette meme ecole. J’ai du mal à lire vos photos. Si vous pouviez me les envoyer, s’il vous plait. Merci.

  226.  
    daoudi
    daoudi écrit:

    Bonjour à tous, je recherche toute information sur la famille Daoudi qui vivait à Fort National, merci d’avance, je vous laisse mon email : chloe-bzh@laposte.net je serai très contente de pouvoir échanger avec des personnes qui les ont connu

  227.  
    spagnolo
    spagnolo écrit:

    Salut daoudi,

    Je te souhaite bonnes chances dans tes recherches.

    Longue vie à toi.

    @+ P@py

  228.  
    Auphand
    Auphand écrit:

    Bonjour,

    Mon grand-père était le SCH AUPHAND Pierre. Il était à la CCAS du 73 RIMA en 1960.
    Quelqu’un l’aurait-il connu?

    Cordialement,

    ludovic.auphand@gmail.com

Répondre

 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...