Le blog de P@pyGilbert

Bienvenue sur mon blog

 

Juarez, la ville mexicaine qui tue les femmes,… ou comment lire un article sur ce dramatique et horrible sujet, … mais qui hélas réservé aux abonnés d’un quotidien en ligne !

 

 

 

 

Juarez, la ville mexicaine qui tue les femmes,… ou comment lire un article sur ce dramatique et horrible sujet, … mais qui hélas réservé aux abonnés d’un quotidien en ligne !

 Juarez, la ville mexicaine qui tue les femmes,... ou comment lire un article sur ce dramatique et horrible sujet, ... mais qui hélas réservé aux abonnés d'un quotidien en ligne !   dans Non classé 9782012357679

 

 

Article édité sur Agoravox

Un article terrible sur les atrocités faites aux femme mexicaines,mais qui hélas est réservé aux abonnés de l’édition en ligne d’un quotidien ,… mais qui je pense doit être porté à la connaissance de tous.

Rappelez vous, … il y a quelques années la lecture des quotidiens est venue possible sur le web. Au début, même si tous les articles n’étaient pas repris, il me semble que pas mal d’articles étaient quand même visibles,… même que je me demandais naïvement …. comment vont ils faire pour gagner de l’argent,… plus tard, j’ai compris leurs « bottes sécrètes » a été l’édition abonnés !

Quand je me branche sur le web, ma page d’accueil est Google, sur le haut de cette page, Google propose la lecture d’articles de deux quotidiens à savoir : Le Figaro et le Monde.

 

Le matin du : 03/09, dans la page d’accueil de Google, sur l’un des quotidiens cités plus haut, celui qui dans la page Google est toujours placé à gauche donc celui du Figaro comme dans la page d’accueil de Google de ce jour :09/09/2012:ici ( à l’époque je n’ai pas pris une photo de la page du:03/09 ) …il y avait l’annonce de cet article :

 

Les articles du New York Times : Tueurs de femmes à Ciudad Juárez.

En dessous du titre, on peut lire ceci :

La ville est notoirement connue pour une série d’attaques qui ont vu le jour au début des années 1990, faisant des centaines de victimes de sexe féminin en une décennie. La communauté internationale est passée à autre chose, mais les meurtres se poursuivent. UN ARTICLE DU NEW YORK TIMES…

Je clique sur le titre pour lire l’article,…la page qui s’affiche reprend le résumé plus haut, …. et en clôture , il y a cette phrase : Cet article est réservé aux abonnés,… et il faut hélas se connecter:. Bon je ne suis pas abonné, … mais néanmoins je voudrais bien lire cet article, alors tout simplement je copie ce mot clé : juarez, et je lance la recherche Google ,… bingo,voila le résultat que j’ai obtenu:là. Parmi les résultats, je choisi celui du Monde Diplomatique, … et je tombe sur un article qui date de… 2003 ! par Sergio González Rodríguez, août 2003

 Tueurs de femmes à Ciudad Juárez :L’article. (Dans l’hypothèse ou plus tard l’article ne serait plus visible, je le place est en entier plus bas. )

Pour info, mon système de mot clé, est souvent aussi valable pour d’autres médias web qui réservent la lecture de leurs articles à leurs abonnés.

Je pense que ces faits horribles et atroces réservés aux femmes à Juarez cette ville du Mexique située à la frontière avec les USA:, méritent d’être connus par tous. C’est pour cette raison que j’ai pris la décision de rédiger cet article, car franchement la rédaction de ce quotidien se serrait honorée de mettre en ligne sans abonnement spécial cet article qui signal ce que les femmes peuvent subir dans certaines ville dans des pays du monde « dit libre » !.

 

Au cours de mes recherches sur le web, j’ai découvert le site d’un journal mexicain qui a publié un article de Sergio Gonzalez Rodriguez sur ce dramatique et honteux sujet. Je ne lis pas l’espagnol , mais Google propose une traduction instantanée. Mise en garde dans cet article, il y a une insupportable et horrible photo qui peut heurter les plus sensibles. L’article.

P….n de société !!

La photo qui illustre l’article a été prise sur ce cite.

Gilbert Spagnolo dit P@py

L’article en entier.

C’est peut-être l’affaire la plus abominable de l’histoire criminelle de tous les temps. A Ciudad Juárez, ville frontière du nord du Mexique, jumelle d’El Paso (Texas), plus de 300 femmes ont été assassinées selon un rituel immuable : enlèvement, torture, sévices sexuels, mutilations, strangulation. Depuis dix ans, au rythme moyen de deux cadavres par mois, des corps de femmes, d’adolescentes et de fillettes, nus, meurtris, défigurés, sont découverts dans les faubourgs de la ville maudite. Les enquêteurs les plus sérieux pensent qu’il s’agit de l’œuvre de deux « tueurs en série » psychopathes. Mais qui demeurent introuvables…

Une des plus terrifiantes nouvelles de la littérature contemporaine raconte l’histoire d’un vampire qui, dans un camp de concentration, saigne l’un après l’autre ses compagnons d’infortune. Cette effrayante fiction s’intitule D’entre les morts, et ses auteurs, Garder Dozois et Jack Dann, bataillèrent dur pour la faire publier aux États-Unis en 1982 : aucune revue de science-fiction n’osait la proposer à ses lecteurs. Elle était d’une imagination trop malsaine et excessivement atroce.

Si ce récit de vampires nous choque, sans doute est-ce parce que nous vivons dans un monde à peu près normal où de telles horreurs n’arrivent pas souvent. Cette histoire nous semblerait banale, en revanche, si nous vivions dans un univers où les pires crimes étaient acceptés : par exemple, séquestrer, violer, torturer, tuer… Un monde où les policiers protégeraient les assassins, seraient leurs complices, feraient accuser des innocents et menaceraient, voire élimineraient tout enquêteur… Un monde à l’envers, où les autorités fermeraient les yeux, les criminels seraient libres et les innocents martyrisés. Bref, un cauchemar. A un détail près : ce monde d’horreur est vrai, il fait partie de la réalité du Mexique. Aussi vrai que les victimes, les preuves et les témoignages que j’ai accumulés depuis de longues années.

La scène d’un des plus stupéfiants mystères criminels de tous les temps se nomme Ciudad Juárez, dans l’État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis. Sa population, 1 300 000 habitants, est l’otage d’assassins sans visage. Ce qui s’y passe est une insulte aux droits humains. Depuis 1993, plus de 300 femmes y ont été enlevées, violées et assassinées. La majorité de ces femmes avaient des caractéristiques communes : une centaine au moins étaient issues de milieux pauvres, presque toujours ouvrières, toutes étaient menues, brunes et avaient les cheveux longs. La plupart n’ont pu être identifiées, toutes ont été victimes de violences sexuelles, et, sans exception, elles furent toutes étranglées…

Certains cadavres ont été trouvés dans des quartiers du centre-ville, d’autres découverts dans des terrains vagues de banlieue, mais une chose est sûre : toutes ont été tuées ailleurs, après avoir été parfois séquestrées pendant des semaines…. Le modus operandi des assassins est identique à celui des tueurs en série. Les meurtres se répètent, se ressemblent, les sévices sont les mêmes et concernent non seulement des femmes adultes, mais également des adolescentes, et même des fillettes d’à peine 10 ou 12 ans.

Pour toutes les femmes, Ciudad Juárez est devenu l’endroit le plus dangereux du monde. Nulle part, pas même aux États-Unis, où lesserial killers sont légion, les femmes ne sont autant menacées. Dans le reste du Mexique, sur dix victimes de meurtres, une seule est une femme. A Ciudad Juárez, sur dix personnes assassinées, quatre sont des femmes… Et la série de crimes ne risque pas de s’arrêter, car, selon les Nations unies, l’impunité au Mexique est quasi totale.

Il n’existe qu’une arme pour combattre un tel fléau : la mémoire, le témoignage. Je ne me suis jamais senti aussi bouleversé qu’en me rendant sur les lieux où on a découvert les cadavres : c’était comme une quatrième dimension, un sentiment d’effroi à mi-chemin entre la réalité et l’hallucination.

Directrice d’une association contre la violence domestique, Mme Esther Chávez Cano pense que les meurtres vont se poursuivre, l’incompétence des autorités étant évidente. Pourtant, la police a arrêté un individu du nom de Jesús Manuel Guardado Márquez, alias « El Tolteca », ainsi que la bande de « Los Chóferes », accusés d’être les assassins. Mais ces arrestations n’ont pas modifié la conviction de Mme Chávez : « C’est un leurre. Ça ne change rien à la situation, les crimes vont continuer comme après l’arrestation de la bande de Los Rebeldes. A l’époque, on nous avait dit que c’étaient eux, les meurtriers. On a cru qu’on en avait fini avec ce cauchemar. Et regardez, on continue de trouver des cadavres de femmes violées, torturées… »

Selon Mme Chávez, cette situation est la répétition de celle de 1995 : la police avait alors arrêté un chimiste d’origine égyptienne, Abdel Latif Sharif Sharif, et l’avait accusé des crimes. Peu après, elle avait capturé une bande de jeunes malfrats, Los Rebeldes, complices supposés de Sharif Sharif.

Sharif Sharif est toujours détenu dans le quartier isolé de la prison de haute sécurité de Chihuahua, capitale de l’Etat. Accusé du meurtre d’une adolescente, Elisabeth Castro García, il a été condamné à trente ans de réclusion au terme d’un procès truffé d’irrégularités et en cours de révision. Quant à ses liens avec Los Rebeldes, les autorités ne sont jamais parvenues à les établir…

En utilisant le téléphone de la prison, Sharif Sharif a pris le risque d’interpeller, en 1999, le procureur général qui participait, en direct, à une émission télévisée. Il a clamé son innocence, affirmé sa certitude de n’être qu’un bouc émissaire et a mis le procureur au défi de le soumettre au détecteur de mensonges. Furieuses, les autorités ont placé l’Egyptien au secret… Son avocate, Mme Irène Blanco, a été menacée de mort, mais ne s’est pas laissé intimider. Son fils, Eduardo, a été la cible d’un attentat et a survécu par miracle. Mme Blanco a dû abandonner la défense de Sharif Sharif et a quitté la ville…

Selon le criminologue Oscar Máynez, au moins 60 assassinats commis entre 1993 et 1999 ont été conçus « sur le même modèle ». Il estime qu’il s’agit de meurtres exécutés par deux tueurs en série distincts. En 1998, le célèbre super-détective américain Robert K. Ressler, as du FBI, inventeur de l’expression « serial killer » et de la technique du « profilage » des tueurs en série  (1), qui fut expert-conseil pour le filmLe Silence des agneaux, de Jonathan Demme, est venu à Ciudad Juárez enquêter sur ces trois cents crimes. Dans son rapport, Ressler affirme que la plupart des meurtres de femmes sont bien l’oeuvre de deux serial killers qui ne seraient pas, selon lui, mexicains, mais, plus probablement, espagnols… ou chicanos des Etats-Unis. En 1999, l’une des plus grandes expertes mondiales en criminologie, Candice Skrapec  (2), de l’université de Californie, confirma qu’environ 90 des meurtres avaient sans doute été commis par un ou deux tueurs en série. Elle pensait qu’Angel Maturino Reséndez  (3), le fameux « assassin des chemins de fer », pouvait en être l’un des auteurs.

Pourquoi les cadavres ont-ils été défigurés et mutilés ? Pourquoi un tel acharnement sur les victimes, un tel sadisme barbare ? S’agit-il de rituels sataniques ? D’orgies perverses de narcotrafiquants ? De vendeurs d’organes ? De sacrifices humains pour le tournage de films-réalité (snuff movies) dans lesquels la victime est violée, torturée et tuée devant la caméra ? Les questions se succèdent à l’infini, sans que nulle enquête sérieuse ne vienne y répondre. Divers témoignages indiquent que les assassins auraient été protégés, dans un premier temps, par les policiers de Chihuahua. Ensuite, ils auraient bénéficié d’appuis dans les milieux du pouvoir liés au trafic de drogue.

A la fin de 1999, des cadavres de femmes et de fillettes furent retrouvés près de ranchs appartenant à des trafiquants de cocaïne. Cette coïncidence semblait établir des liens entre les homicides et la mafia des trafiquants, elle-même liée à la police et aux militaires. Mais les autorités refusèrent d’orienter l’enquête dans cette voie.

Depuis 1998, la Commission mexicaine des droits humains (CMDH) a émis des recommandations au sujet de ces centaines de meurtres de femmes auxquels l’Etat a prêté très peu d’attention. Un nom revient souvent parmi les suspects, celui d’Alejandro Máynez, qui aurait fait partie d’une bande de criminels, de receleurs et de trafiquants de drogue et de bijoux, également membre d’une riche famille propriétaire de boîtes de nuit. Il n’a jamais été inquiété.

Máynez, comme d’autres personnes soupçonnées, était, entre 1992 et 1998, le protégé du gouverneur de l’Etat de Chihuahua, M. Francisco Barrio Terrazas, du parti d’action nationale (PAN). Durant le mandat de celui-ci, les meurtres de femmes se sont multipliés et se sont ajoutés aux violences habituelles de cet Etat, le plus violent du Mexique. A l’époque, M. Barrio Terrazas déclarait que ces meurtres n’avaient rien de surprenant parce que les victimes se promenaient dans des endroits sombres et portaient des minijupes ou d’autres tenues aguichantes… Malgré cela, le président Vicente Fox  (4), élu en décembre 2000 sous l’étiquette du PAN, a nommé M. Barrio Terrazas à la tête du ministère de la fonction publique et du contrôle des comptes, dont la mission est de « combattre la corruption et de rendre transparente la gestion de l’administration publique ».

Ciudad Juárez se caractérise par ses nombreuses usines de sous-traitance où une main-d’oeuvre à bas prix assemble des produits destinés à l’exportation. Venant principalement de l’intérieur du pays, cette main-d’oeuvre est surtout composée de femmes. Ce sont elles qui font vivre les familles, ce qui perturbe les traditions machistes et patriarcales. En s’immergeant dans le travail, les femmes tentent de s’évader de la pauvreté.

La plupart des victimes étaient ouvrières, elles ont été surprises alors qu’elles se rendaient à leur travail ou retournaient chez elles. Dans les faubourgs, des bandes de délinquants et de toxicomanes les attendaient. Depuis les années 1920, Ciudad Juárez a connu un essor des loisirs nocturnes et du tourisme. Ici fut créé, en 1942, le fameux cocktail Margarita. Les abords du vieux pont international sont entièrement consacrés aux plaisirs : jeux, sexe, alcool. Cette atmosphère, où les sonos des voitures hurlant des chansons américaines se mêlent à du rock heavy metal, du rap ou de la techno, encourage la consommation de stupéfiants. Cela pousse aussi, semble-t-il, au meurtre. Car la vague d’homicides a engendré une sorte d’émulation misogyne et transformé ces tueries sporadiques en une véritable obsession criminelle : des individus guettent dans l’ombre et commettent des assassinats par pur désir d’imitation. C’est le règne des brutes, des pervers, des psychopathes. Beaucoup de jeunes « machos » estiment que la violence contre les femmes est un devoir. Ils rôdent la nuit en voiture, à la recherche d’une proie…

Hester van Nierop, une étudiante néerlandaise de 18 ans, fut ainsi enlevée, le 20 septembre 1998. Douze heures plus tard, on retrouvait son cadavre sous le lit d’une chambre de l’hôtel Plaza. Elle avait été violée, torturée et étranglée.

Lilia Alejandra García Andrade, 17ans et mère de deux enfants, disparut le 14 février 2001 en sortant de l’usine. Son cadavre fut retrouvé sept jours plus tard dans un terrain vague en face du centre commercial Plaza Juárez. Il était à moitié nu et enveloppé dans une couverture. L’autopsie révéla que la jeune femme était morte le 19 février. Avant d’être étranglée, elle avait été violée, torturée, mutilée pendant cinq jours…

Violeta Mabel Alvidrez Barrio, 18ans, fut enlevée le 4 février 2003. Son cadavre fut retrouvé, avec celui de deux autres jeunes filles, âgées de 16 et 17 ans, quinze jours après. Mais sa mort ne remontait qu’à trois ou quatre jours, ce qui veut dire qu’elle était restée à la merci de bourreaux sadiques et psychopathes pendant plus de dix jours…

Le procureur de la République considère que tous ces homicides sont des délits ordinaires ou liés peut-être à des trafiquants d’organes  (5). Il y a deux ans, un député de Ciudad Juárez me confiait, préoccupé :« Cela ne m’étonnerait pas que le gouverneur ait donné l’ordre à un groupe de la police judiciaire de se charger d’occulter ces meurtres de femmes. » Il faisait allusion à l’actuel gouverneur, M. Patricio Martínez, du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), celui qui, en janvier 2001, avait lui-même été victime d’un attentat, et avait accusé la mafia locale. La femme qui avait tenté de le tuer était une ancienne fonctionnaire de la police judiciaire…

Mme Maria Sáenz, du Comité de Chihuahua Pro Derechos Humanos, m’a fait part d’une observation : avant 2001, les cadavres des victimes violées et étranglées étaient toujours retrouvés, mais, depuis que les enquêtes se multiplient, les corps disparaissent purement et simplement. Les associations ont recensé près de cinq cents disparues, alors que les cadavres retrouvés dépassent à peine le nombre de trois cents…

Faire disparaître les corps des femmes assassinées est devenu une spécialité de la mafia locale. Le procédé usuel s’appelle lechada, un liquide corrosif, composé de chaux vive et d’acides, qui dissout rapidement les chairs et les os sans laisser la moindre preuve. « Nulle trace », telle est la consigne secrète. Réduire à néant, effacer, gommer, tels sont les maîtres mots.

Le 6 novembre 2001, les corps nus de trois jeunes femmes furent découverts dans un champ de coton dans la périphérie de la ville. L’une d’entre elles était mineure, avait les mains liées dans le dos et avait été égorgée. Le jour suivant, en élargissant les recherches, les restes de cinq autres victimes furent mis au jour. Pressée de trouver des coupables, la police de Chihuahua arrêta deux individus qui, sous la torture, avouèrent être les auteurs des huit crimes. Le procureur, M. Arturo González Rascón, annonça que l’affaire était résolue. Sans qu’aucune véritable enquête ne soit menée, il soumit les deux inculpés à une procédure pénale. Le 14 novembre, au mépris de toute règle du droit et sous la pression de la rue, un juge complice des autorités locales émit un mandat de dépôt. Entre la découverte des cadavres et l’acte judiciaire, une semaine à peine s’était écoulée. Pendant ce temps, les véritables coupables restaient en liberté.

La série noire a donc continué. Ce même jour, 14 novembre, deux autres cadavres de jeunes filles étaient retrouvés : l’un au Motel Royal, l’autre dans le village de Guerrero. Cinq jours plus tard, dans les faubourgs de la ville, on découvrait le corps à moitié nu d’une autre femme de 21 ans, Alma Nelly Osorio Bejarano, torturée et étranglée.

Il n’existe aucun registre pour répertorier les centaines de meurtres de femmes commis à Ciudad Juárez. Les autorités ont l’habitude d’abandonner très vite les recherches : plus de trois mois après la découverte des cadavres des huit femmes dans un champ de coton, des promeneurs ont retrouvé des vêtements et des objets appartenant aux victimes… Cela révèle l’incroyable désinvolture des policiers. Le gouverneur Patricio Martínez a regretté l’inaction de son prédécesseur, Francisco Barrio Terrazas, lequel n’aurait laissé que des « sacs d’os » et« aucun dossier sur les affaires de meurtres ». Mais lui-même a-t-il fait mieux ?

Les autorités prétendent que, de 1992 à 1998, douze affaires de « meurtres en série de femmes » et 99 cas de « crimes ordinaires » (passionnels, sexuels, familiaux, vengeances, règlements de compte, liés au trafic de drogue, commis lors de vols, de rixes, ou pour des motifs inconnus) ont été « résolus ». D’octobre 1998 à février 2002, ont été commis 20 « meurtres en série de femmes » et 71 « assassinats ordinaires ». Pour les premiers, 15 seraient « pratiquement résolus » et 5 en cours d’enquête ; pour les seconds, 53 auraient été « élucidés » et 18 seraient « sur le point de l’être ».

Mais peut-on croire les autorités ? Il faut rappeler que les expressions« meurtres résolus » ou « en cours de résolution » sont des tromperies, car il ne s’agit que d’interpellations de personnes mises en examen. La stratégie des différents gouverneurs pour « résoudre » les meurtres en série de femmes à Ciudad Juárez a conduit à une suite de manipulations et de dissimulations consistant à inculper des innocents ; comme cela a été le cas pour les deux accusés des huit meurtres du 6 novembre 2001.

Autre méthode des autorités : faire assassiner ceux qui prennent la défense des faux coupables. L’avocat Mario César Escobedo Anaya a ainsi été exécuté par un commando qui a admis les faits et a cependant été relâché sous prétexte qu’il « défendait » des agents de la police judiciaire de l’Etat de Chiuahua, dont le chef, le commandant Alejandro Castro Valles, avait coutume d’arrêter sans mandat et de torturer des innocents…

Avocats, juges, procureurs, journalistes ont reçu des menaces de mort pour les dissuader de poursuivre leurs enquêtes sur les homicides de femmes. Certains opposants au gouverneur Patricio Martínez ont également été menacés afin qu’ils arrêtent de protester : les militantes Esther Chávez Cano et Victoria Caraveo, ou encore le criminologue Oscar Máynez.

Les meurtres en série de Ciudad Juárez mêlent l’atmosphère trouble de la frontière et ses milliers de migrants, ses industries de sous-traitance, la faillite des institutions et aussi la violence patriarcale, l’inégalité, les négligences du gouvernement fédéral, etc. Mais, par-dessus tout, cette ténébreuse affaire révèle la toute-puissance des narcotrafiquants et la solidité de leurs réseaux d’influence. Les liens entre le milieu criminel et les pouvoirs économique et politique constituent une menace pour l’ensemble du Mexique.

Les documents et les témoignages dont je dispose sont accablants pour les autorités. Ils prouvent que certains meurtres de femmes sont commis lors d’orgies sexuelles par un ou plusieurs groupes d’individus, dont des assassins protégés par des fonctionnaires de différents corps policiers, en complicité avec des personnes haut placées, à la tête de fortunes acquises le plus souvent illégalement grâce à la drogue et à la contrebande, et dont le réseau d’influence s’étend comme une pieuvre sur l’ensemble du pays. C’est pourquoi ces crimes odieux jouissent d’une telle impunité.

Selon des sources fédérales, six gros entrepreneurs d’El Paso, du Texas, de Ciudad Juárez et de Tijuana commanditeraient des sicaires chargés d’enlever des femmes et de les leur amener pour les violer, les mutiler et les tuer  (6). Le profil criminologique de ces meurtres s’approcherait de ce que Robert K. Ressler a appelé des « meurtres pour s’amuser » (spree murders). Les autorités mexicaines connaîtraient ces activités depuis longtemps, et refuseraient d’intervenir. Il aura fallu attendre le 22 juillet 2003 pour que le gouvernement fédéral s’implique dans la ténébreuse affaire de Ciudad Juárez et lance un plan de coordination policière entre les enquêteurs nationaux, départementaux et municipaux.

Pendant ce temps, les homicides continuent. A cet instant même, une femme est peut-être en train de mourir sous la torture à Ciudad Juárez…

Sergio González Rodríguez

Ecrivain et journaliste mexicain, auteur, entre autres, de La Nocha oculta, Cal y Arena, Mexico, 1990, et Huesos en el desierto, Anagrama, Barcelone, 2002.

(1) Lire : Robert K Ressler, Chasseur de tueurs, Presses de la Cité, Paris, 1993 (traduction de Whoever Fights Monsters, St. Martin’s Press, New York, 1992).

(3) Angel Maturino Reséndez, né en 1960, et surnommé par la presse des Etats-Unis«  the Railroad Killer  », est l’auteur d’au moins onze meurtres en série. Il fut arrêté en juillet 1999 au Texas, et, en mai 2000, il a été condamné à mort. Sa mère vivait à Ciudad Juárez, où il se serait rendu souvent.

(4) Le président Fox a encore demandé, le 8 mars 2003, que toute la lumière soit faite sur les homicides de femmes à Ciudad Juárez et que les coupables soient châtiés. Cf. www.almargen.com.mx/pdi/homicidios/…

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 9 septembre, 2012
A 18:19
Commentaires : 0
 
 

Insultes des policiers tu prononceras puis caillassage tu feras, alors cahier de vacances comme punition tu auras !

 

Insultes des policiers tu prononceras puis caillassage tu feras, alors cahier de vacances comme punition tu auras !

Insultes des policiers tu prononceras puis caillassage tu feras, alors cahier de vacances comme punition tu auras !    dans Non classé magnard

 

 

Edité sur Agoravox

 

Faites gaffes messieurs les voyous ( les femmes sont heureusement bien bien concernées ) … la justice de votre notre pays devient intraitable et terrible.

La preuve un individu qui avait prononcé des insultes envers des policiers niçois , puis qui s’était livré à un caillassage en règle contre ces derniers ,…vient d’écoper l’obligation de remplir soigneusement un cahier de devoirs de vacance !

 

La copie de l’article de Nice Main :

 

Des jets de pierres et de canettes sur les policiers lors d’un contrôle houleux. Trois tirs de flash-balls en guise de riposte. Et deux suspects interpellés au final.

Telle est la scène de violences urbaines qui s’est jouée lundi vers 22 h, à Nice-Ouest, quartier des Moulins. Sans commune mesure, ni lien avec celles qui embrasaient, le même soir, le quartier nord d’Amiens. Mais si les forces de l’ordre sont trop souvent la cible de caillassages dans la capitale azuréenne, elles ont dû, cette fois-ci, recourir à des armes pour se défendre.

Lundi soir, la BST (brigade de surveillance du territoire) intervient à la demande de riverains excédés. Pour endiguer ces tapages dus aux deux-roues qui troublent leur quotidien estival. Les policiers contrôlent un individu juché sur une moto-cross. Celui-ci ne peut présenter les papiers du véhicule. L’audition doit se poursuivre au poste.

Attroupement hostile

Mais les témoins de la scène vont en décider autrement. Un attroupement se forme. Des insultes fusent. Et bientôt, les projectiles aussi. Pris pour cibles, les fonctionnaires usent alors de leurs lanceurs de balles de défense (LBD). Deux tirs de flash-balls, un tir de calibre 40, les flash-balls longue portée.

Pas de blessé dans les rangs des forces de l’ordre, ni de leurs agresseurs. Mais la police repart avec deux suspects : le conducteur de la moto, un jeune de 20 ans, poursuivi pour outrage et rebellion. Et un adolescent de 16 ans, également suspecté d’outrage. Tous deux passeront la nuit en garde au service du Quart, à la caserne Auvare.

L’un comme l’autre en sont finalement ressortis libres, hier après-midi. Le parquet de Nice attendrait de disposer de plus d’éléments pour se prononcer sur le sort de l’aîné. Le cadet, lui, a écopé d’une sanction pour le moins originale : un cahier de vacances à remplir consciencieusement cet été, s’il veut s’éviter des poursuites judiciaires à la rentrée. Source : Nice Matin. Sur cette affaire, autres résultats Google :.

Vu l’âge mental du mineur, je pense que ce type de cahier de vacances qui accompagne mon titre doit lui convenir parfaitement, … néanmoins cette affaire nous montre hélas que les décisions de notre justice tournent de plus en plus au comique,….alors comme nous sommes en pleine période de justice ubuesque, pourquoi pas que notre chérubin ne remplirais t-il pas ces deux cahiers:, et ici.

Avec cette décision de justice, faut-il en rire !, ou bien faut-il en pleurer !

à vous pour la suite.

@+ P@py

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 2 septembre, 2012
A 9:34
Commentaires :1
 
 

Cumuls des mandats,… bienvenue au bal des faux-derches !

 

Cumuls des mandats,… bienvenue au bal des faux-derches !

 

 

Cumuls des mandats,... bienvenue au bal des faux-derches ! dans Non classé 12083001494313949910261637

 

Edité sur Agoravox

Actuellement le lanterneau politique est braqué sur la guéguerre Aubry/ Rebsamen et Gérard Collomb, pour le non cumul des mandats.

En effet la patronne des socialistes entend mettre fin aux cumuls des mandats.

 

Petit retour en arrière !

 

Le non-cumul était le 48e des 60 engagements pris par François Hollande lors de sa campagne présidentielle. Le 14 juillet, le président de la République avait indiqué qu’une commission sur la moralisation de la vie politique, dont la présidence a été confiée à l’ancien premier ministre Lionel Jospin, serait chargée de faire des propositions portant notamment sur le non-cumul «pour que les parlementaires soient pleinement impliqués dans la vie législative». Le texte, qui doit voir le jour cet automne, après la fin des travaux de la commission Jospin, devrait faire l’objet d’âpres négociations.source.

 

A l’université d’été de La Rochelle, Martine Aubry rappelle la 48éme promesse de François Hollande !

 

Martine Aubry a profitée de l’Université d’été du P.S. à La Rochelle pour rappeler la 48éme promesse de François Hollande lors de sa campagne présidentielle ( sur ce site, vous pouvez accéder aux engagements de François Hollande vidéo :. )

 

Au cours de cette université, la patronne du P.S. à notamment déclarée :

«Quand on appartient à un parti et que 90 % des militants votent pour le non-cumul, on le respecte ou on quitte le parti», prévenait vendredi la maire de Lille. Le message avait le mérite d’être clair.:source…. et rendons lui hommage pour le courage de cette déclaration .

Mais hélas sur ce beau principe quelques ténors du P.S. sont vent debout parmi les opposants citons les Sénateurs François Rebsamen:et Gérard Collomb.

 

Indemnité mensuelle d’un Sénateur.

 

Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 388,72 € nets par mois. Le président du Sénat perçoit, quant à lui, une indemnité de fonction de 7 057,55 euros.

Indemnité représentative de frais de mandat : 6 240,18 € bruts par mois pour faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d’habillement…).

Avantages : 7 548 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, dotation micro-informatique, accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1re classe, forfait global de communications téléphoniques. Le président du Sénat jouit d’une indemnité propre de plus de 14 000 €.

Cumul : possible. Un sénateur ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d’autres mandats électifs que dans la limite d’une fois et demie le montant brut de l’indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux :source.

 

Le hic,… le François de Dijon, et le Gérard de Lyon ne sont pas d’accord !

 

Petit rappel sur l’ensemble des sommes que touche François Rebsamen.

 

François Rebsamen touche 3.536,51 euros au titre de la présidence du Grand Dijon.

 Comme conseiller général de Côté d’Or, il a le droit une indemnité de 2233,58 euros. Comme la loi interdit aux élus locaux de cumuler plus de 8.100 euros par mois, il ne peut gagner plus 2330 euros par mois pour remplir sa fonction de premier magistrat de la capitale bourguignonne. 

Maire de Dijon : 2.733 €

Président de la CA Dijonaise : 3.537 €

Conseiller général de Côte d’Or: NC

Total : 8.100 € maximum : source….ben oui, le François de Dijon, ne veut tout simplement pas abandonner ses 2330 euros mensuels.

 

Petit rappel sur l’ensemble des sommes que touche Gérard Collomb !

 

En plus de ce que touche Gérard Collomb pour diriger les affaires de la ville, ses fonctions de président de la communauté urbaine et de sénateur porteraient théoriquement ses revenus mensuels à plus de 17.000 euros. Mais, comme tous les élus de France, le cumul de ses indemnités ne peut dépasser 8.100 euros. Ses fonctions locales sont donc plafonnées à 2.700 euros. 

Maire de Lyon : NC

Président de la CU de Lyon : NC

Sénateur: 5.400 €

Total : 8.100 € maximum (La mairie n’a pas donné suite à nos demandes de précisions) source. .. à l’instar de son collègue sénateur François Rebsamen, Gérard Collomb n’a pas envie de perdre quelques milliers d’euros !

 

 

Le Credo des cumulards politiques !

 

Lorsque l’on évoque le cumul des mandats, le Crédo des politiques ( majorité et opposition ) qui le pratique est de dire que pour eux le cumul des mandats leur permet un meilleur ancrage sur le terrain, une meilleure connaissance des problèmes locaux, et une plus grande proximité avec les citoyens. Cumul des mandats wikipédia. Pour info, il est bon de signaler que le cumul des mandats est une exception française:.

 

 

Le bénévolat, .. la solution !

 

Nous l’avons vu plus haut, les cumulards évoquent un meilleur ancrage sur le terrain, une meilleure connaissance des problèmes locaux, et une plus grande proximité avec les citoyens, .. alors la situation est très très simple, pour ces cumulards, …il suffit tout simplement pour eux d’exercer leurs mandats annexes en tant que bénévoles, de ce fait, ils iront grossir le nombre des 12 à 14 millions, de Français qui pratique le bénévolat ,…simple non ! … mais comme dit l’autre ,… faut pas trop rêver !

En attendant méditons sur ce nouveau adage politique:.

 

 

 

Lien en annexe :

 

Lettre de Martine Aubry aux parlementaires sur le non-cumul.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

Source des deux images qui illustrent mon article:.

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le
A 9:20
Commentaires : 0
 
 

Les Cigales : ( Grèce, Espagne, Portugal, Italie, France ) et la fourmi (l’Allemagne) 

 

 

 

Les Cigales : ( Grèce, Espagne, Portugal, Italie, France ) et la fourmi (l’Allemagne) 

 

 Les Cigales : ( Grèce, Espagne, Portugal, Italie, France ) et la fourmi    (l'Allemagne)   dans Non classé 1205250344431394999898968

 

 

Je pense qu’en cliquant sur le lien ci-dessous que l’image apparaîtra en plus grand

http://nsm05.casimages.com/img/2012/05/25/1205250344431394999898968.jpg

 

Les Pays du Sud depuis des années

Dépensaient sans compter

Se trouvèrent fort dépourvus
Quand la crise fut venue
Pas un seul petit euros
D’emplois et de boulots
Ils allèrent crier famine
Chez l’Allemagne leur voisine

La priant de leurs prêter
Quelques euros pour subsister
Jusqu’à la fin de la crise lui dirent- ils

Nous vous paierons sans soucis

Avant l’août foi de pays amis

Intérêt et principal. « 

l’Allemagne n’est pas un pays bailleur

C’est là son moindre défaut.

ou

Même si l’Allemagne est un grand pays bailleur

Faudrait pas continuer à le prendre pour pour un gogo


Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à ces emprunteurs.
- Nuit et jour à tout venant
nous chantions et dépensions sans compter à tour d’aise
.
- Vous chantiez ? Et vous dépensiez sans compter j’en suis fort aise.
Eh bien! D……z débrouillez-vous maintenant. 

 

La version originale:La Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine: Texte et extrait sonore,… pour l’ écouter et lire en même temps ma « version » :.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

P.S. Soyez indulgents, je n’ai qu’un petit correcteur photo ( Paint ),.. et hélas je n’écris et parle une langue étrangère,…. je me suis servi d’un traducteur en ligne. 

L’image qui illustre mon article a été prise sur ce site : .

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 23 juillet, 2012
A 11:37
Commentaires : 0
 
 

Nos médias deviennent -ils de plus en plus adeptes du Politiquement correct , du Déni des réalités, de la langue de bois et de la philosophie des Singes de la sagesse ?

 

 

Nos médias deviennent -ils de plus en plus adeptes du Politiquement correct , du Déni des réalités, de la langue de bois et de la philosophie des Singes de la sagesse ?

 

 Nos médias  deviennent -ils  de plus en plus adeptes du Politiquement correct , du Déni des réalités, de la langue de bois et de la philosophie des Singes de la sagesse ? dans Non classé

 

 

 

Le Politiquement correct, le Déni des réalités et la langue de bois deviendraient ils maintenant la nouvelle ligne éditoriale des médias ,… et de ce fait certains sujets seraient complètement tabous qu’il est préférable de ne pas les évoquer car de toute façon leurs publication seront automatiquement refusés par les Rédacteurs en chef !

 

 

 

Le politiquement correct la nouvelle chape de plomb volontaire !

 

Voyons la définition que donne Wikipédia sur le politiquement correct :

Le politiquement correct (anglicisme de politically correct, PC) désigne, presque toujours pour la dénoncer, une attitude véhiculée par les politiques et les médias, qui consiste à adoucir excessivement les formulations qui pourraient heurter un public catégoriel. Pour ses détracteurs, le politiquement correct met ainsi en place un carcan intellectuel que toute expression d’une opinion doit accepter, imposant en fin de compte d’adopter un ensemble d’idées. Pour l’historien américain Jacques Barzun, « le politiquement correct ne proclame pas la tolérance ; il ne fait qu’organiser la haine. »1

L’expression a été adoptée par le français au début des années 1990. Elle se rapproche des expressions « bien-pensance » ou « conformisme. » Pour Jean Dutourd, il s’agit de tenir pour « bienfaisante, incontestable, irréfutable, et pour tout dire obligatoire, une certaine philosophie politique qui, extérieurement, a l’air d’être le fruit de la morale, de la tolérance, de l’humanitarisme, du progressisme, de l’égalité, de l’esprit démocratique, alors qu’elle n’est en réalité que l’expression la plus autoritaire du conformisme international, lequel, sous couleur d’idéalisme, peut se livrer à un pragmatisme effréné qui ne recule pas à l’occasion devant le crime. »2

Avec le temps, l’expression a pris une autre acception, hors Amérique du nord, devenant donc l’équivalent de celle plus ancienne de « langue de bois » : un discours à base de circonlocutions, de périphrases, d’euphémismes et d’expressions figées, selon la technique dénommée communément « noyer le poisson ».l’article en entier:.

 

 

Le déni des réalités !

 

 

Le déni des réalité est un terme général pour désigner la non-considération de l’évidence de faits ou d’actes réels en les occultants volontairement. Le déni des réalités est souvent utilisé par crainte de stignatiser une personne ou un groupe par exemple !

 

 

 

La langue de bois !

 

 

 

La langue de bois est une forme d’expression orale ou écrite utilisée fréquemment par les politiques et par les journalistes.

Wikipédia en donne un parfait résumé :La langue de bois (appelée parfois humoristiquement xyloglossie ou xylolalie, du grec xylon : bois et glossa : langue ou λαλέω /laleô : parler) est une figure de rhétorique consistant à détourner la réalité par les mots.

C’est une forme d’expression qui, notamment en matière politique, vise à dissimuler une incompétence ou une réticence à aborder un sujet en proclamant des banalités abstraites, pompeuses, ou qui font appel davantage aux sentiments qu’aux faits.

Mais il ne s’agit pas toujours d’impressionner l’interlocuteur en passant pour plus savant qu’on l’est. La langue de bois en politique a en sus d’une utilité sophistique, une utilité diplomatique : les mots servent alors à neutraliser ou à adoucir les choses qu’ils qualifient. De ce point de vue elle est l’œuvre de la prudence et de la ruse qui sont les qualités cardinales du souverain (on parle de ces qualités si importantes aux yeux de Machiavel).l’article en entier:.

 

Les Singes de la sagesse !

 

Voyons ensemble ce que dit Wikipédia sur les Singes de la sagesse.

Les singes de la sagesse (aussi appelés « les trois petits singes ») est un symbole d’origine asiatique constitué de trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains : le premier les yeux, le deuxième la bouche et le troisième les oreilles. Ils forment une sorte de maxime picturale : « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire ». À celui qui suit cette maxime, il n’arriverait que du bien. L’article en entier:.

Vos avez certainement remarqué que dans l’article, il y a ces trois phrases :

.Ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème

.Ne rien vouloir dire de ce qu’on sait pour ne pas prendre de risque

.Ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas »

cela veut dire que si parfois on s’inspirait de cette philosophie, beaucoup de drames,( catastrophes naturelles, crimes contre l’humanité etc ) seraient complètement oubliés ou occultés !

 

Conclusion !

 

Le politiquement correct, le déni des réalités,la langue de bois, et la philosophie des singes de la sagesse veulent « aseptiser » les informations, par sur qu’au final que cela soit bénéfique pour la démocratie ;.. la suite aux lecteurs d’Agoravox d’en débattre sereinement, et souvenons nous ce qu’a dit le grand Voltaire : « Je hais vos idées mais je me battrais jusqu’au bout pour que vous puissiez les exprimer. »source.

 

Liens en anexes :

 

La Bien pensance:.

La pensée unique:.

Images:12 34 .

 

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 12 juillet, 2012
A 11:12
Commentaires : 0
 
 

Quand Manuel Valls rend hommage aux femmes gendarmes assassinées… en veste déboutonnée!

 

 

Quand Manuel Valls rend hommage aux femmes gendarmes assassinées… en veste déboutonnée!

 

Quand Manuel Valls  rend hommage aux femmes gendarmes assassinées... en veste déboutonnée! dans Non classé C28D283096DC75BF3987564BF61

 

Édité sur Agoravox

 

 

 

 

Il y a un mois Agoravox, publiait mon article:

Manuel Valls s’est-il « inventé » un père farouche opposant à Franco !

 

 

Dans cet article, il y avait ce paragraphe :

Manuel Valls, un loup en politique !

 

Dans celui-ci, je signalai plusieurs traits du caractère le concernant, et j’indiquais qu’il suffisait de regarder et d’écouter le discours dédaigneux et plein de morgue qu’il avait prononcé au cours de la passation de pouvoirs entre les deux Ministres de l’intérieur:l’article.

 

Quand au cours d’une cérémonie, sa tenue m’interpelle et me choque!

 

Chronologie :

Vendredi 22 juin dans la matinée, vers les 10 heures, je branche ma télévison sur BFMTV. Cette chaine retransmet en direct depuis la ville de Hyères dans le Var, la cérémonie en hommage des deux femmes gendarmes

(Alicia Champlon, une adjudante de 29 ans, et Audrey Berthaut, maréchal des logis-chef et mère de famille de 35 ans ), assassinées dans la soirée du dimanche 17 juin alors qu’elles éffectuaient une intervention à Collobrières dans le Var.

Les premières image que j’apperçoie ce sont celles du Ministre de L’Intérieur Manuel Valls qui accompagné de deux autres personnes ( à sa droite un civil, qui lui a également à sa droite un gradé de la gendarmerie en uniforme. ( à noter que le civil et à fortiori le militaire ont tout deux leurs vestes fermées.)

Ce que je remarque surtout ( et qui me heurte et me choque fortement ),… c’est que le Ministre passe en revue un détachement de gendarmes alignés soigneusement au garde à vous, alors que lui déambule devant eux, veste au vent, c’est à dire ouverte car non boutonnée!

J’ai souvent vu ce moment protocolaire ou des autorités: Présidents de la Républiques ou Ministres qui passaient en revue des détachements de militaires ou de policiers,… mais je n’est pas le souvenir d’avoir apperçus l’un deux le faire en ne respectant pas une certaine solennité en marchant avec une veste non boutonnée flottant au vent.

Donc pour Manuel Valls, outre les traits de caractère négatifs que j’avais cité dans mon article précédent, bien que j’avais marqué ceci:  un certain manque de  savoir vivre élémentaire ,je pense que maintenant nous pouvons rajouter sans crainte que Manuel Valls est aussi :désinvolte, et je-m’en-foutisme. Car être incapable de faire la différence entre déambuler normalement dans un espace publique , et le faire de la même manière au cours d’une cérémonie d’hommage à des gendarmes victimes du devoir,… il faut quand même le faire!

En voyant cette scène, qui pour moi était un flagrant non respect du protocole républicain et également ausi celui à la mémoire des victimes, j’ai eu de suite l’envie de de l’immortaliser par une vidéo sur mon portable.

Devant m’absenter, je décidais tout simplement de sursoir la prise , en pensant que le soir à mon retour, je me brancherais sur le web pour retrouver ces images.

 

 

Les régles de la bienséance!

 

Regardons ce que dis le dictionnaire Larousse sur la bienséance : Ce qu’il convient de dire ou de faire dans une société ; savoir-vivre : Observer les règles de la bienséance:source.. D’ailleurs il suffit d’observer des personnalités politiques, ou autres, qui boutonnent leur veste au moment de monter à la tribune ou plus généralement lorsqu’ils doivent prendre la parole en publique. De ce fait en s’affichant ainsi à cette émouvante cérémonie, notre Ministre de l’Intérieur avec sa veste non boutonnée, a failli aux règles de bienséance et également je pense au protocole républicain. Pour résumer Manuel Valls a un manque évidant d’éducation !

Mentalement je fais un rapide retour aux temps ou le Général de Gaulle ou François Mitterrand étaient Présidents de la République, à ces deux différentes époques, aurez ton imaginé que l’un de leurs Ministres se conduisent de cette façon ?

 

Les « grands ciseaux » sont-ils entrés en action?

 

 

Je suis rentré ves les19 heures, sur le web, je me suis connecté sur le site de BFMTV, et j’ai cherché des vidéos qui évoquaient cette douleureuse cérémonie.

Sur le site de BFMTV, il y avait plusieursvidéos de disponibles:12 – même si avec ma connexion 3G+ leurs lecture est parfois assez dificile, Je n’en ai trouvé aucune qui montraient le Ministre passant le détachement de gendarmes en revue, j’ai également chercher des vidéos de cette cérémonie sur le site de Youtube et également sur celui de Dailymotion, ( à noter que se site proposait les même vidéo que Youtube ) ,… ce qui faits que les résultats ont été les mêmes,… il n’y avait pas les images que je recherchais .. de là à penser que les « grands ciseaux » ont fait leurs oeuvres, il n’y a qu’un pas.

Néanmoins sur cette affaire de veste déboutonnée,…sur la toile il est possible d’en trouver quelques échos:1 - 23.

 

 

Les photos et la vidéo encore visibles sur le web!

 

Même si je n’ai pas pu trouver les images ou le Ministre de l’Intérieur veste au vent passait en revue le détachement de gendarmes, par contre j’ai trouvé les images ou devant des micros, il prononce l’éloge funèbre:. Sur le web, j’ai trouvé également cette vidéo:, j’en ai copié un très court extrait, ou en étant très attentif, on remarque bien que le Ministre est en train de boutonner sa veste:,… je pense que c’est juste avant qu’il aille s’incliner devant le cercueil de Alicia Champlon, et de celui de Audrey Berthaut, pour les décorer à titre posthume. Comme je redoute une éventuelle action des « grands ciseaux » de ce court extrait, j’ai copié ces photos:12345 6789.

 

Vendredi matin pendant au moins 3/4 d’heures, j’ai regardé cette cérémonie altérnativement sur BFMTV et sur LCI, c’était toujours les mêmes reportages qui passaient en bloucle, méanmoins j’ai noté que l’attidude désinvolte de notre Ministre de l’Intérieur pendant que ce dernier passé en revue le détachement de gendarmes, n’avait pas outre mesure ni surpris ni interpellé l’ensemble des commentateurs qui se relayaient sur les divers chaînes télés, ben oui la gauche n’est plus dans l’opposition, c’est bien elle qui est au pouvoir, ,… et là pour les journalistes,… c’est maintenant le changement, …donc pour eux,…il est bon de s’inspirer de la politique des trois singes!Et oui ces derniers n’ont certainement pas la puissance et force qu’avait notre regrété journaliste sportif feu Tierry Rolland.

Néanmoins pour ce qui me concerne, cette vieille sagesse est aussi source de faiblesse et d’un certain manque de courage, car si de part le monde on appliquerait cette soi disant sagesse chaque fois qu’il se passe des choses graves ( massacres, famines etc ) le sort des malheureuses vicimes seraient bien pire!

 

L’examen de comportement !

 

Vous l’avez peut être remarqué, Manuel Vals déambule fréquemment veste ouverte, ( pour s’en rendre compte, il suffit de taper manuel valls dans Google image:. ).

D’ailleurs c’est ainsi qu’il s’est présenté aux photographes le jour de la passation de pouvoirs au Ministère de l’Intérieur: vidéo:.

Il se dit que nos mimiques et autres gestes quotidiens sont le reflets de notre personnalité, alors que pensent les spécialistes du comportement sur cette attitude ostentatoire qu’a notre Ministre de l’Intérieur à déambuler veste au vent.

( pour info les synonymes d’ostentatoire sont:orgueilleux, ostensible, ostentateur, et son antonyme est:discret.)

 

Conclusion !

 

Je pense que parfois des simples lampistes de la gendarmerie comme ceux de la police se font « remonter les brettelles » pour des peccadilles, l’attitude désinvolte au cours de cette émouvante cérémonie de Manuel Valls m’a sérieusement déçue voir révolté, ….alors si c’est cela la République Irréprochable et bien ma réaction, a été tout simplement ce « coup de gueule » !

 

Pour illustrer mon article, si j’ai choisi cette photo, ( prise sur ce site ), c’est que je n’en ai pas trouvé une ( action sans doute des « grands ciseaux » ) qui montrait le Ministre de l’Intérieur veste ouverte passant en revue un détachement de la gendarmerie disposé pour la cérémonie en hommage aux deux femmes gendarmes assassinées à Collobrières . ( mais je garde l’espoir de dénicher un jour une ou deux photos!)

 

Le nouveau gouvernement de Jean-Marc Ayrault pose devant le Palais de l’Élysée à Paris, le 4 juillet 2012 .

 

Vous remarquez qu’au premier rang, parmi les hommes, seul le Ministre de L’Intérieur Manuel Valls pose veste ouverte,…. sans autres commentaires!

La photo:, l’article source:.

 

 

@+ P@py

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

P.S.

 

J’attends avec une certaine impatience les excuses que manqueront pas de nous trouver tous les nombreux aficionados du Ministre de l’Intérieur.

Rajout du:19/07 

Concernant sa tenue ce jour là, je vois que les lecteurs de l’Express sont du même avis, et l’ont trouvés affligeante

 

 

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-gendarmes-rendent-hommage-a-leurs-collegues-tuees-dans-le-var_1129646.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

@+ P@py

 

 

 

 

 

 

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le 4 juillet, 2012
A 12:37
Commentaires : 0
 
 

Drame de Collobrières :Policiers-Gendarmes :… Être le boucher ,.. ou être le veau ?

 

 

Drame de Collobrières :Policiers-Gendarmes :… Être le boucher ,.. ou être le veau ?

 

Drame de Collobrières :Policiers-Gendarmes :... Être le boucher ,.. ou être le veau ? dans Non classé article_gendarmettes01

 

 

Édité sur Agoravox

 

Devant l’horrible drame qui vient de survenir dans le petit village de Collobières dans le Var, ou deux femmes gendarmes ont été froidement assassinées, j’ai en premier une pensée émue pour leurs familles ainsi que pour leurs amis.

 

Retour sur les faits !

 

Les deux femmes gendarmes de la brigade de Pierrefeu dans le Var intervenaient le 17 mai vers les 22 heures dans une maison du village voisin de Collobrières pour un affaire entre particulier ou se mêlait vol et bagarre. Ce que dit le Figaro :

 

 « Une femme, ayant appris que son sac avait été dérobé par un homme habitant au centre du village, a appelé son mari afin que ce dernier tente de le récupérer à l’amiable. Une violente dispute, suivi d’un pugilat, aurait éclaté au domicile du voleur présumé. A 22 heures 12, une patrouille de la Brigade de proximité de Pierrefeu-du-Var arrive sur place pour tenter de séparer les protagonistes. L’équipage est composé de deux militaires expérimentés: une femme maréchale-des-logis chef et une adjudante de 29 ans . »

La suite hélas nous la connaissons, les deux femmes gendarmes qui composaient la patrouille qui intervenait ont été froidement abattues la:source.

 

Questions : Une intervention nocturne pour vol et bagarre juste deux éléments envoyés sur place !

 

La question que l’on se pose en premier et cette décision d’envoyer de nuit un équipage composé uniquement que de deux éléments femmes , ..alors que je pense que la réquisition avait due certainement mentionner une histoire de vol suivi d’une bagarre. ( A la télévision, j’ai appris que l’effectif de la gendarmerie de Pierrefeu serait de 20 gendarmes, reste à savoir quel était l’électif opérationnel cette nuit là, ( hors permissions ), une ou d’autres patrouilles étaient telles en mission ailleurs ?

Dans la décision d’envoyer un équipage si réduit, la hiérarchie a telle sa part de responsabilité,car évidemment il faudra bien répondre à cette délicate question !

 

Le métier de policier ou de gendarme, ce n’est pas un métier « bisounours » !

 

Nous le savons la violence est hélas toujours présente dans notre société. Il ne faut pas croire que le métier de policier ou de gendarme c’est uniquement la « distribution » de P.V. pour stationnement interdit ou d’excès de vitesse par exemple. Avec cette violence en filigrane, le métier de policier ou celui de gendarme n’est pas un métier bisounours , car la moindre petite mission peut parfois rapidement dégénérer, surtout avec des individus qui sont sous l’emprise de l’alcool ou de drogues, idem avec les déments, ce qui fait que pour un policier ou pour un gendarme,..le terme « mission de  routine »  et un terme qu’il faut totalement ignorer , car chaque mission risque à tout moment de devenir une mission dangereuse, ce qui fait que le terme « routine » n’a pas sa place quand on est policiers ou gendarmes, le drame de Collobrières en est malheureusement le parfait exemple, tout comme peuvent l’être d’autres missions comme ce que la presse nomme un « simple contrôle routier » donc certains se sont se terminés parfois par une fusillade qui ont hélas entraînées la mort ou des blessures graves parmi les forces de l’ordre. Les cas deviennent hélas de plus en plus nombreux ou plusieurs fois par an, la presse relate une intervention ou un équipage des forces d l’ordre se sont fait tirés comme des lapins. Même s’il sont des professionnels, ces situations engendrent et génère beaucoup de stress: et ici, ajouté à des horaires qui souvent ne permettent pas de récupérer la fatigue ( horaire décalés pour certains policiers , patrouilles de nuits terminées à 2 heures du matin, mais présent au bureau à 8 heures le même jour pour les gendarmes, c’est ce qui se passait il y a encore quelques années ) pressions de la hiérarchie, mauvaise foi fréquentes des justiciables,cet ensemble peut alors être les raisons d’une attitude acariâtre ou revêche que peuvent avoir parfois policiers et gendarmes. Vous le voyez la vie des policiers et celle des gendarmes n’est pas du tout une « vie bisounours » !

 

«  Être le boucher ,…ou être le veau » !

 

Il est fort possible que la question qui est posée dans mon titre soit de nature à polémique, mais m’oubliez pas que dans une « autre vie », que j’ai été également policier. Pendant la plus grande période de mon activité, le métier de policier ou de gendarme était un métier exclusivement masculin.

Jeune flicard, (1962 ) la plupart d’entre nous avaient fait l’Indochine ou l’Algérie, certains anciens eux avaient fait la 2éme guerre mondiale. Parfois entre nous nous évoquions l’hypothèse d’une intervention ou notre propre vie ou bien celle d’un collègue risquait d’être en danger, notre philosophie était finalement assez simple, ( même si elle peut paraître brutale et fascisante pour certains ): « Il faut être le boucher qu’être le veau ! »

 

 

Les femmes et l’instinct maternel !

 

 

L’homme et la femme sont deux être semblables, mais néanmoins quelques peu différents. Parmi les différences que l’on peut constater entre la femme et l’homme il y celui-ci :Un degré d’agressivité moindre, lui même doublé d’un instinct maternel.

 

Notre société moderne qui réclame ( parfois à juste titre ) l’égalité entre les hommes et les femmes, a décider de féminiser certaines professions jusqu’alors réservées uniquement aux hommes, c’est ainsi que depuis quelques décennies les femmes peuvent postuler dans l’armé, la police et la gendarmerie. Je risque certainement de me faire traiter de vieux macho, mais je m’interroge lorsque je vois les femmes exercées les métiers que je viens de citer quelques lignes plus hautes, … et les hommes exercés le métier de sage-femmes par exemple. Ainsi je me dis que vouloir faire l’égalité partout, n’est pas forcément un mieux pour la société, car nos anciens s’ils avaient instituer « des codes » ce n’était finalement peut être pas une hérésie  !

 

La peur de la bavure !

 

De mon temps, policiers ou le gendarmes nous redoutions et appréhendons la bavure, néanmoins, comme je l’ai expliqué plus haut,… il n’était pas question de « être le veau » !

Maintenant les forces de l’ordre interviennent souvent avec la peur au ventre de commettre une bavure, et ce stress de faire une bavure plus celui vu plus haut ,peut hélas parfois être un élément d’une réaction d’attente ou d’indécision préjudiciable pour leur survie, exemple je pense à cette pauvre policière décapitée alors qu’elle intervenait sur un déséquilibré qui menaçait le personnel de la préfecture de Bourges ( Cher ) avec un sabre:,

 

Présomption de légitime défense pour les policiers !

 

Suite à l’affaire de Saint-Brieuc :, rappelez vous le tollé dans la presse quand les syndicats de police demandaient la présomption de légitime défense pour les policiers, ( que ces derniers n’ont pas, … alors que les gendarmes eux l’ont:, et ici.

 

Conclusion !

 

Attendons de voir la suite de l’enquête, faute éventuelle de la hiérarchie, peur légitime d’une bavure (a noter que les textes de lois donne plus de pouvoirs aux militaires de la gendarmerie pour l’usage des armes ( vu plus haut ),… mais je pense que les personnels en activité dans la police ou dans la la gendarmerie devront de plus en plus hélas méditer sur cette alternative : Êtrele boucher ,…ou être le veau , et cette terrible alternative « être le boucher » Pour ce qui me concerne, je pense que les femmes on en elles encrées la philosophie de donner la vie, à contrario la terrible décision qui est de ôter la vie à autrui , … n’est pas inscrite dans leurs gênes !

 

Source de la photo qui illustre l’article:.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le
A 12:18
Commentaires : 0
 
 

Le tweet de Valérie Trierweiler, décision individuelle d’une femme : indépendante, autoritaire, jalouse,… ou décision collective du couple mûrement réfléchie et soigneusement élaborée !

Le tweet de Valérie Trierweiler, décision individuelle d’une femme : indépendante, autoritaire, jalouse,… ou décision collective du couple mûrement réfléchie et soigneusement élaborée !

Édité sur Agoravox

Le tweet de Valérie Trierweiler, décision individuelle d’une femme : indépendante, autoritaire, jalouse,... ou décision collective du couple mûrement réfléchie et soigneusement élaborée ! dans Non classé md0-libe-com-cebf6

 

 

Chronologie !

Acte 1 :… mars 2011 la possible candidature de DSK !!

Il faut se reporter au mois de mars 2011, les médias et les sondages évoquent la candidature de DSK, ainsi en faisant des recherches sur Google, je suis tombé sur ce premier résultat qu’est une page du journal Les Echos.

La candidature de DSK en 2012 de plus en plus évidente

Dans un documentaire diffusé sur Canal+, le directeur général du FMI laisse clairement transparaître son intention de concourir à la présidentielle. Alors que les derniers sondages le placent loin devant Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen au premier tour. Source.

François Hollande trace son chemin !

Il faut noter qu’a partir de 2010, les sondages indiquent une progression des intentions de vote en sa faveur en vue de la primaire présidentielle socialiste de 2011. Ayant conditionné sa candidature à sa reconduction à la présidence du conseil général de la Corrèze, il se déclare officiellement candidat à la primaire à Tulle, quelques heures après sa réélection, le 31 mars 2011. : source wikipédia.

Le buzz de l’année 2011 ou l’affaire du Sofitel ou la candidature de DSK out !

A la mi mai 2011, éclate l’immense buzz du Sofitel : ,…. et rappelez-vous immédiatement la candidature de DSK est remise en question, d’autant que d’autres affaires sortent : le Carlton de Lille : . Ces affaires laissent ainsi le champ entièrement libre à François Hollande, ,… qui finalement remporte les primaires socialistes qui le désignent comme étant leur candidat pour l’élection présidentielle : . Regardez aussi cet article Agoravox TV et surtout le commentaire de fwel du premier avril à 14h 41

Cela commence par une minute de « moi je » : .

« Moi je » et « Président normal » … à Président menteur ! 

Avant ou après son élection, combien de fois n’a-t-il pas prononcé ces simples mots : « Moi Président, je ne ferai pas ceci pas cela » comme par exemple une foi élu « je ne me mêlerai pas de politique », et bien une fois encore François Hollande a renié sa parole : ,… et chez Hollande mentir ça en devient une très très mauvaise habitude, que j’ai déjà signalé sur Agoravox dans cet article : .

Le parachutage politique !

Dans sa page Wikipédia décrit le parachutage politique, regardez plus spécialement le paragraphe parachutages célèbres : .) Le parachutage politique est non seulement légal, mais parfaitement légitime, car le député est l’élu de la nation défendant l’intérêt général : . Cette pratique est hélas pratiquée par tous les partis politiques, d’ailleurs ce sujet a déjà été évoque sur Agoravox :ici, quant aux résultats Google sur ce sujet, ils sont : ,. Ces parachutages sont néanmoins assez mal perçus par les citoyens, certains y voyant un déni de démocratie caractérisé : Ce qui agace les électeurs, c’est que certains de ces parachutés n’ont pas fait grand chose pour leurs circonscriptions, si ce n’est de faire de la comm dans beaucoup de médias. En changeant de circonscription, c’est le moyen pour eux de se refaire une virginité, et les électeurs qui sont souvent friands des vedettes du showbizz, sont également assez friands des « vedettes politiques », Jack Lang en est certainement le parfait exemple : .

Le cas Ségolène Royal !

Ségolène Royal a été Ministre et plusieurs fois député, Le 2 avril 2004, elle devient présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes. Le 2 avril 2004, elle devient présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes, fief du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Vers la fin 2011 La Dame du Poitou constate que les sondages sont favorables pour l’élection de François Hollande à l’élection Présidentielle, ainsi comme le mentionne la page que lui consacre Wikipédia , Ségolène Royal annonce le 24 octobre 2011, qu’elle sera candidate aux élections législatives de 2012, vraisemblablement dans la première circonscription de la Charente-Maritime, où l’actuel député et maire de La Rochelle, le socialiste Maxime Bono, ne se représentera pas. Elle vise la présidence de l’Assemblée nationale, si la gauche remporte les législatives de 2012. Sa candidature dans la première circonscription de la Charente-Maritime, validée par le bureau national du Parti socialiste le22 novembre 2011, est contestée par plusieurs responsables locaux, parmi lesquels le premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, Olivier Falorni, qui dénonce un « parachutage de la honte ». ( vous remarquerez que si vous cliquez sur la page que consacre Wikipédia à Olivier Falorni,… et bien que celle-ci a été supprimée !!)

Le front anti Ségolène Royal !

Ce parachutage de Ségolène Royal à la Rochelle est très mal perçu par les électeurs de la 1èrecirconscription de Charente-Maritime, le député en place Olivier Falorni bénéficiant d’une très bonne opinion, de plus deux ténors politiques du coin à savoir Lionel Jospin et Jean Pierre Raffarin ont tous deux ravivés leurs réseaux réciproques, dans l’espoir de barrer en sous main la route à la Dame du Poitou ( déclaration de l’un des participant à l’émission « C’est dans l’air » sur france 5 le mardi 12 juin 2012, qui avait pour titre : « Bataille de femmes dans la campagne  » : pour revoir l’émission : .

Je rajouterais le caractère bien connu et assez arrogant de Ségolène Royal, par exemple en décembre 2006 ( je me souviens très bien de cet incident ) ,.. où traversant le hall d’entrée de l’hôtel King David de Jérusalem, elle croise et refuse de saluer Françoise de Panafieu : là, et lisons également les déclarations d’Olivier Falorni qui déclarait qu’après les résultats du premier tour qu’elle désirait le rencontrer en urgence,.. alors qu’elle ne lui avait jamais adressée la parole depuis 3 ans : 

Le Président s’implique dans l’élection… ou le premier effet kiss cool !

Au résultat du premier tour pour la conscription de la Rochelle-Ré,… Ségolène Royal est en ballottage : . ,….Olivier Falorni se maintient : .

Reniant ( une fois de plus sa parole, que s’en en devient une habitude, car un vieux dicton dit : « chasser le naturel, ce dernier revient au galop » ), François Hollande en apportant son soutien à son ancienne compagne, s’est ouvertement impliqué dans l’élection législative : ., ça c’est le premier effet kiss cool.

Le tweet de soutien de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni ,… ou le deuxième effet kiss cool !

Pour un buzz, c’est un buzz, et il est de très grande taille, ce buzz c’est le tweet de soutien qu’a adressé Valérie Trierweiler à Olivier Falorni ,… alors que François Hollande lui apporte le sien à son ancienne compagne Ségolène Royal. Même si cette dernière est arrivée en tête lors du premier tour, elle est néanmoins en difficulté pour le deuxième tour de l’élection législative de la Rochelle qui l’oppose à l’ancien député Olivier Falorni..

« Mme Royal veut se faire nommer députée », a rétorqué Olivier Falorni lundi matin. « Elle a fait annuler les primaires socialistes », lui a-t-il reproché. « Maintenant, elle veut être candidate unique au deuxième tour. Ca, c’était du temps de l’URSS, pas dans la France du XXIe siècle ». Source.

 Olivier Falorni est le député sortant, il a été aussi l’ancien premier secrétaire fédéral du PS local, avant d’être exclu du parti à cause de sa dissidence, cela est relaté sur cet article : Olivier Falorni : 5 choses à savoir sur ce dissident PS qui menace Ségolène Royal : .

Notons que Olivier Falorni a également déclaré : « Je sais bien entendu que Ségolène Royal n’est pas une véritable « parachutée » puisqu’elle est présidente du Conseil régional de la région Poitou-Charentes. Pourtant, cette façon d’imposer au forceps une candidate passe mal pour un parti qui a tant mis en avant la révolution démocratique que constituait (à juste titre) la désignation de son candidat à la présidentielle par une primaire citoyenne »… C’est ce que défend le dissident Olivier Falorni dans son interview au « Monde« , dans laquelle il explique qu’il « n’a aucun ordre à recevoir d’un parti où il a milité pendant quatorze ans et qui l’a exclu en quinze secondes » : source. Nous pouvons noter que Olivier Falorni ne risque rien a persister a ne pas se retirer, car en se retirant en faveur de Ségolène Royal,… il perdait tout. Mais en se maintenant élu député,…il a de grande chance d’être réintégré, …. comme l’ont étaient beaucoup d’autres exclus : Résultats Google : .

Un trio digne de Feydeau !

L’envoi de ce tweet, a déclenché la risée de la presse, certains évoquant un scénario digne desvaudevilles ( vous savez ces pièces de théâtre où plein de portes s’ouvrent ou se ferment avec 3 personnages clés : la femme, le mari, l’amant). de Feydeau :

Les acteurs de notre vaudeville présidentiel !

La femme d’un couple qui est arrivée au 2ème tour des présidentielles perd l’élection, et le soir des résultats cette dernière annonce qu’elle laisse la liberté à son compagnon.

5 ans plus tard le favori pour la nouvelle élection présidentielle est éliminé pour une sombre histoire de sexe dans un hôtel New Yorkais.

Son ex compagnon qui entre-temps s’est trouvé une nouvelle compagne en profite pour se présenter à l’élection présidentielle, et gagne l’élection.

Élu Président, il envoie ( alors qu’il avait promis de ne pas le faire ) son soutien à son ex compagne engagée elle dans un duel législatif,…alors que sa nouvelle compagne envoie elle un message de soutien à l’adversaire de son ex compagne. Pour un scénario de vaudeville, tous les acteurs sont bien en place, comme le montre la photo d’un article du Nouvel Obs : .

Et le mardi soir sur Canal+ les Guignols s’en donnaient à cœur joie, tout comme l’ensemble des autres médias qui en faisaient leur choux gras. La presse étrangère elle aussi se délectait du tweet de Valérie Trierweiler : .

L’émission des Guignols de l’info avait pour titre : Ségolène Royal François Hollande Valérie Trierweiler ménage à trois. . Sur cette satire, j’ai fais quelques copie d’écran : 1 – – 3 – 4 – 5 –,…. j’aime bien ces deux dernières qui montrent le retour du trio, les deux femmes les cheveux en bataille après que François Hollande ait déclaré à PPDA qu’il allait tenter : , une réconciliation entre Ségolène et Valérie : 6 – 7.( pour revoir l’émission : .)

Ayons l’esprit tordu !

Nous savons tous que les femmes et hommes politiques de premier plan sont tous entourés d’une équipe de comm. Dans l’hypothèse que Ségolène soit élue, et comme cette dernière avait à plusieurs fois manifestée sont désir de briguer le poste de la Présidence de l’Assemblée Nationale : ., de ce fait l’attribution de ce poste ( qui était presque certain ).,… elle allait devenir ainsi le quatrième personnage de l’État : . De là à penser que toute cette histoire, a été mise en scène avec l’accord du couple, n’oublions pas Hollande est un politique, et les politiques connaissent bien les coups tordus, puisque son modèle ( Tonton Premier ) en était un fervent : , autres résultats Google sur les coups tordus des politiques : ,etici. Nous noterons que les auteurs des coups tordus pensent généralement avec force que la fin justifie les moyens, et que dans quelques temps, … toute l’histoire sera vite oubliée. Avec cette fine stratégie, Ségolène Royal ne sera ni député ni surtout la Présidence de l’Assemblée Nationale, … et ainsi de facto par la force des choses,… éloignée durablement des locataires de l’Élysée. Dans l’hypothèse que ma théorie sont complètement loufoque ( quoique ! ) reste l’hypothèse d’une femme jalouse,… et là nous ne sommes pas au bout d’autres énormes surprises !!

Et dire que François Hollande qui lui a à plusieurs reprises critiqué l’attitude de Nicolas Sarkozy ; lui reprochant ouvertement de mélanger Vie privée et Vie publique,… avec ce nouveau couple Présidentiel,… nous allons je pense « être bien servis »

Connaîtrons-nous un jour la vérité, si c’était une stratégie mûrement préparée, je crois que jamais nous ne connaîtrons la vérité. Par contre une éventuelle affaire de jalousie au sein du couple présidentiel, peut-être un jour,… affaire à suivre.

Conclusion !

Il y a fort à parier que les électeurs de la Rochelle n’accorderont pas leurs suffrages à Ségolène Royal tant cette dernière ( nous l’avons vu plus haut ) dégage une si profonde hostilité même si en 2007 cette dernière était aux sommets des sondages, d’ailleurs un sondage la donne battue pour dimanche prochain : . !

Humour !

Là. (pour info, l’oiseau bleu est le logo de Twitter) dessin signé Chrib copié mardi alors que ce dernier était soumis à la modération d’ Agoravox. J’en profite pour remercier publiquement l’auteur .

Ici et  :( l’auteur m’a donné son autorisation il y a plusieurs années.) son site : .

Bon à part ça,… quand passons-nous aux choses sérieuses qui préoccupent notre pays ?

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le
A 12:02
Commentaires : 0
 
 

François Hollande : Je serait un président « normal » et un président « exemplaire » lui est son équipe c’est : mensonges, excuses bidons, ou ubuesques,et comm magouillées !

François Hollande : Je serait un président « normal » et un président « exemplaire » lui est son équipe c’est : mensonges, excuses bidons, ou ubuesques,et comm magouillées !

François Hollande : Je serait un président « normal » et un président « exemplaire » lui est son équipe c'est : mensonges, excuses bidons, ou ubuesques,et comm magouillées !  dans Non classé 3094618861_1_7_TQXgTNql

Édité sur Agoravox

 

Résumé :

Je ne prendrais pas des personnes condamnées !

Arrivé en retard au sommet de l’Otan à Chicago, …pour s’excuser il s’invente une excuse vaseuse,…à la limite digne d’un môme de maternelle !

Sur autoroute son convoi présidentiel circule à 140 kmh sous un tunnel de la Défense (limité à 70 kmh) , et à plus de160 kmh dans les secteurs limités à 130 kmh.

 

L’homme qui ne tient pas ses promesses !

 

Tout le monde se souvient car il l’avait répété à plusieurs fois alors qu’il était candidat François Hollande serait un « président normal », et qu’il serait « exemplaire » !

Il avait aussi promis ( alors que personne ne lui demandait ) que pour former son gouvernement,…qu’il ne prendrait pas des gens qui ont été condamnés,.. s’en ai suivi le binz avec la nomination du Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, ce qui de fait sera le premier manquement à sa parole.

 

La charte de déontologie !

 

Rappelons nous, lors du premier Conseil des Ministres ( 17 mai ), tous les médias nous avaient indiqués que l’ensemble des ministres avaient été amenés à signer une charte de déontologie !

  Le bon fonctionnement d’une démocratie passe par l’existence d’un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. Cette confiance ne se confond pas avec la légitimité donnée, directement ou indirectement, par le suffrage universel. Elle échappe d’ailleurs aux clivages politiques. Elle se construit jour après jour, au vu de l’action du gouvernement et de l’image donnée par ceux qui en sont membres. Un manquement isolé peut, à lui seul, suffire à l’entamer durablement.  

 C’est afin d’aider à la construction et à la préservation de ce lien de confiance qu’il a paru utile de rassembler, sous la forme d’une « charte de déontologie », quelques principes simples qui doivent guider le comportement des membres du gouvernement. 

Suivi de 5 paragraphes , ..regardez surtout la fin de ce 5éme paragraphe.

Sauf contrainte particulière justifiant une escorte motocycliste, leurs déplacements en automobile se font dans la discrétion et le respect des règles du code de la route »source, voir : Les nouveaux ministres signent un code de bonne conduite:.

 

Quand le convoi routier du président « normal et exemplaire » circule à 140 kmh sous un tunnel (pour 7O ), et à plus de 160 kmh ( pour 130 )!

 

Document BFMTV : zéro de conduite pour François Hollande

François Hollande avait promis l’exemplarité, mais il est apparemment difficile d’être un président normal tous les jours.

Il est 12h40, François Hollande quitte Paris en voiture. Le président se rend en normandie pour y assister aux cérémonies d’anniversaire du Débarquement. Il a rendez-vous à 15 heures et 234 km à parcourir. Il pourra donc arriver à l’heure tout en respectant les vitesses autorisées. Dans les rues de Paris, son convoi roule d’ailleurs à vitesse normale, sans gyrophare ni sirène et respecte presque tous les feux tricolores. Mais dans le tunnel de la Défense, le rythme s’accélère. Alors que la vitesse est limitée à 70 km/heure, le convoi présidentiel, roule à près de 140 km/heure. Difficile de suivre le président qui prépare son discours à bord de sa voiture, d’autant que sur une moto, deux policiers en civil nous gardent à bonne distance. Le convoi est désormais lancé à près de 170 km/heure et lorsqu’il quitte la voie de gauche, c’est pour passer les barrières de péage… sans payer.

 

Pas de retard en vue pour François Hollande qui s’autorise même une petite pause sur une aire de repos, notamment pour faire installer le drapeau français à l’avant de son véhicule. Sorti de l’autoroute, le convoi poursuit sa route à vive allure et provoque même quelques bouchons en bloquant des ronds-points. Il est 14h55, François Hollande arrive juste à l’heure en Normandie, mais il ne semble pas s’être rendu compte de son entorse au code de la route. François Hollande avait promis l’exemplarité, mais il est apparemment difficile d’être un président normal tous les jours.

 

« Monsieur le Président, est-ce que vous avez fait bonne route ? » « Très bonne route. » Les équipes de BFMTV qui ont suivi le président de la République à moto lors de son voyage en Normandie pour assister aux cérémonies de commémoration du Débarquement ont pu constater que la voiture présidentielle avait roulé pendant de nombreux kilomètres à plus de 160 km/h. Interrogé par la chaîne,François Hollande a défendu son choix de prendre la voiture pour venir au mémorial. « Il valait mieux parce qu’il y a un gros problème avec le train ici. Je ne vous parle pas de l’avion qui ne correspond pas à mon mode de déplacement. » « Pas d’excès de vitesse ? » s’enquiert BFMTV. « Pas d’excès de vitesse, je ne sais pas. » Et d’ajouter : « Cela a été signalé ? »source et vidéo BFM TV.

Certains aficionados du Président risquent de rétorquer, .. mais ce n’est pas lui qui conduisant !, si nous sommes entièrement d’accord, mais pour respecter des engagements de « président normal, François Hollande à toute attitude pour donner des ordres pour que lors de ces déplacements routiers son escorte respecte le code de la route!

Je ne sais pas si François Hollande à son permis d conduire, mais néanmoins être à bords d’un véhicule même comme passager, on se rend bien compte de la vitesse à laquelle la voiture circule, de plus le fait que l’on dépasse touts les autres véhicules qui eux circulent normalement doit vous attirer l’attention:SQFD.

Questions de sécurité diront certains,… ok, mais fallait pas nous seriner à plusieurs reprise au cours de sa campagne présidentielle, vouloir être même en étant Président de la République continuer a se conduire comme une « personne normale » Remarquez ,… comme il n’a jamais été ministre, il ne pouvait pas connaître les moyens et les mesures de sécurité que sont obliger de prendre les responsables chargés de la sécurité de tous convois officiels ! … et comme le dit si bien  Daniel Cohn-Bendit (EELV)  «premièrement, il roule trop vite, c’est normal, 80% des Français roulent trop vite, il est un vrai président normal». avant de rajouter «Mais une personne normale ne veut pas être président de la République»..

Aux dernières info, les responsables de sa sécurité ,…se seraient fait « remonter leurs bretelles ».

 

Les déplacements à la comm des Ministres !

 

Nous continuons dans la continuation de la communication des « voyages exemplaires » ou « pipo » voir ubuesques des déplacements du Président ou de ces Ministres.

Tout le long du reportage Yan Barthés, a montré à la caméra la charte de bonne conduite: , la péripétie complètement ubuesque du voyage de Laurent Fabius qui lors de sa visite éclair à son homologue allemand à Berlin,… à cause de l’heure de départ de son vol  low-cost Air Berlin sur Rome m’a pas eu le temps de répondre à la conférence de presse qui était prévue , tout comme celui pipo métro de Manuel Valls: . Dans ce même reportage du Petit Journal , nous apprenons que la Ministre de l’écologie Michelle Brick qui s’était rendue ( devant les caméras ) au salon des véhicules électriques en métro,… mais qui a effectué son retour incognito à bord d’une voiture ministérielle. Comme dit l’autre chercher l’erreur, mais c’est ça la comm PIPO !

 

Conclusion !

 

A vouloir laver plus blanc que l’ancienne équipe qui était aux manettes du pays, la nouvelle équipe est en train de bien s’emmêler les pinceaux, mais elle risque encore de nous surprendre encore pas mal de fois. Juste un petit conseil à son encontre, ses membres devraient bien savoir que maintenant qu’avec les moyens modernes de diffusions,… il est de plus en plus difficile de mentir sans que cela soit démonter, tout comme d’ailleurs occulter la vérité !

 

Enfin pour terminer, vous savez que dernièrement Agoravox a publié deux articles que j’avais rédigé sur Manuel Valls.

Manuel Valls s’est-il « inventé » un père farouche opposant à Franco !.

Récépissés « contrôle police » … la gauche angélique retrouve ses vieilles lunes et ses vieux démons!:.

.Et bien nous apprenons que s’il a bien abandonner son fauteuil de Maire de la ville d’Evry, … il continue pas moins de percevoir une rémunération de conseiller municipal proche de celle qu’il avait en tant que maire ::sources … encore un foi le chevalier blanc de la police est épinglé !.A voir aussi l’article de son arrivé aux Guignols de l’Info : .

 

Moralité !

 

Cette gauche qui avait fait campagne en indiquant quelle serait un modèle me semble bien mal partie, et nous pouvons dire sans faire d’erreur que la moralité de tout cela ,. et bien ceci :1 – vidéos:.

Juste ce petit rajout :

La devise de tous politiques :

Faites ce que je vous dis, ne faites pas ce que je fais !

 

Un complément d’info sur Manuel Valls !

Ce matin indique que l’intéressé a renoncé de percevoir la rétribution fait faisait débat !

comme d’hab, pour un politique une multitude d’excuses ! Source.

Lien en annexe !

 

Sa lettre Moi Président de la République:.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le
A 11:46
Commentaires : 0
 
 

Récépissés « contrôle police » … la gauche angélique retrouve ses vieilles lunes , et ses vieux démons !

Récépissés « contrôle police » … la gauche angélique retrouve ses vieilles lunes , et ses vieux démons !

Récépissés « contrôle police » … la gauche angélique retrouve ses vieilles lunes , et ses vieux démons !    dans Non classé 7748936107_un-policier-en-train-d-effectuer-un-controle-policier-a-paris

 

Édité sur Agoravox

 

Ou comment faciliter le commerce des « vendeurs  de tisanes » ou de « matériels d’occasion »!

 

Souvenez vous des paroles qu’avait prononcé Manuel Valls le jeudi 17 mai, dans la cour du Ministère de l’Intérieur Place Bauveau, lors de la passation des pouvoirs entre lui et son prédécesseur Claude Guéant.  « qu’il n’y aurait ni « angélisme », ni « course au chiffre », ni « stigmatisation »source.

 

Il n’a pas fallu attendre plus deux semaines, pour que les vieilles lunes angéliques des socialistes refassent surface !

 

Cette vieille lune si chère aux gens de gauche, c’est bien leurs angélismes en matière de sécurité et ces derniers s’arrangent toujours pour trouver moult et moult excuses aux délinquants, ainsi certains affirmant que c’était la pauvreté qui faisait le lit de la délinquance, analyse que contredit le criminologue Xavier Raufer dans Valeurs Actuelles  , mais dans l’article de Wikipédia, le sociologue Laurent Mucchielli indique lui dans une autre analyse que les statistiques officielles de la délinquance et du chômage montrent que l’affirmation de Raufer est infondée. Son analyse:.

 

Cette vieille lune, est une idée surannée, elle est fortement inscrite au fond des gênes de ceux qui se disent de gauche. Cette vieille lune s’associe en général avec les vieux démons, c’est à dire les mauvaises habitudes, et c’est assemblage qui revient hélas en force chaque fois que la gauche est aux manettes du pays, car malgré tous les discours rassurants, cette dernière éprouve un mal fou pour s’en défaire !

 

Cet angélisme risque de démotiver les personnels des forces d police et de gendarmerie !

 

Ce projet qu’est la délivrance d’un récépissé de contrôle agace ( le mot est faible ) la majorité des hommes et femmes qui exercent sur le terrain. Ces derniers sont quand même des professionnels, et ils déclarent que cette mesure risque de les démotiver, ce qui au final n’est pas bon pour lutter contre la voyoucratie.

Quelques lignes plus hautes, j’ai marqué que les personnels des forces de l’ordre étaient des pros, ce qui personnellement n’irrite c’est de voir dans les différents médias tous ces gens qu’ils soient :politiques, journalistes, et autres analyses en tout genre déclarer que ce projet est un bon projet,… surtout que ces derniers sont rarement sur le terrain. Ainsi cette absence fait de sorte qu’ils ne sont jamais confrontés à dure réalité qu’est le lot quotidien des forces de l’ordre.

Si l’on ne fait pas parti du corps médical, peut-on critiquer objectivement le travail et la méthode d’un médecin ou d’un chirurgien ?… et comme le dit si bien l’ancien Commissaire de police Georges Moréas « Eh oui ! Le chemin est long du bureau au terrain » . Cette phrase est dans l’article paru sur son blog.

Contrôles d’identité : Est-ce l’angélisme qui sonne ?:lien.

 

Dans son article, il y a cette phrase :  « On prend l’avis des gens qui savent et surtout celui des gens qui font, et puis, pourquoi pas ! on commence par une expérimentation dans un secteur type », cette phrase est suivie d’un lien qui conduit à l’interviewdeYannick Danio, délégué national du syndicat Unité-SGP Police (majoritaire)

Contrôles d’identité: « Le gouvernement devrait réfléchir à une expérimentation »

 

« Si  c’est imposé, ça ne passera pas, on va à l’échec. Le gouvernement devrait réfléchir à une expérimentation dans une grande agglomération, où l’on trouve à la fois la police nationale, mais aussi les polices municipales et la gendarmerie, où il y a des quartiers sensibles. C’est une démarche qu’il faut expérimenter, qu’il faut expliquer et pour laquelle il faut écouter les policiers. Les policiers de terrain ont des choses à dire. Cela ne doit surtout pas passer par une directive technocratique » :lien.

 

Un autre projet fait actuellement beaucoup de bruit ,…c’est celui de la Ministre de la Justice de supprimer les tribunaux correctionnels pour les mineurs: , comme toujours, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre:. A noter que qu’un syndicat de policiers est contre:1 -2 , à contrario ceux de la magistrature plutôt pour:123 .

 

Le contrôle dit au « faciès » !

 

On reproche souvent aux forces de police de faire des contrôles au « faciès », ( pour info le nouveau Ministre de l’intérieur a déclaré au cours de son discours de passation de pouvoir qu’il n’en voulait plus !) … on peut admettre qu’il doit y avoir des abus, …mais néanmoins imaginez un agent qui consulte la liste des personnes recherchées de la Police Nationale. (disponible librement sur internet :,) … sur que ce denier orientera ses recherches sur des types d’individus bien définis !

Les étrangers représentent 6 % de la population métropolitaine mais plus de 24 % de la population pénitentiaire:.

 

D’ailleurs le Sénat a élaboré un rapport qui montre une surdélinquance des jeunes issus de l’immigration,… et vous pouvez remarquer que dans ce rapport il est confirmé une surdélinquance des jeunes d’origine maghrébine par rapport à ceux d’origine française, comme en témoignent les graphiques suivants. Le rapport :

 

Voir également le site de l’APSEP ( Association des Personels de Santé Exercant en Prison ) qui évoque les étrangers en détention, même si il y a cette phrase: »Toutefois, en 1998, parmi les 17 191 étrangers incarcérés, 3 967, soit 28,5%, l’ont été pour infraction à la police des étrangers« :. ( Nous notterons que le fait pour un étranger d’être en France en situation irrégulière constitue bien une infraction, de ce fait ces séjours clandestins justifient d’une manière évidente les contrôles policiers.SQFD!) Voir également le rapport de la Direction de l’Administration Pénitenciaire sur l’étude des étrangers incarcérés:.

 

Pour être complet, lire aussi la page que consacre la Ligue des Droits de l’Homme ( LDH ) sur les contrôles au faciès:, ainsi que cette autre page sur ce même sujet:.

 

Le projet d’une délivrance d’un récépissé de contrôle !

 

C’est cette politique d’angélisme qui fait que l’actuel Ministre de l’Intérieur étudie la possibilité qu’en cas de contrôle par les personnels des forces de l’ordre ( policiers, gendarmes ) ces derniers seraient dans l’obligation de remettre à la personne contrôlée un récépissé .

Voilà ce que l’on pouvait lire sur le site du Figaro au 31/05/2012.

 

Le ministre de l’Intérieur étudie l’idée d’un récépissé remis à la personne contrôlée. La mesure est en préparation.(voir le lien en fin du paragraphe )

En finir avec le «contrôle au faciès»? À peine installé Place Beauvau, Manuel Valls a émis l’idée d’«améliorer la relation entre la police et la population». Vendredi dernier, à l’occasion d’une première rencontre avec les syndicats de policiers, le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’il fallait «s’inspirer peut-être de l’expérience anglo-saxonne sur les contrôles d’identité». Autrement dit, d’un système où le policier doit donner à toute personne contrôlée un reçu sur lequel figurerait son numéro de matricule, en cas de contestation.

Des associations réclament un tel changement depuis des années, à commencer par le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap). Il y a deux ans, à l’initiative du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip), dirigé par Fabien Jobard, et de la fondationcaritative Open Society, du milliardaire américain George Soros, un «testing» avait été organisé gare du Nord, à Paris. Il s’agissait d’espionner la police pour vérifier combien elle dirigeait ses contrôles prioritairement sur les personnes de couleur ou d’origine étrangère, ces fameux «contrôles au faciès» que les défenseurs des droits de l’homme réprouvent.

 

/ En tant que maire d’Évry (Essonne), le premier flic de France a depuis longtemps eu vent de situations choquantes. Il cite le cas de ces jeunes, ou moins jeunes, contrôlés deux, trois ou quatre fois dans la même journée, parfois par les mêmes agents. Ce qui nourrirait chez certains un sentiment de harcèlement.

./ Le patron d’une brigade anticriminalité de banlieue explique: «Le contrôle d’identité offre la possibilité de procéder à des palpations sur les individus. C’est là que nous tombons souvent sur des armes ou de la drogue cachée dans les poches. Si on nous enlève ce support, nous n’aurons plus la même sécurité dans nos interventions. Les petits caïds estimeront avoir des droits sur nous. Autant renoncer à aller au contact!»lien.

 

Nous l’avons vu quelques lignes plus hautes que le maire d’Evry qui est également le nouveau Ministre de l’Intérieur évoque le cas de ces jeunes, ou moins jeunes, contrôlés deux, trois ou quatre fois dans la même journée, parfois par les mêmes agents. Ce qui nourrirait chez certains un sentiment de harcèlement. A cette évocation du maire, je répondrais quelle confiance peut- ont apporter à la paroles de certains habitants de ces citées implantées dans des espaces que l’on nomment « zones sensibles « ,…ou la police est en général désignée comme étant un ennemi !

Dans sa page que Wikipédia consacre à la ville, et dans le paragraphe sécurité, on peut lire ceci :

La sécurité de la commune est assurée par une compagnie motorisée et une brigade de gendarmerie nationale, un hôtel et un commissariat central de police nationale, un hôtel de police municipale.

Malgré cette présence, Évry est encore souvent désignée comme étant l’une des agglomérations les plus dangereuses de France conduisant à des manifestations d’habitants, avec des faits divers régulièrement relatés dans la presse :expédition punitive en 2000, affrontements entre bandes en 1998, 2001 et 2008.Source : Wikipédia. ,… d’ailleurs il suffit de regarder les résultats Google lorsque l’on tape:Evry délinquance:.

 

La complexité et le double tranchant de la délivrance d’un récépissé de contrôle !

 

Le but de la délivrance ce ce récépissé, serait de créer un climat plus serin entre la police les les citoyens ( surtout chez les jeunes ).,… bonne idée au premier abord, mais hélas complètement contre productive en matière de résultat de lutte contre la délinquance et les trafics en tout genres. D’ailleurs quelques lignes plus hautes, il y a cette déclaration :Le patron d’une brigade anticriminalité de banlieue explique: «Le contrôle d’identité offre la possibilité de procéder à des palpations sur les individus. C’est là que nous tombons souvent sur des armes ou de la drogue cachée dans les poches. Si on nous enlève ce support, nous n’aurons plus la même sécurité dans nos interventions. Les petits caïds estimeront avoir des droits sur nous. Autant renoncer à aller au contact!»

De ce fait, il est facile d’imaginer qu’un individu se fasse contrôler par exemple en début de matinée en « situation clin », reçoive ainsi son récépissé de contrôle,…vague le reste de sa journée chargé comme une mule de « tisane et de bicarbonate », … et qu’au cours de l’une de ses vadrouilles, ce dernier fasse l’objet d’un deuxième contrôle,sur qu’il s’empressera de monter son récépissé délivré dans la journée. Imaginons que l’agent d’autorité soupçonne un délit de trafic de drogue par exemple, ( la question a été posée cette après-midi vers les 18 heures 40 par l’ancien Ministre d l’Intérieur Claude Guéant qui était l’invité d’Olivier Mazerolle sur BNF TV , au député socialiste Bruno Leroux : présenté comme étant un proche de François Hollande:ici.,… réponse de ce dernier, « l’agent d’autorité à le droit d’effectuer son contrôle » , réponse de l’ancien Ministre de l’Intérieur , ( je simplifie ) «  Ce récépissé ne sert à rien »! ( Vous pouvez revoir cette émission en replay:la.

 

Je reviens un instant sur le cas d’une personne qui subirait un deuxième contrôle dans la journée. Je pense que des groupes sous le couvert d’ associations comme le MRAP , SOS racisme ,ou la LICRA« étudient » cette hypothèse pour « monter » des opérations de comm et en faire un buzz médiatique,…attendons la suite, car il est notoire qu’un certain nombre d ’angélistes , qui sont également un peu gauchistes sur les bords, profiteront de buzz pour rosser pandore avec une certaine joie !

 

Le récépissé de contrôle a déjà existé !

 

 

Dans les année 70, j’étais flicard au commissariat de Roanne (42 ), Michel Poniatowski était le Ministre de l’Intérieur. (c’est lui qui le premier a instauré les contrôles de police, les célèbres « Opérations coup de poing » ).

Pour ces contrôles des équipes du commissariat de Saint-Étienne ou de la CRS de la ville venaient en renfort, ce qui permettait un bon quadrillage de la ville.

Roanne est une ville qui est traversée ( Nord/Sud ) par la mythique RN7 , et pendant certains mois de l’année, la circulation transversale est assez importante. Pour éviter que des automobilistes ( soient de passage ou résidents ) soient contrôlés plusieurs fois, notre hiérarchie avait distribuée à chaque poste de contrôle des « imprimés de contrôle ». Néanmoins malgré la présentation d’un récépissé mentionnant qu’ils avaient été contrôlés clin à X heures, et si des individus nous paraissaient suspects il est sur que ces derniers pouvaient évidemment bien faire l’objet d’un deuxième contrôles. ( par exemple pour inspecter un véhicule d’une équipe de cambrioleurs ramenant leur butin !),…d’ailleurs je vais vous raconte une anecdote perso :

 

Une nuit de juin 1980, vers les 4 heures, en patrouille nous avons été amenés à contrôler une voiture avec 4 jeunes à bord, .. dans le coffre il y avait 4 pneus montés sur jante alu. Interrogés sur la présence de ces pneus, ils nous ont répondus que dans l’après-midi ils s’étaient rendus dans une casse auto ( que nous connaissons bien ) d’un village voisin, pour démonter et acheter le matin ces 4 pneus sur jantes alu. Pour justifier la présence des pneus dans leur coffre, l’un deux nous à présenté une facture du jour même, ou plutôt la journée qui avait précédé la nuit du contrôle qui mentionnait cet achat. Pour mes collègues, tout était clim,… sauf que c’était votre serviteur ( j’étais le plus ancien ) qui était le responsable de l’équipe de contrôle , et j’ai donné l’ordre que tout ce beau monde de nous suivre au commissariat. Une fois dans notre véhicule de patrouille, mes collègues, m’ont demandé pourquoi j’avais pris cette décision, alors qu’ils nous avaient présentés une facture du jour qui attestait l’achat de 4 pneus sur jantes alu ! J’ai répondu en souriant, «  vous connaissez un mec qui démonte 4 roues,… et qui circule à 4 heures du matin,… les mains toujours maculées de cambouis,… et qui aurait pris au moins deux repas,… sans se laver les mains ! Quelques minutes plus tard, la voiture de police et celle des jeunes étaient dans la cour du commissariat, alors que nous déchargions les 4 pneus, est arrivé un homme qui a regardé ce déchargement,… puis qui soudain, c’est écrié… «  Ce sont mes 4 pneus », … c’est là que nous avons appris que ce dernier venait au commissariat pour déposer plainte pour le vol de ces 4 pneus et jantes.( en partant au travail, il avait trouvé sa voiture sous cales, ses 4 roues démontées, et c’est son voisin qui l’avait conduit au commissariat pour déposer plainte.) Ce jour là nous l’avons fait assez fort, un bien dérobé été retrouvé avant que son propriétaire s’en rendre compte et dépose plainte !

 

Conclusion pour les forces de police, lors d’un contrôle un document dûment signé par une autorité à un moment donné, n’a pas quelques heures plus tard dans un autre lieu forcément la même valeur !

 

Quand le nouveau gouvernement évoque et prône sans cesse la concertation !

 

Tout au long de la campagne présidentielle François Hollande, ou plus tard le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault , comme le Ministre de L’Intérieur Manuel Valls ont prônés ou prônent sans cesse la concertation entre lesdifférents intervenants 123 -,.. néanmoins il semble que pour ce fameux récépissé de contrôle que l’ensemble des syndicats de police sont vent debout contre:là .

Depuis quelques jours Manuel Valls fait l’objet de bons sondages:, et sur une page du Figaro, j’ai lu ceci :Ce pragmatique, adversaire de l’«angélisme», n’a eu de cesse de pourfendre dans son propre camp les préjugés sur les questions sécuritaires:lien.,… alors savoir si ce projet de récépissé sera mit en place, car face au refus et au veto de touts les syndicats de police ( gardiens et officiers ),et Bruno Leroux dans son face à face avec Claude Guéant l’a bien précisé ..après concertation avec les policiers…il n’est pas certain que ce projet voit le jour !

Pour info, il est bon de signaler que Manuel Valls à comme grand ami Alain Bauer, ,… et que ce dernier est le Président de l’ONDRP ( Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales ) alors de leurs réflexions communes,…quelle usine à gaz sont ils bien capables de monter ?… l’avenir nous le dira !!!

 

Autre projet qui fait actuellement beaucoup de bruit ,…c’est celui e projet de la Ministre de la Justice de supprimer les tribunaux correctionnels pour les mineurs: , comme toujours, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre:. A noter qu’un syndicat de policiers est contre: , à contrario ceux de la magistrature sont plutôt pour:123 .

 

Les médiateurs de banlieues !

 

Pour améliorer les relations entre les jeunes de banlieues et les forces de l’ordre,la création de médiateurs de police a été une bonne idée, en général ces médiateurs sont plutôt des jeunes issus des banlieues, . Même si parfois leurs rôles se trouvent limités:, ,… leurs adjoindre quelques vieux sages qui auraient été policiers ou gendarmes dans une autre vie, … est peut être une idée à creuser !

 

Conclusion !

 

A vouloir de plus en plus rosser pandore ou de ne plus lui faire confiance, ..il risque fort que pandore fasse le mort, et qu’il entre en défiance  !

Je ne pense pas qu’une conduite angélique soit la bonne manière pour réduire tous les trafics qui se perpétuent en les « banlieues chaudes ». 25 ans de laxisme et d’ignorance des « banlieues chaudes » ont permis l’émergence d’une véritable société parallèle avec se codes, ses usages, son langage, société devenue suffisamment puissante pour s’opposer au retour de l’ordre républicain.  ( après une recherche Google:,… j’ai copié cette phrase sur un forum de C’est dans l’air:.)

 

. affaire à suivre !!

 

Rajout du:11/07/12

 

Qui avait raison ?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120711.OBS6758/controle-d-identite-l-abandon-des-recepisses-serait-sage.html

 

http://www.rtl.fr/actualites/article/les-recepisses-de-controle-d-identite-vont-etre-enterres-7750604640

@+ P@py

 

Humour ! 

 

Même si le sujet est très sérieux, un peu d’humour fait du bien:12 3

 

 

Liens en annexes !

 

Sur ce sujet, un article de RTL avec 4 extraits audio:là.

Les gendarmes n’ont vraiment pas le moral:là.

Contrôles d’identité: les policiers ulcérés par l’annonce du gouvernement:.

Rapport de l’observatoire de la délinquance:.

 

Le site de CartoCrime.Net:.

 

Vu sur un forum de france 2, cette phrase :Le récépissé n’est qu’un début. Avec la gauche, les policiers seront rapidement employés comme laquais de la racaille.  Comme les profs de gauche,.. et son dessein l’accompagnant:

Nanuel Valls est aussi l’auteur de cette phrase :Tu me mets quelques blancs, quelques whites, quelques blancos. » source :1-  23 .

 

 

Le livre testament ( sur l’immigration ) de Michel Poniatowski:.

 

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 

Rajout du:20/09

Quand je vous disais que cette délivrance de ces récépissés était une mesure ubuesque !

Le ministre de l’Intérieur a confirmé mercredi ( 19/09/2012 ) la mise au placard de la proposition des récépissés de contrôles:.

 

@+ P@py

 

Dans : Non classé
Par spagnolo
Le
A 10:54
Commentaires : 0
 
1...34567...9
 
 

KIDIKOUA |
Un nouveau départ |
MAIL'TING'POP |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TSTS Hills
| Blog d'Adama
| Sur les chemins avec ma Wil...